Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Séminaires > Séminaires 2011 - 2012 > 2010 - 2011

Les êtres petits. La question de l’échelle en anthropologie

Tiziana Nicoletta Beltrame, Anouk Cohen, Sophie Houdart, Christine Jungen

par Maryse Cournollet - publié le


Séminaire de recherche organisé en alternance au LESC et au LAU
Les séances du séminaire se tiendront de 10 h à 12 h au LESC (Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie - 21 allée de l’Université - Nanterre - salle F304).


L’entreprise procède d’un constat : des développements scientifiques et techniques majeurs, à l’ère moderne, ont donné naissance et fait proliférer des petits êtres, des êtres si petits – invisibles même – qu’ils requièrent des dispositifs particuliers (comme le microscope) pour les rendre visibles. Plutôt que de les considérer comme des unités, ne servant le plus souvent qu’à donner la mesure d’autre chose, nous aimerions leur accorder le crédit d’une ontologie et de modes d’action spécifiques. L’idée, ici, est de supposer que les êtres, dans leur petitude, ont une ontologie propre. La question est alors de savoir jusqu’à quel point ils sont pensables en eux-mêmes, et non pas seulement dans ce qu’ils contribuent, avec d’autres, à former. En elle-même, cette position implique un certain nombre de choses. Considérer les choses non plus comme des objets mais comme des êtres invite à sortir du paradigme de la culture matérielle pour traiter des régimes de matérialité. Elle pose également une question méthodologique : jusqu’à quel point peut-on décrire les êtres petits ? S’intéresser aux petits êtres – s’intéresser aux êtres en fonction de leur taille –, c’est aussi (re)considérer la question de l’échelle en anthropologie. C’est penser, encore, mettre en place des dispositifs d’observation et d’analyse spécifiques. Au cours des séances, nous travaillerons autour de références importantes ou autour de cas d’études ; nous pourrons concevoir des exercices ou bien inviter des chercheurs ou professionnels des êtres petits.

Programme

- Mardi 9 novembre 2010
La question de l’ontologie chez Tarde et Durckheim, avec projection du film « Débat Tarde / Durkheim » rejoué par Bruno Latour dans le rôle de Tarde et de Bruno Karsenti dans le rôle de Durkheim (d’après des recherches originales d’Eduardo Vlana Varga et de Louise Salmon, mise en scène de F. Ait-Touati, film de Martin Pavloff)

- Vendredi 3 décembre 2010
L’atelier accueille Frédéric KECK (Groupe de Sociologie Politique et Morale, CNRS/EHESS) pour discuter de son livre tout juste paru : Un monde grippé, chez Flammarion.


Quatrième de couverture :
"Pourquoi les hommes ont-ils si peur de la grippe ? Un an après la mobilisation des pouvoirs publics autour du virus H1N1, un jeune anthropologue a tenté de comprendre les raisons de cette alerte. Il montre ainsi que la représentation catastrophique du « monde grippé » nous oblige à repenser les rapports entre les hommes et les animaux. Allant à la rencontre d’éleveurs, d’observateurs d’oiseaux, de vétérinaires, de microbiologistes, d’épidémiologistes, de médecins, de journalistes, mais également d’autorités politiques et religieuses, l’auteur retrace la vision du monde produite par les maladies émergentes. Il montre que les grippes « aviaire » et « porcine » révèlent une peur des animaux héritée des réflexions les plus anciennes sur la domestication. Mais cette peur ne prend pas la même forme selon les dispositifs de sécurité mis en place à Paris, New York, Hong Kong, Tokyo, Phnom Penh ou Buenos Aires... Des producteurs aux consommateurs, de l’abattage des animaux malades à la pandémie toujours possible, ce tour du monde des virus qui émergent, des animaux qui les transmettent et des humains qui s’en protègent constitue un passionnant journal de voyage.

Discutants : Stéphane Rennesson, Sophie Houdart

- Jeudi 20 janvier 2011 - 14 h 00 - salle A
Atelier « Etres petits »

Discutants : Sophie Houdart (LESC) et Christine Jungen (LAU-IIAC) : Penser le petit : ethnographie des échelles

La séance du 4 février a été reportée au 11 février

- Vendredi 11 février 2011
Cette séance portera sur le livre d’Eduardo Viveiros de Castro Métaphysiques cannibales (PUF, 2009), en présence notamment d’Anne-Christine Taylor et de Frédéric Keck. Afin que la discussion collective soit prolifique, nous invitons les participants à lire en particulier la première partie du livre, « L’Anti-Narcisse » (une soixantaine de pages) !

- Vendredi 1er avril 2011

- Vendredi 6 mai 2011

-  Vendredi 10 juin 2011