Accueil > LAIOS > Membres > Anciens doctorants

Girard Tobias

publié le

JPEG - 29.1 ko
A la synagogue d’Istambul

tobiasgirard chez yahoo.fr

Direction de thèse : Marc Abélès

Année d’inscription en doctorat : 2004

Soutenance prévue : 2012

- Membre du comité de lecture de Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique.

-  Membre du programme de recherches Débordements industriels dans la cité (CDHTE-PIRVE 997), http://www.debordementindustriel.fr

- Chargé de cours à Télécom Ecole de Management.

- Membre de l’équipe TIC-Migrations (FMSH), pour le programme européen de recherches Mig@Net Mig@Net - WP5 Communications and Informations Flows.

Les pouvoirs du danger. Anthropologie politique des risques industriels et du conflit de l’incinérateur, zone industrielle de Fos-sur-Mer.

Thèmes de recherche :

Cette thèse s’intéresse à la construction politique des conflits environnementaux liés au traitement des déchets, à la gestion des risques industriels et des pollutions. Une enquête de terrain a été réalisée de fin 2004 à 2007 dans la zone industrielle de Fos-sur-Mer, où toutes ces menaces se trouvent cristallisées autour d’un conflit particulièrement politisé, celui portant sur la réalisation d’un incinérateur à Fos-sur-Mer par la Communauté Urbaine de Marseille. La thèse cherche à décrypter l’influence des jeux de pouvoirs sur le conflit : guerre commerciale des majors du déchet, tactiques des leaders associatifs, rivalités politiques, revirements électoraux, soupçons de corruption, réseaux d’influence, scandales nationaux, etc. Elle prend alors pour objet les détraquements du politique qui finissent par former de véritables politiques du détraquement.

Pour étudier ces mécanismes complexes, il a fallu mettre en place un cadre théorique et méthodologique spécifique, né d’une analyse croisée de l’histoire politique du conflit, du contexte, des discours et des pratiques. Au lieu de s’attacher aux jeux d’acteurs et aux représentations sociales du risque ou de la pollution, la recherche s’emploie à mettre en lumière les similitudes de comportements, de styles et de pratiques que l’on peut observer de part et d’autre du conflit, quelque soit la cause défendue ou les intérêts représentés. Selon les formes que prennent les menaces et les usages, observés sur le terrain, qui en sont faits, c’est une typologie des dispositifs de pouvoir qui est ainsi proposée. La thèse distingue alors le danger, du risque et du péril pour leur associer respectivement des dispositifs de pouvoir, de contrôle et de puissance. 

Mots-clés : environnement, société de contrôle, détraquement, postmoderne.

Cursus :

Après des études de mathématiques, T. Girard a étudié la gestion des milieux naturels à l’Université Paris 7, puis au Muséum National d’Histoire Naturelle. Son mémoire de DEA a porté sur les conflits soulevés par une initiative de développement durable en Amazonie. Il est apparu que la corruption et le manque d’écoute de la population locale ont attisé la violence des conflits sociaux provoqués par le projet et l’ont conduit à la ruine, suite à un incendie criminel. Cette expérience l’a convaincu de l’intérêt de développer une approche tant anthropologique que politique des conflits environnementaux, ce qui constitue l’objet de sa thèse de doctorat.

Bourses :

- 2004-2007 : Boursier de l’Ademe, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

- 2002 : Lauréat de la bourse Lavoisier du Ministère des Affaires Etrangères.

Publications :

2012

- « Un exemple d’écosophie des risques industriels », Chimères, 76, [à paraître]

- « Comment pense Mary Douglas ? L’analyse culturelle des risques et le pouvoir », Ethnologie française, [à paraître]

2011

- « Polluer pour régner ? Affaires et conflits de poubelles à Marseille », Écologie & Politique, 42 (2), pp. 95-103.

- « La théorie du pourrissement », Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique, 53, pp. 76-77.

2010

- « La sécurité ressuscite ce qui nous menace. Métamorphoses de la catastrophe », Multitudes, n°43, vol. 4, pp. 127-133.

2006

- « Ceci n’est pas un pipe-line », in F. Pourcel (dir.), La petite mer des oubliés. Etang de Berre : paradoxe méditerranéen, catalogue des expositions, Ed. le Bec en l’air, Manosque, pp 28-31. http://colgate.free.fr/petitemer/pa...

- « Sustainable Development : the Second Tower of Babel ? », cafebabel.comhttp://www.cafebabel.co.uk/article/...
 

Communications :

2011

-  « La signature du ridicule. Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet », École doctorale d’été Société des réseaux et réseaux sociaux, EHESS et Institut Télécom, Porquerolles, septembre.

- « L’anthropologie et la société du risque durable », 1er Congrès de l’Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie Connaissance No(s) Limit(es), EHESS Paris, septembre.

- « Peut-on interpréter les modes de gouvernement des débordements industriels autrement qu’en termes de jeux d’acteurs ? », colloque international Débordements industriels dans la cité et leurs conflits, CNAM, Paris, juin.

2009

- "Politiques de la peur en zone industrielle", journée doctorale du LAIOS, EHESS Paris, juin.

2008

- « L’incinérateur pollue tous les débats », séminaire Débats publics, EHESS Marseille, juin.

- « Le conflit de l’incinérateur de Marseille », communication à l’atelier Conflits environnementaux du CERES, ENS, Paris, avril.

- « Contrôle des risques / risque des contrôles », communication à la journée d’étude Catastrophe et risques : regards anthropologiques, EHESS, avril.

- « La construction de l’inacceptable ? », communication à la journée de recherche Concertation/déchets, Ademe, Paris, mars.

- « Aux confins industriels, la société de contrôle se détraque », communication au colloque international Vivre et tracer les frontières dans les mondes contemporains, Centre Jacques Berque, Tanger (Maroc), février.

2007

- La guerre du feu a-t-elle eu lieu ? Retour sur l’enquête publique de l’incinérateur de Marseille, Séminaire « Débats publics » organisé par J-M. Fourniau et F. Chateauraynaud, EHESS Marseille, 11 mai.

2004

- Table ronde La recherche en sciences sociales pour venir en aide aux élus, 6èmes rencontres de Fos-sur-Mer sur les risques majeurs, organisée par l’association des Eco Maires, 4 juin.

Enseignement :

- Introduction à l’anthropologie politique, Télécom Ecole de Management, Evry, 2011-2012

- Séminaire d’introduction à l’enquête de terrain, co-animé avec Yves-Marie Davenel et Eléonore Merza, EHESS Paris, 2008-2010 (http://www.ehess.fr/fr/enseignement...

-  Discutant de l’intervention de S. Revet, V. Girard, C. Quesada et J. Langumier, journée d’étude de l’IRIS sur la violence, EHESS Paris, mai 2008. 
- Méthodologie : "Réaliser une fiche de lecture, une communication, une publication", Cours de Français Langue Etrangère, EHESS Paris, novembre 2010

- "Le terrain en SHS", Séminaire Les aspects concrets de la thèse, EHESS Paris, mars 2009

- "Du terrain à l’écriture", Séminaire doctoral du LAIOS, mars 2009

- "Ambiguïtés de l’engagement", Journée doctorale du LAIOS sur l’engagement, juin 2007

- "Du désarroi à la méthode", Séminaire doctoral du LAIOS, septembre 2006

- "Comment étudier le secret ?", Séminaire doctoral du LAIOS, 2005.

Organisation et coordination :

- Atelier thématique du 1er congrès de l’AFEA (avec Y-M. Davenel et E. Merza), "Qui peut (doit) travailler sur quoi (qui) ? Légitimité de l’anthropologue", EHESS Paris, septembre 2011.

- Journée doctorale du LAIOS Politiques du sensible, EHESS Paris, juin 2009.

-  Séminaire Risques industriels et pouvoir local, invité : Eric Chauvier (Université Bordeaux 2), EHESS Marseille, mai 2006.

-  Rencontre européenne Eye to eye on sustainable development, Paris, Nord Pas-de-Calais, 2003 : 10 jours de conférences, visites de terrain et ateliers, 85 étudiants invités de 13 pays.

Autres expériences de terrain :

- Un modèle de développement durable en Amazonie ?, Brésil, 3 mois, 2002.

- Développer l’intercommunalité pour réduire l’impact des crues, Aude, travail d’équipe, 2001.

- Agriculture, eau et paysages : un regard global au niveau local, Lozère, travail d’équipe, 2001.

- La stratégie nationale de conservation de la biodiversité, Bénin, 4 mois 1⁄2, 2001.
-  Savoirs et pratiques agricoles d’un petit village de la côte Est, Madagascar, 3 mois, 2000.

- Géomorphologie des Alpes et risques naturels, Hautes Alpes, travail d’équipe, 2000.

-  Inventaires naturalistes, réserve de Kaw-Roura, Guyane, 2 mois, 1999.