Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > Centre Edgar-Morin > Cellule audio/vidéo > Films de la recherche et des chercheurs en sciences sociales

040-Hôpital Commandante Dr. Ordaz, La Havane

par M.-F. Deligne - publié le



Durée : 55’

Date de production : décembre 2008

Réalisation : Daniel Friedmann, Centre Edgar Morin/iiAC

Montage : Marc-François Deligne, Centre Edgar Morin/iiAC

Visionner la vidéo en ligne







L’hôpital psychiatrique de La Havane, un des plus grands du monde. La psychiatrie avant la révolution et après la prise de pouvoir : le personnage charismatique du Commandant Ordaz, ancien commandant de l’armée révolutionnaire décédé il y a 2 ans , directeur de l’hôpital durant 4 décennies jusqu’à sa mort et compagnon de Castro (entretiens avec des témoins, documents d’archives, films et photos).

Le rôle de la musique, principale ressource thérapeutique de la psychiatrie cubaine et les ressources psychothérapeutiques et psychiatriques mises en œuvre, ce qui amène à filmer la vie quotidienne dans l’hôpital (repas, discussions à la volée), la vie filmée des soignés et les soignants, l’expression musicale dans le quotidien de l’hôpital, la danse et les chants, les corps et les paroles, des moments de psychothérapie. La transformation de la psychiatrie cubaine avec la révolution : humanisme mais aussi psychiatrisation répressive de la dissidence ? L’HP est une communauté visant à normaliser dans la mesure du possible à l’intérieur d’un espace protégé des gens hors norme ; il est une zone en marge de la société, un interstice de liberté relative où sont tolérées des expressions de la folie, interdites dans la société et soumises à son contrôle ; l’HP échappe-t-il et jusqu’à quel point à la répression sociale d’un état policier et bureaucratique et de quelle manière véhicule–t-il sa répression ?

Qu’est-ce qui se joue dans l’hôpital et qui renvoie au vécu des conflits, à leur gestion dans la société globale ou en quoi l’hôpital psychiatrique est–il le miroir déformé d’une société globale de caractère totalitaire ?

L’hôpital comme cité idéale des fous ? La thérapie occupationnelle comme thérapie institutionnelle.

L’apparition de la psychanalyse chez les jeunes psychothérapeutes cubains. Une vocation de psychanalyste : Cristina. Portrait d’une psychanalyste cubaine.