Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Présentation du Lahic

Objet scientifique et effectif du LAHIC

par Nadine Boillon - publié le

Le Lahic est l’une des cinq équipes du IIAC, dont le programme scientifique est contenu dans son intitulé : « L’institution de la culture ». L’équipe se donne pour objet l’étude des conditions d’émergence dans la quasi-totalité des sociétés humaines d’un domaine spécifié et autonome, qualifié de « culturel ». Un champ institutionnel qui relevait en propre des sociétés occidentales, européennes en particulier, jusque dans les années 1970-1980. Sous l’effet conjoint des processus de mondialisation et
des politiques internationales de promotion de la culture, toutes les sociétés se présentent aujourd’hui avec leur « culture », une catégorie désignant un ensemble de valeurs et de pratiques indispensables à leur reconnaissance. Le LAHIC travaille ainsi à l’analyse comparée des modalités de construction de cette catégorie, des valeurs, pratiques et formes d’expression de la vie sociale qui y sont intégrées (rituels,
langues, activités, expressions plastiques, etc.). Il est, à ce titre, partenaire du ministère de la Culture depuis 2001, via le Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique (DPRPS).

L’autonomisation de la culture comme champ de valeur et domaine de l’action publique invite également à revenir sur l’épistémologie de la posture anthropologique – elle-même étayée par une définition de la culture – dans toute son extension historique.

Le Lahic est structuré autour de trois grands axes thématiques :

- L’institution de la culture, lequel se décline en trois programmes principaux : L’autre de l’art ;
L’anthropologie du patrimoine ; L’institution archéologique.

- Les savoirs de l’autre, comprenant deux programmes : Histoires de l’anthropologie et l’Encyclopédie en ligne Bérose – base d’étude et de recherche sur l’organisation des savoirs ethnographiques.

- L’anthropologie de la création, composé de trois programmes : Langue, Littérature et anthropologie ; Observer les processus créateurs (Labex CAP) et l’ANR Improtech – Technologies et musiques improvisées.