Accueil > TRAM > Membres > Les membres de TRAM

Vanhoenacker Maxime

publié le

maxime.vanhoenacker chez ehess.fr

Chargé de recherche CNRS (IIAC/Tram) – depuis 2013

chercheur post-doctorant, musée du quai Branly, 2012/2013

docteur (PhD) en anthropologie sociale et culturelle, EHESS, 2012 (dir. Catherine NEVEU)

Domaines de recherche  :

Anthropologie du scoutisme, de l’éducation populaire et de l’éducation à la citoyenneté ; innovations, politiques et pédagogies du rituel

Publications :

Gobin E. et Vanhoenacker M. (ed.), coordination dossier « Retours aux rituels », Ethnographiques.org, 2016 (à paraître) [http://www.ethnographiques.org/Retours-aux-rituels]

Vanhoenacker M., 2014, « Suivre la trace de la citoyenneté dans le scoutisme laïque des éclés », in Carrel M., Neveu C. (dir.), Citoyennetés ordinaires. Pour une approche renouvelée des pratiques citoyennes, Paris : Ed. Karthala

Vanhoenacker M., 2014 « Des histoires de citoyens exemplaires chez les scouts », Raison Publique, avril 2014, http://www.raison-publique.fr/article693.html

Vanhoenacker M., 2011, « Education in a French secular group of scouts : a site to study tensions over citizenship », Citizenship Studies, special issue Questions de citoyenneté/Questioning citizenship , volume 15, n° 8, p.1047-1059

Vanhoenacker M., 2004, « The language puzzle in the European integration process », State of the Art Report, Pioneur Project (5ème PCRD), http://www.obets.ua.es/pioneur/baja

Recherches postdoctorales :

Mes recherches postdoctorales ont porté sur le rituel de totémisation dans le scoutisme. La totémisation est une cérémonie d’initiation, tenue dans le secret du groupe scout, au cours de laquelle les adolescents (ou jeunes adultes) concernés se voient attribuer, par les initiés, un nouveau nom scout (animal ou plus rarement végétal voire minéral) : le totem. Les cérémonies de totémisation témoignent des de la circulation d’imaginaires lointains, l’indianisme en l’occurence, et constituent un cas d’étude d’une innovation rituelle en contexte contemporain.

Doctorat :

« Suis-moi et tu seras autonome ! ». Ethnographie de la citoyenneté dans le scoutisme laïque des EEDF.

Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie, EHESS, sous la direction de Catherine Neveu (IIAC – TRAM, directrice de recherche au CNRS), soutenue le 10 décembre 2012, mention "très honorable avec les félicitations".

Jury : Daniel Cefaï (EHESS), Anne Muxel (CEVIPOF), Francis Lebon (Université Paris-Est Créteil), Laurence Ossipow (HES Genève), Yves Pourcher (IEP Toulouse), Frédéric Sawicki (Université Paris 1).

Résumé de la thèse : Dans le groupe éclé s’organisent la vie communautaire et les pratiques éducatives propres à cette société de jeunes. Le groupe est l’émanation locale des Éclaireuses et Éclaireurs de France (EEDF), mouvement de scoutisme laïque et mixte, dont l’ambition est de former des citoyens « actifs », « engagés » et « responsables ». Pourtant, dans le flot quotidien des situations d’animation, des discussions pédagogiques et des engagements militants, les respons, jeunes adultes bénévoles qui conduisent le groupe, ne font pas usage, à première vue, de ce terme de « citoyenneté ». L’existence précaire du groupe éclé impose ses urgences : il y est essentiellement question de réussir à organiser un camp, de renouer des relations avec la Mairie et d’impliquer les familles dans la vie collective. La recherche des situations dans lesquelles les éclés parlent de – ou plus rarement écrivent – la « citoyenneté » va conduire à repérer des fragments de citoyenneté ordinaire dans le groupe local : ils se situent dans les rituels d’engagement organisés durant les camps (l’engagement sur la Règle d’Or qui a remplacé la « promesse »), dans les discours des respons arrivés à un certain degré de formation militante (second degré), et sont prolifiques dans tous les écrits qui émanent du siège national. En suivant ces pistes, il s’avère que la « citoyenneté aux éclés » est une parole adulte sur ce que doit être ce mouvement de jeunesse : un lieu idéal d’émancipation par l’éducation, aux côtés de l’École publique. La « citoyenneté aux éclés » est une croyance que défendent des initiés qui ont en charge la bonne marche du mouvement au niveau national et qui, donc, sont confrontés aux tendances centripètes des groupes locaux et des engagements individuels. La citoyenneté est affirmée comme symbole d’unité du mouvement. C’est un idiome qui a aussi une portée publique : il renvoie à la position institutionnelle des éclés dans l’arène publique de l’éducation post-scolaire, associés aux autres mouvements laïques de l’éducation populaire. L’évolution des significations de la citoyenneté dans le scoutisme laïque depuis 1911 et jusqu’à Villeneuve en 2006 confirme la portée symbolique de cet élément de culture : unifier des engagements dans l’espace et le temps ; célébrer l’existence publique d’un mouvement de classe moyenne dont le pouvoir est fondé sur une compétence pédagogique.

Communications scientifiques :

- « De l’éducation à la citoyenneté à l’éducation populaire », intervention dans le Master Pro MCIP – Université de Poitiers, février 2014

- « La totémisation dans les mouvements scouts : itinéraire de patrimonialisation d’un savoir ethnographique non-occidental en France », séminaire Arts et Performance, musée du quai Branly, septembre 2013

- « Jeux, veillées et vie quotidienne : la socialisation politique dans les mouvements scouts apolitiques », section thématique n°35 : la socialisation politique des enfants ; pour un réexamen empirique et transdisciplinaire, Congrès de l’Association Française de Sciences Politiques, Paris, juillet 2013

- « Pourquoi les scouts jouent-ils aux indiens ? », l’ethnologie va vous surprendre, salon de lecture Kerchache, musée du quai Branly, juin 2013

- « La socialisation politique dans l’ordinaire du scoutisme : enjeux et apports de l’ethnographie des mouvements de jeunesse », séminaire du GREPP (Groupe de réflexion sur la recherche en éducation populaire), Université Paris Descartes, juin, 2013

- « Mener une ethnographie de la citoyenneté "ordinaire" », Séminaire Anthropologie des processus de citoyenneté, EHESS, 2012.

- « Pédagogie de l’auto-éducation et mythologies laïques comme ressorts de la politisation des jeunes militants adultes aux EEDF », colloque L’éducation populaire au tournant du XXIe siècle, Université Paris-Est Créteil,, 2011.

- « Creating citizens through education in a particular habitus : the case of a French secular group of scouts », CCIG forum, Open University, Milton Keynes, GB, 2009.

- « Les enjeux du projet de socialisation du scoutisme », séminaire Jeunesse d’Europe, jeunesse du monde, Scoutisme Français, Marseille, 2009.

- « L’entretien collectif au service de l’ethnologie du proche » communication pour le groupe MOD de l’AFSP, journée d’étude Focus groups et entretiens collectifs, CEVIPOF, 2009.

- « Education à la citoyenneté et mouvements de jeunesses », animation de l’Atelier n°38, XIème rencontres de l’ADELS, Bobigny, 2008.

- « Rites et rituels laïcs chez les EEDF », communication au Panel Adolescence et Ritualisations, Congrès de la Société Suisse d’Ethnologie, Genève, 2008.

Publications et communications non scientifiques

- Accompagnement scientifique, étude quantitative sur l’engagement des jeunes adultes dans le scoutisme, Association Roverway (Scoutisme Français), 2014.

- « Ecole et citoyenneté : enjeux et débats », communication à la journée d’étude L’éducation à la citoyenneté, FCPE, Paris, février 2014

- « La motivation première n’est pas religieuse », Le Républicain Lorrain, 28/07/13 [http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/07/28/la-motivation-premiere-n-est-pas-religieuse]

- « Petits indiens, mariage gay, tradition : un ethnologue chez les scouts », entretien avec A.Champagne, Rue89, 29/06/13 [http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2013/06/29/petits-indiens-mariage-gay-tradition-ethnologue-chez-les-scouts-243778]

- Membre du comité scientifique, « L’éducation à la citoyenneté au XXIe siècle  : le rôle du scoutisme laïque  », colloque, UNESCO, Paris, novembre 2011

- « Les enjeux du projet de socialisation du scoutisme », séminaire Jeunesse d’Europe, jeunesse du monde, Scoutisme Français, Marseille, août 2009

- « "Nous suivrons leur trace..." : Etre responsable EEDF en 2009 : entre héritages et adaptations », conférence pour l’AAEE - région Nord, locaux de la JPA, décembre 2009

- « Education à la citoyenneté et mouvements de jeunesses », animation de l’Atelier n°38, XIème rencontres de l’ADELS, Bobigny, décembre 2008

Enseignements :

- 2012-2013 : vacataire, IUP Carrières Juridiques, Université Perpignan Via Domitia (TD d’initiation à la recherche, TD techniques de communication)

- 2007-2010 : ATER en sciences politiques (1/2 poste), Université Paris XIII (TD de méthodologie de l’enquête qualitative, TD d’analyse des politiques publiques, TD de sociologie urbaine, TD de sociologie des organisations, TD de préparation aux concours administratifs, encadrement de mémoire en licence et master)

- 2006-2007 : vacataire, Université Paris XIII (CM d’anthropologie politique)

- 2006 : Bourse « jeunes chercheurs » de l’INJEP

- 2002-2004 : Assistant de recherche, CEVIPOF (CNRS/FNSP), projet Pioneur (5e PCRD)

Formation :

- 2012 : Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie : « Suis-moi et tu seras autonome ! » Ethnographie de la citoyenneté dans le scoutisme laïque des EEDF. EHESS, sous la direction de Catherine Neveu (IIAC-TRAM, DR CNRS)

- 2004 : DEA sociologie politique et politiques publiques, Sciences Po, Paris

- 2002 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Lille