Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAIOS > Membres > Les doctorants

Laverdure Julien

publié le

Contact : laverdureju chez gmail.com

Direction de thèse : I. Bellier en co-direction avec C. Gros, IHEAL/EHESS

Date d’inscription en thèse : 2008

Thèmes de recherche :


Les entrepreneurs culturels et la mise en tourisme des communautés autochtones d’Amérique Centrale


Cette recherche analysera le processus de mise en tourisme de trois communautés autochtones d’Amérique Centrale. Selon l’angle d’une sociologie du développement, on analysera les changements produits localement par le phénomène, en terme d’économie, de rapports de pouvoir, d’accès aux ressources foncières et d’identité culturelle. Les pratiques et les discours des visiteurs seront mis en perspective dans une généalogie du rapport occidental à l’Autre exotique ; rapport que l’anthropologie a participé et participe encore à construire. Dans un troisième volet de l’étude, ce sont les intermédiaires de la mise en tourisme et leurs stratégies sociales qui seront analysés : ces acteurs sociaux semblent en effet présenter des caractéristiques sociologiques communes, et produisent différents capitaux sociaux à partir de leur contacts avec une communauté autochtone. Ils échangent ensuite ces capitaux dans différentes arènes institutionnelles ( Etats, région, Organisations internationales ), et leur adjoignent différentes significations selon les demandes. Entre ces trois dimensions de la recherche, la thèse théorisera les usages sociaux contemporains de la différence culturelle, alors qu’une partie de la communauté des chercheurs en sciences sociales observe une ethnicisation croissante des rapports sociaux, afin d’apporter une contribution à l’anthropologie politique de la globalisation culturelle et des phénomènes d’uniformisation et de recomposition identitaires qui en découlent.

Mots clés : Amérique Centrale, autochtonie, tourisme, politiques culturelles, artisanat


Cursus :

- 2007 : Master 2 : « El mundo da tantas vueltas » Construction de la différence, circulation cosmopolite et conscience locale, Boruca, Costa Rica, sous la direction de C. Gros, IHEAL, Paris III.
- 2005 : « ¡ Para ver indios ! » ; ambivalence de la visibilité et jeux de miroirs identitaires, de l’autochtonie globale au village de Boruca,
Sous la direction de F. Bourdarias, Université François Rabelais,Tours.


Participation à des groupes de recherche :
- 2005-2007 et 2008-2010 : Equipe de Recherche Société, Identité et Pouvoir en Amérique Latine (ERSIPAL), IHEAL/CREDAL, sous-groupe « Tourismes » : encadrement, modération.
- 2004-2005 : Territoires et identité, Université de Tours


Communications :


2008 :
- « La Diversité Culturelle en Avantage Comparatif, Politiques de la différence et accès au marché », séminaire Les Mots du Développement : genèse, usages et trajectoires, Centre d’Economie de la Sorbonne (CES), Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sociologie, Economie, Sciences Politiques (IRISES), Région Île de France, 13-14 Novembre, Université Paris-Dauphine.
- « Commodification and recognition construction of indigenous handicraft, Boruca Costa Rica », communication au Research Committee 09 Social Transformations and Sociology of Development, Session "Converting Cultural Wealth into Economic Capital", 1st International Sociological Association (ISA) Forum of Sociology, Barcelone, 5 - 8 septembre.
- « Tourismes Patrimoines Identités Territoires », communication au Colloque, Université de Perpignan/Universitat de Barcelona, 3-5 avril.


2007 :
- « Tourisme patrimonial, La culture comme ressource sur le marché mondial », communication à la Table Ronde IHEAL/CREDAL, 21 juin.


Publications :
- « L’artisanat Boruca et la construction du patrimoine culturel Centraméricain », Cahiers des Amériques latines, n° 60, à paraître en mars 2010.
Co-organisation de la Journée d’étude Tourismes en Amérique Latine,
IHEAL/Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, 21 janvier 2010.