Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAIOS > Membres > Les doctorants

Chibois Jonathan

publié le

Contact : chibois chez ehess.fr

Carnet de recherche : http://laspic.hypotheses.org

Direction de thèse : Marc Abélès

Année d’inscription en doctorat : 2007

Titre de la thèse : Entre technique et pouvoir, étude anthropologique des pratiques informatiques à l’Assemblée nationale

Mots-clés : Assemblée nationale, règlement, pouvoir, technique, internet

Présentation de la recherche :

L’Assemblée nationale s’est engagée depuis le début de la décennie 2000 d’une manière volontaire dans le XXIème siècle, par un travail de redéfinition du cadre réglementaire, technique et institutionnel de ses missions. Cette thèse a précisément pour projet de mettre en évidence la manière dont les technologies informatiques et numériques ont été mobilisées pour façonner un nouveau visage à l’institution parlementaire, en association aux autres réformes réglementaires et institutionnelles entreprises.

En posant la question du « virage numérique de l’Assemblée », ou de l’« entrée de l’Assemblée dans la société de l’information », ce travail s’appuie sur l’hypothèse que la technique, à l’instar du droit, constitue une des ressources principale dans laquelle l’institution puise pour assurer la continuité historique de son existence. D’une part, la technique forme le squelette nécessaire au maintien de la forme institutionnelle sur le temps long par delà la vie politique qu’elle accueille (bureaucratie, architecture). D’autre part, la technique constitue une source de remise en question de cet ordre parlementaire, en venant régulièrement questionner les fondements du travail législatif (médias audiovisuels, dématérialisation des procédures) mais permet ainsi à l’institution de faire siens un certain nombre d’enjeux sociaux contemporains.

De fait, ce travail avance que les dispositifs techniques mis en œuvre à l’Assemblée, aussi variés soient-ils au premier abord, peuvent être abordés comme un seul objet. L’organisation architecturale de l’hémicycle, les règles de restrictions d’accès au Palais Bourbon, les postes de travail informatiques à disposition des collaborateurs de députés, le site internet de l’Assemblée, sont autant de facettes d’une même préoccupation. Ce sont des dispositifs qui, tous à leur niveau, participent de la cohésion et de la cohérence générale de l’institution parlementaire. L’enjeu pour la recherche est donc de montrer ce qui lie ces dispositifs, la manière dont ils se combinent, et les logiques sur lesquelles repose leur assemblage.

La quête de cette unité technique repose sur le parti pris qu’une institution n’existe pas de facto, mais naît des activités qu’elle accueille. La technique est ici moins envisagée comme objet dont s’approprieraient les acteurs de l’institution (par exemple le micro-ordinateur), que comme geste, c’est-à-dire comme moyen d’agir. Cette recherche suit donc une perspective résolument anthropologique, c’est-à-dire qu’elle s’attache avant tout à saisir une réalité quotidienne dans une approche compréhensive.

Principales publications

« Twitter et les relations de séduction entre députés et journalistes. La salle des Quatre Colonnes à l’ère des sociabilités numériques », Réseaux, décembre 2014. Disponible en ligne (CAIRN) : http://www.cairn.info/revue-reseaux...

« Du logiciel libre pour l’Assemblée Nationale. Liberté du code versus liberté des usages », in Paloque-Berges C. et Masutti C. (dir), Histoires et cultures du Libre. Des logiciels partagés aux licences échangées, Framabook, Paris, mai 2013. Disponible en ligne (HAL-SHS) : https://halshs.archives-ouvertes.fr...

« Une métaphore digestive de la réflexivité. Ethnographie, épistémologie(s) et écriture », avec Fred Pailler, in Quidu M. (dir), Épistémologie du corps du savant (tome I). Le chercheur et la description scientifique du réel, Paris, L’Harmattan, septembre 2014. Disponible en ligne (HAL-SHS) : https://hal.archives-ouvertes.fr/ha...

Principales communications

« Twitter a-t-il bousculé le droit parlementaire ? Le jour où le #directAN s’est invité dans l’hémicycle », colloque international Formes et fonctions de participation politique dans un monde numérique, Université de Bourgogne, Dijon, novembre 2014. Disponible en ligne (HAL-SHS) : https://halshs.archives-ouvertes.fr...

« Un twitter et un blog comme porte d’entrée à l’Assemblée, ou la fabrique de l’identité numérique de l’ethnographe », Rencontres annuelles d’ethnographie de l’EHESS, Paris, novembre 2014.

« Un « appeau à journaliste » pour les députés, ou Twitter comme antichambre à la publicité parlementaire », colloque international Communication Électronique, Cultures et Identités (CECI), Le Havre, juin 2014.

« Le conflit d’intérêt à l’Assemblée, quelles sont les frontières public/privé chez les députés ? », journée d’étude du RT 26 « Réseaux sociaux » de l’Association française de sociologie (AFS), mai 2014.

« L’Assemblée nationale prendra-t-elle le virage de l’Open Data ? », colloque international Open Data : enjeux communicationnels et sociétaux, Clermont-Ferrand, octobre 2013.

Valorisation de la recherche

« Pourquoi les députés tweetent ? », interview pour l’émission Radio Thésard de David Christoffel, sur France Culture Plus, novembre 2014.

« Twitter : le député vote-t-il mieux quand il gazouille ? », participation à l’émission #POLITIQUE de France Culture Plus, avril 2013.

« Internet et Vie politique : interview de l’anthropologue Jonathan Chibois », dossier Quelle influence Internet a-t-il sur l’activité des députés ? sur PC INpact, mars 2013.