Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Evénements IIAC

Pourquoi le monde occidental entier semble-t-il se lever contre la mondialisation ?

par Jade Legrand - publié le

JPEG - 7.1 ko
Au commencement était la mondialisation

Le mercredi 24 novembre - de 11h à 13h
EHESS
105 Bd Raspail - Paris 6e
Salle 7 - 2e étage

Renseignements :
Secrétariat de Marc Abélès - 01 53 63 51 32


Résumé


En dépit d’énormes différends entre les pays occidentaux, ce qui semble les réunir c’est la critique montante de la mondialisation. De Boston à Barcelone, les protestataires dénoncent la mondialisation comme étant la cause de la crise économique et surtout de la croissance inexorable du chômage.


Ayant auparavant dénoncé la mondialisation comme synonyme d’une forme d’américanisation, les critiques semblent maintenant la regarder comme étant l’avatar d’une certaine sinisation ou même d’une indianisation de l’économie. Pourquoi ? Nayan Chanda, l’auteur de Au Commencement était la mondialisation (CNRS Editions), va retracer les origines anciennes de la mondialisation et analyser les raisons pour lesquelles les pays qui ont bénéficié de la mondialisation jusqu’ici se retournent contre ce même processus. Selon lui, la nouvelle étape de la mondialisation aboutit à une troisième révolution industrielle en transformant la nature de l’échange de main-d’œuvre au niveau mondial. Ce défi inédit risque de bouleverser l’équilibre mondial de l’après-guerre.

Biographie


Nayan Chanda est directeur des publications du Yale Center for the Study of Globalization et rédacteur en chef de YaleGlobal Online (www.yaleglobal.yale.edu) depuis 2001.


Avant de travailler à Yale, il a occupé les fonctions de reporter, correspondant diplomatique et rédacteur-en-chef pour le magazine Far Eastern Economic Review qui avait son siège à Hong Kong.
En 1989-1990, Nayan Chanda était un chercheur au Carnegie Endowment for International Peace à Washington. Entre 1990 et 1992 il a travaillé en tant que rédacteur en chef du Asian Wall Street Journal Weekly à New York.
Il rédige ponctuellement des articles pour les journaux américains International Herald Tribune et Washington Post. Il est membre du comité de rédaction du journal GlobalAsia, New Global Studies et de Sage Encyclopaedia of Global Studies. Il est également chercheur
invité à la Brookings Institution et membre du comité consultatif du Brookings Center for Northeast Asian Policy Studies.


Nayan Chanda écrit régulièrement des chroniques pour le quotidien Times of India, ainsi que pour BusinessWorld et le Straits Times. En 2005 il a été récompensé par le prix Shorenstein (Shorenstein Award for Journalism) non seulement pour la qualité de son oeuvre mais
également pour avoir contribué à améliorer la compréhension qu’à le public américain des complexités de l’Asie. Ce prix biennal est attribué à la fois par le Walter H. Shorenstein Forum for Asia Pacific Studies à l’université de Stanford et par le Shorenstein Center on the Press, Politics, and Public Policy à l’université d’Harvard.

Publications


Bound Together : How Traders, Preachers, Adventurers and Warriors Shaped Globalization (Yale University Press, 2007)
Traductions : coréen, japonais, italien, chinois, turc, français
portugais (en préparation)
Brother Enemy : the War After the War (Harcourt Brace Jovanovich, 1986)
Traductions : français, japonais, khmer.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

L’affiche

Affiche conférence Nayan Chanda 24 nov 2010
Affiche conférence Nayan Chanda 24 nov 2010