Accueil > LAIOS > Membres > Les membres du LAIOS

Gossiaux Jean-François

publié le

Jean-François Gossiaux

Directeur d’études à l’EHESS

Contact

IIAC, 105 Bd Raspail 75006 Paris

Tel : 01 53 63 51 57

gossiaux chez msh-paris.fr

Jean-François Gossiaux, né en 1945 à Nouzonville (Ardennes, France), est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il a été directeur de l’Institut interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC, CNRS/EHESS) de 2006 à 2010 et directeur adjoint scientifique de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS (2009-2011). Il a mené durant plus de vingt ans des recherches dans les Balkans, avec des travaux qui ont d’abord porté sur l’organisation familiale (Le groupe domestique dans la Yougoslavie rurale, thèse de doctorat, 1982), puis sur les phénomènes d’ethnicité et de nationalisme (Pouvoirs ethniques dans les Balkans, 2002). Il a aussi, en France, conduit une enquête sur les jeunes d’une vallée ouvrière dévastée par la crise économique (Avoir seize ans dans les Ardennes, 1992). Il mène actuellement des recherches sur les processus de transition dans les sociétés ex-nomades, s’attachant plus particulièrement au cas des Bouriates de Sibérie, et sur les logiques de contact entre systèmes sociaux.

Publications

Ouvrages

- Avoir seize ans dans les Ardennes, Paris, Editions du CTHS, 1992.

- Pouvoirs ethniques dans les Balkans, Paris, PUF, Coll. Ethnologies, 2002 (traduction bulgare : Vlast i etnos na Balkanite, Sofia, LIK, 2004).

Direction d’ouvrages

- De la voix au texte. L’ethnologie contemporaine entre l’oral et l’écrit, en collaboration avec N. Belmont, Paris, Editions du CTHS, 1997.

-  L’autre dans le Sud-Est européen , Paris, Etudes Balkaniques. Recherches interdisciplinaires sur les mondes hellénique et balkanique, n° 9, 2002.

- Europa mon amour. 1989-2009 : un rêve blessé, en collaboration avec B. Pétric, Paris, Autrement, 2009.

 Principaux articles récents 

- "Autochtonie et droit divin. A propos de deux légendes de Kosovo", Parcours anthropologique 6, 2007, p. 28-39.

- "’Il n’y a pas de pauvres chez nous’. De la supériorité des nomades sur les sédentaires", L’Homme 189, 2009, p. 115-138.

- "Point de vue de l’acteur et regard myope. Anthropologie apocryphe de la déroute française en Corée (1866)." Socio-anthropologie 23-24, 2009, p. 189-210.

- "Le contemporain : un paradigme du temps partagé", Mondes contemporains, 2012.

- "Pourquoi changer d’ancêtres ? Le colonialisme français en échec (Corée , 1866)", L’Homme, 2012.