Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages

L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie.

par Nadine Boillon - publié le

Sylvie Sagnes (dir.), L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie. Paris, CTHS (« Orientations et méthodes »), 2015, 480 p.

Depuis longtemps déjà, les archéologues sont attentifs à la réception de leurs recherches et vigilants quant aux usages nationalistes, régionalistes ou localistes de leurs découvertes. Prolongeant leur réflexion, L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie tente de dépasser le caractère de fatalité dont on crédite généralement ces manières de récupération. Si l’appropriation des traces du passé est bel et bien observable à toutes les échelles et sur tous les continents, elle se révèle variable, dans ses modalités et sa nécessité, d’un terrain à l’autre, voire, en un même site, suivant les époques. L’ouvrage nous apprend ainsi que l’identité modelée au miroir de l’archéologie est bien souvent le fruit de conjonctions fragiles, aussi aléatoires que temporaires.

Sommaire

Identités en chantier. Archéologie et fabrique de l’autochtonie

Sylvie Sagnes

Figures

L’identité plurielle des vestiges matériels. Les lacustres d’Edouard Desor, entre patrimoine local et savoir universel

Marc-Antoine Kaeser

L’archéologie nazie et l’autochtonie germanique : l’exemple de Paul-Hans Stemmermann (1909-1977)

Jean-Pierre Legendre

« Maître Coulonges », l’archéologue (trop) autochtone

Véronique Moulinié

Jean et Odette Taffanel : les vignerons de la mémoire

Jean-Pierre Piniès

Maîtres du temps. Poétiques de l’appartenance et manipulation du passé en Sicile orientale

Berardino Palumbo

Témoin

L’archéologie autotochtone génère des archéologues autochtones et autonomes. L’autobiographie abrégée d’un amateur

Pierre Campmajo

Rhétoriques

Témoin

Histoire, archéologie et autonomisme. Un regard particulier sur le passé antique de l’Alsace et de la Moselle

Jean-Pierre Legendre – Bernadette Schnitzler

Archéologie et autochtonie : le cas israélien

Katell Berthelot

Le Museon Arlaten, musée d’ethnographie provençale (1896-1909) : le détour par l’archéologie

Dominique Serena-Allier

Des usages de l’archéologie : histoires d’appropriations

Philippe Vergain

Sous un feu croisé : archéologie communautaire et patrimoine culturel

Lúcio Menezes Ferreira

Témoins

Un cas de discours archéologique autochtone en Languedoc : « les circulades »

Dominique Baudreu

Aspect taxinomique et muséologique d’une préhistoire vernaculaire en France méditerranéenne

Dominique Sacchi

Pratiques

Autochtonies romaines

Andreina Ricci

« Aller aux cailloux ». Collectionner les silex taillés dans la région du Grand-Pressigny (Indre-et-Loire)

Odile Vincent

Les potiers de Sallèles d’Aude. Archéologie et construction identitaire

Christiane Amiel

Narbonne et ses archéologues hors-sol

Sylvie Sagnes

L’archéologie en partage. Fouilles, restauration, identité et développement aux

îles Marquises

Pierre Ottino-Garanger

Le vent et les asphodèles. L’archéologie et l’usage social de l’histoire à Torremaggiore

Anna Iuso

Les grottes d’Arcy-sur-Cure (Yonne) : deux siècles d’explorations et de passions

Philippe Soulier

Témoin

Loupian ou la fabrique de l’autochtonie

Christian Jacquelin