Accueil > LAIOS > Membres > Anciens membres

Wahnich Sophie

publié le

Sophie WAHNICH

Sophie Wahnich est maintenant membre de l’équipe TRAM au sein de l’IIAC

Directrice de recherche, DR2

Contact

32 rue Eugène Sue, 75018 Paris

01 42 55 09 56

sophiw chez club-internet.fr

Sophie Wahnich, agrégée en histoire, après avoir enseigné à l’université d’Aix en Provence puis de Dijon et soutenu une thèse portant sur la notion d’étranger dans le discours de la Révolution française, est entrée au CNRS en 1995 dans la section science politique (40) au Curapp. Elle orientait alors ses recherches sur la part émotive des pratiques politiques s’éloignant des analyses faisant la part belle à la rationalité des acteurs. Il s’agissait ainsi de rapprocher le champ des études littéraires abordées lors d’un séjour d’un an au centre interuniversitaire d’analyse du discours de Montréal fortement relié aux études de « comparative litterature » et celui d’une socio-histoire du politique.

Elle a rejoint l’équipe du Laios en juillet 1999 où elle a dirigé deux équipes de recherche. De 1999 à 2001 sur les musées d’histoire des guerres dans le cadre de l’appel d’offre l’identité européenne en question, de 2003 à 2005, sur la notion d’amnistie dans le cadre d’un appel d’offre du GIP justice portant sur les institutions de Clémence. Elle a participé à un programme de recherche européen dans le cadre du 5e PCRD portant sur les cultures politiques dans le contexte de l’Europe élargie.

Thèmes de recherche :

Sophie Wahnich travaille sur le rôle des émotions dans la construction des liens sociaux et des représentations sociales dans un rapport passé/présent. D’un point de vue théorique et méthodologique, il s’agit de ne plus considérer qu’émotions et discours rationnels sont deux sphères distinctes de la vie sociale mais de comprendre comment les déterminations sociales et historiques lisibles dans les émotions sont à l’œuvre dans des processus de subjectivation et de décision. La démarche est de ce fait pluridisciplinaire et vise à articuler des domaines souvent disjoints : histoire du politique, analyse politique de la souveraineté en acte et de la place de la violence, anthropologie des rituels, de la vengeance, du sacré.

Ces problématiques ont été investies sur des terrains variés : une histoire politique du moment 1792, une analyse du rôle de l’art politique aujourd’hui, une analyse des musées d’histoire des guerres du XXe siècle, une histoire politique de la notion d’amnistie. Elle travaille maintenant sur le rôle des émotions dans la transmission des valeurs démocratiques tant dans la période révolutionnaire que sur le temps présent.

Publications

Ouvrages

-  La liberté ou la mort, essai sur la terreur et le terrorisme, Paris, la fabrique éditions, 2003.

- Lyon en Révolution, des objets qui racontent l’histoire, Lyon, EMCC, juin.

- L’impossible citoyen, l’étranger dans le discours de la Révolution française, Paris, Albin Michel, 1997.

Ouvrages collectifs

-  Fictions d’Europe, la guerre au musée en Allemagne, en France, et en Grande Bretagne, éditions des archives contemporaines, Paris, 2003.

- Les musées d’histoire des guerres du XXe siècle, des lieux du politique ? en collaboration avec Mireille Gueissaz, Tumultes, Paris, Kimé, 2000.

- Robespierre, Pour le Bonheur et pour la Liberté, Discours, choix et présentation en collaboration avec Yannick Bosc et Florence Gauthier, 2000.

- L’Etat contre la politique ? les expressions historiques de l’Etatisation, en collaboration avec Martine Kaluszynski, Actes des journées d’études sur l’Etatisation, Paris, l’Harmattan, Logiques de la politique, 1998.

- L’art et le discours face à la Révolution, en collaboration avec Gilles Sauron et Andrzej Turowski, Dijon, Editions universitaires de Dijon, 1998

- Les voix de la Révolution, Projets pour la démocratie, en collaboration avec Yannick Bosc, Préface de Michel Vovelle, recueil de textes, Paris, La Documentation Française, 1990.

Articles parus dans des revues ou ouvrages collectifs avec comités de rédaction

- « Salons ovales et cryptes coloniales », Lumières l’actualité d’un esprit, Contretemps, textuel, 2006.

- « Acculer un peuple à l’insurrection, acculer un peuple à la cruauté », idem.

- « Enflammer les cœurs, apaiser les esprits, la musique et le sacré pendant la période révolutionnaire », La musique et le sacré, Ambronnay, 2005.

- « La Yougoslavie hante l’Europe », in G. Verro (dir.), À propos de quelques manifestations artistiques du spectre, Paris, l’Harmattan, 2005.

- « Les revers de l’histoire, une critique artistique du sionisme », 1995-2003, sur le travail d’Ilana Salama Ortar, traduction en hébreu, Hertzlia, 2005.

- « La Révolution française comme conflit d’intolérables ou comment définir “ l’inhumanité ” en période révolutionnaire », in D. Fassin et P. Bourdelais (dirs), Les constructions de l’intolérable, Paris, la découverte, 2005.

- « Sur l’anachronisme contrôlé », Espace temps les Cahiers, janvier 2005

- « La révolution française au pays des trains fantômes », Contretemps, septembre 2004.

- « Désordre social et émotions publiques pendant la période révolutionnaire », Raisons pratiques, janvier 2004.

- « L’Europe c’est toujours l’après-guerre », in Fictions d’Europe, la guerre au musée en Allemagne, en France, et en Grande Bretagne, éditions des archives contemporaines, Paris, 2003.

- « La fabrique de l’histoire des guerres au musée : l’art moyen de l’installation postmoderne », idem.

- « De quelle démocratie nous parlent les musées d’histoire des guerres en Europe ? », idem.

- « Recevoir et traduire l’opinion publique populaire : paroles populaires et centralité législative, autour du 20 juin 1792 », contribution dans un ouvrage collectif en japonais sur les pratiques d’assemblée, suite au colloque de juin 2001, Université Senshu et centre culturel franco-japonais, Tokyo.

- « Refuser, revendiquer, accorder l’amnistie » Lignes, n°10, février 2003.

- « La haine ou l’amnistie », Drôle d’époque, Nancy, automne 2002.

- « Terreur /terrorisme, rémanences rétiniennes et troubles de la vision », Lignes, mai 2002.

- « La terreur comme fondation, de l’économie émotive de la terreur », Annales, histoire sciences sociales, Paris, juillet 2002.

- « Des installations d’art civique pour penser l’incorporation du territoire », Socio-anthropologie, n°10, 2001, pp.109-122.

- « Disposer des corps ou mettre la guerre au musée. L’historial de Péronne, un musée d’histoire européenne de la guerre de 1914-1918 », in Les musées d’histoire des guerres du XXe siècle, des lieux du politique ? op.cit. pp. 55-82.

- « L’universel, le singulier, le sujet à l’épreuve de la Révolution française », in J. Sumic (dir.) Universel singulier, sujet, Paris, Kimé, 2000, pp.159-186.

- « Produire les normes en Révolution », in L. Dumoulin, C. Robert et J. Comaille (dirs.), Droit et société, la juridicisation du politique, 2000, pp. 149-209.

- « Archives, objet empirique et intuition, du rapport passé/présent de l’historien-politiste », in M. Bachir (dir.), Les méthodes au concret, 2000, pp. 211-228.

- « Les révoltes de l’hospitalité, analyse sémantique d’une notion pratique XVIIIème siècle Révolution », Dusp notions pratiques, inalf, Saint-Cloud,1999, pp. 31-51.

- « Le renoncement à la résistance à l’oppression en l’an III », in J.C. Zancarini (dir.), Le droit de résistance, Paris, ENS éditions , 1999, pp.247-265.

- « Puissance des concepts et pouvoir des discours dans quelques débats révolutionnaires sur la souveraineté nationale », Ethnologie française, 1999, pp. 591-599.

- « Bribes d’émotions (populaires) », Lignes, mai 1999, pp.161-188.

- « Raconter une grève, en faire l’histoire », L’homme et la société, 1999, pp.167-195.

- « L’identification de l’étranger pendant la Révolution française », in L’État contre la politique ? les expressions historiques de l’étatisation, 1998, pp. 281-303.

- « L’historicisation de la science politique », article introductif à l’État contre la politique ?les expressions historiques de l’étatisation, 1998, pp. 17-35.

- « Esthétique et esthétisation du politique dans quelques projets de scénographie de fêtes fédératives », in G. Sauron, A. Turowski, S. Wahnich (dirs.), L’art et le discours face à la Révolution, Éditions universitaires de Dijon, 1998, pp. 9-27

- « De l’émotion souveraine à l’acte de discours souverain, la patrie en danger, mélanges offerts à Michel Vovelle », Paris, Société des études Robespierristes, mai 1997

- « L’hospitalité et la Révolution française », in D. Fassin, A. Morice, C. Quiminal (dirs.), Les lois de l’inhospitalité, Paris, Ed la découverte, 1997.

- « La question de la responsabilité collective en l’an III », Le tournant de l’an III, réaction et terreur blanche dans la France révolutionnaire, Paris, Editions du CTHS, juin 1997.

- « Novembre-décembre 1995 : les structures sémantiques d’un impossible désordre », in Curapp (dir.), Le désordre, Paris, PUF, 1997.

- « L’insurrection et le collectif », Entre résistance et résignation la cité dans le conflit, IFFRAS- Collège de philosophie, Paris L’harmattan, 1997.

- « Les sentiments fraternels comme sentiments politiques, la révolution comme laboratoire », in Drôle d’époque, forum de l’Ifras et université Nancy 2, 1997.

- « L’errant entre liberté et exclusion, archéologie d’une figure de l’exclu », Politix, septembre 1996.

- « Le discours révolutionnaire sur l’Europe », Tumultes, avril 1996.

- « La révolution française, l’universalité au risque de la singularité », Espaces Temps le journal, n° 57-58, 1995, pp. 16-26.

- « La trame du discours et le fil du temps », en collaboration avec O. Le Trocquer, Espaces Temps lesCahiers, n° 59-61, 1995, pp. 27-40.

- « L’étranger sous la terreur, cartographie d’un thème discursif », en collaboration avec H. Théry, Mappemonde, n° 2, 1995, pp. 8-13.

- « Les crimes des Anglais : trahir le droit », en collaboration avec M. Belissa, Annales historiques de la Révolution française , n° 300, avril juin 1995, pp. 233-249 .

- « Fragments d’institutions parlementaires, l’interlocution d’assemblée pendant la révolution française », Politix, n° 20, décembre 1992, pp. 119-128.

- « Le regard de la révolution française sur les peuples étrangers » in M. Vovelle (dir.), Recherches sur la révolution, un bilan des travaux scientifiques du bicentenaire, Paris, La Découverte-IHRF, 1991, pp. 357-366.

- « La notion d’étranger en l’an II. Les constructions d’un dialogue Paris Province dans les archives parlementaires », Annales Historiques de la Révolution Française, décembre 1990.

- « Anglais des ennemis extraordinaires, nivôse-thermidor an II » in Dictionnaire des usages sociopolitiques (1770-1815), fascicule 4, Paris, E.N.S St Cloud Klincksieck, 1989.

- « L’étranger dans la lutte des factions, usage d’un mot dans une crise politique », Mots n˚16, mars 1988, numéro spécial "Langages de la révolution française".

Colloques et conférences en 2005-2006

- « Comment la guerre est-elle racontée dans les musées français ? Les enjeux des mémoriaux », Institut franco-japonais de Tokyo, 13 décembre, (à paraître en japonais pour la revue Zenia)

- « La transmission, inventer un rapport sensible à l’histoire », Institut Goethe de Tokyo, 15 décembre, (à paraître en japonais pour la revue Zenia)

- « L’étranger du discours de la Révolution française », Université Waseda, département de français, 14 décembre, Tokyo.

- « Sur la terreur, émotions et politique », Maison franco japonaise, 16 décembre, Tokyo.

- « La pétition comme politisation de la plainte », communication à la journée d’étude sur les pétitions, Université de Lyon II, 11 mars, sous la direction d’O. Christin et J. Foa.

- « Un avocat sensible dans l’émotion de l’événement, Dolivier », journée sensibilités, EHESS, centre d’histoire de l’Amérique latine, 14 mars.

- « Interpréter, l’objet, l’image l’archive dans les musées d’histoire », communication à la journée Les objets dans les musées d’histoire, sous la direction de M.H. Joly, Musée Gadagne de Lyon, Direction des musées de France du ministère de la culture, 27 mars. A paraître Cahiers des rencontres du musée Gadagne.

- « Le nivellement des victimes », communication au colloque Le temps des victimes, Genève, Musée de la croix rouge, organisé par D. Palmieri et I. Hirmann, 31 mars, à paraître.

- « La question du droit à l’existence pendant la Révolution française », séminaire de recherche sur le droit à la vie sous la direction d’A. Brossat, MSH nord, 6 avril.

- « Pity, glory and shame in museums in the enlarged Europe », communication au colloque Cultural patterns, political memories, Vilnius, 28-29 avril. Livre collectif en préparation.

- « Retenir la violence en désirant la loi », communication au Colloque de la CASCA, Montréal, 11 mai. A paraître dans Anthropologica, 2007.

- « How should historians deal with extreme political change », communication au colloque Eight questions on writing contemporary history, Maison française d’Oxford, Oxford, 12 juin.

- « La mémoire barrée du champ de Mars et l’attente républicaine en 1792 », séminaire L’esprit des lumières et de la Révolution française, Paris, Sorbonne, 16 juin.

Communications parues

- « Libération et mode de fictionnalisation dans les musées d’histoire des guerres du XXe siècle européen », in C. Delporte et D. Maréchal (dirs.), Les médias et la Libération en Europe, 1945-2005, INA-L’harmattan, 2006, pp.477-491.

- « Régimes d’historicité, comment enseigner l’histoire de la RDA, à propos de souvenirs de Berlins Est de Sophie Calle », in E. Goudin et C. Fabre Renault (dirs.), La RDA au passé présent, relectures critiques et réflexions pédagogiques, Paris, Presse de la Sorbonne nouvelle, 2006.

- « Trois musées d’histoire du XXe siècle, Historial de Péronne, mémorial de Caen, Imperial War Museum », in J.Y. Boursier (dir.), Musée de guerre et mémoriaux, politiques de la mémoire, Paris, éditions de l’EHESS, 2005, pp 65-83.

- « La Résistance à l’oppression dans l’enseigne de la Croizette, enjeux », Gadagne.

- « Émotions populaires et demande de loi en 1792 », Gadagne.

« Le chroniqueur aveugle », in H.P. Jeudy (dir.), La chronique dans tous ses états, Paris, Sens et tonka, 2004.

- « L’historicité de l’intervention de l’OTAN au Kosovo », in L’historicité de l’action publique, colloque Amiens-Curapp, GSPM, novembre 2000, parution automne 2003, Paris, PUF, pp. 11-38.

- « Recevoir et traduire l’opinion publique populaire : paroles populaires et centralité législative, autour du 20 juin 1792 » in M. Détienne (dir.), Qui veut prendre la parole ? , Paris, Le genre humain, 2003.

- « L’émotion en partage : l’Assemblée législative face aux dangers de la patrie », in E. Négrel et J.P. Sermain (dirs), Une exérience rhétorique, l’éloquence de la Révolution, Voltaire Foundation, Oxford, 2002, pp. 89-102.

- « La patrie en danger, rumeur et loi », La Rumeur objet de l’histoire, Hypothèses, 2000, travaux de l’école doctorale d’histoire de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, Paris, publications de la Sorbonne, 2001. pp.293-303.

- « Des installations artistiques contemporaines comme archéologie de la tradition interculturelle » in R. de Villalonga, M.A. Hily et G. Varro (dirs.), Construire l’interculturel, de la notion aux pratiques, Architecture et interculturalité, Paris, l’Harmattan, pp. 271-291.

- « Changement de siècle et changement de régime émotif en thermidor », in Les limites de siècle, champs de forces conservatrices et régressives depuis les temps modernes, Vol. 1, Presses universitaires Franc-Comtoises, 2001, pp. 27-38.

- Exposé sur le livre de Sylvain Lazarus Anthropologie du nom (Paris seuil, 1996), Les samedis du livre du collège de philosophie, juin 1997, revue Horlieu(x) Lyon.

- « L’événement et l’historicité des concepts », Begreb et Historie, red. Uffe Ostergard og Jan Ifversen, arhus universiter Danemark, 1996, pp. 125-152.

- « Les représentations de l’Universalité dans les fêtes de la Fédération 1790-1792 », Quaderni, n° 6, Visions of the future. Collective and individual ; secular and sacred, Facoltà di scienze politiche, Milan, octobre 1996.

- « L’étranger paradoxe de l’universel », Les langages de la Révolution, Paris, Klincksieck, janvier 1996.

- « Les logiques de l’exclusion dans la révolution française », in "La guerre civile entre histoire et mémoire", Université de Nantes, Enquêtes et documents n°21, Nantes, Ouest Editions, octobre 1995. pp 65-77.

- « Les républiques soeurs, débat théorique et réalité historique, conquêtes et reconquêtes d’identité républicaine », Actes du colloque international "Révolution et République, l’exception française", numéro spécial des AHRF, 1994 n° 2, pp. 161-177.

- « La mémoire d’un crime politique en débat, Rupture du consensus ou formation des moeurs, été 1792 », Actes du colloque Ordre moral et délinquance, sous la direction de Benoît Garnot, Dijon, Editions Universitaires de Dijon, 1994, pp.187-195.

- « Thomas Paine, de l’étranger identique au citoyen hétérogène, reception par la République d’une voix autre », actes du colloque international Thomas Paine et la République cosmopolite organisé par Bernard Vincent et l’association Thomas Paine, Paris, Thomas Paine ou la république sans frontières, Presses universitaires de Nancy-Ligue des Droits de l’homme, 1993, pp.58-65.

- « Du point de vue de l’analyse du discours révolutionnaire », in Actes du symposium Nations, nationalismes, transitions, 16ème-20ème, Université de Rouen IRED, Terrains Editions sociales, 1993.

- « Le discours sur l’universel dans la Révolution française, idéal régulateur ou alibi ethnocentrique ? » Actes du colloque Discours et mythes de l’ethnicité, Congrès de l’ACFAS, Sherbrooke, Canada, Les cahiers scientifiques, n° 78, 1992, pp.357-366.

- « Thomas Paine éternel étranger », in Thomas Paine citoyen du monde, textes réunis par la Ligue des Droits de l’Homme, Paris, éditions Créaphis, 1990, pp.65-73.

Participation à des programmes ou groupes de recherche

- L’Esprit des Lumières et de la Révolution, Paris I-Paris VIII.

- PRI Santé, population, politiques sociales, EHESS.

- Programme Européen CULTPAT