Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Evénements IIAC

TERRA(IN)COGNITA : terrains contemporains en sciences humaines et sociales

par Maryse Cournollet - publié le

image terra
Deuxième journée doctorale de l’Institut
Les 1er et 2 décembre 2011
Paris

Contacts :
Arnaud Dubois, Sébastien Kapp, Tristan Loloum, Sina Safadi (co-organisateurs)
jd.iiac.2011 chez gmail.com Courriel



Pour la seconde année consécutive, les doctorants de lʻInstitut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC, CNRS-EHESS) organisent des journées doctorales en décembre 2011 à Paris.


A travers le thème de la Terra(In)Cognita nous souhaitons mettre en exergue le caractère exploratoire et pionnier des terrains de thèse. Dans un contexte où la rationalité gestionnaire tend à occulter la diversité, les contradictions et les incertitudes du contemporain, lʼapport de lʼanthropologie tient justement dans cette capacité à produire, à travers la pratique de lʼethnographie, un regard à la fois sensible et détaché sur le monde, au plus proche des hommes et des femmes qui le composent. Continent méconnu et inquiétant, la Terra Incognita est une terre mythique où se projettent fantasmes (El Dorado) et fantômes (Hic sunt dracones) dʼune société. Comme le terrain dʼenquête, elle est un espace de connaissance et un espace imaginé. Terre de découverte, la Terra Incognita est aussi un territoire de conquête, approprié militairement, économiquement et symboliquement. Comme le terrain dʼenquête, elle est un espace géographique et politique. Par cet anachronisme provocateur – la Terra (In)Cognita du Contemporain – on souhaite donc inviter les doctorants à partager des expériences ethnographiques originales et stimulantes, révélatrices des enjeux contemporains de la pratique des sciences humaines et sociales. Mais quʼest-ce au juste que le contemporain ?


Si pour certains le contemporain commence à la dernière grande catastrophe en date, pour dʼautres il reste un objet subjectif. Temps partagé [con-tempus], « relation singulière avec son temps », « rendez-vous secret entre lʼarchaïque et le moderne » (Agamben), présent inactuel (Barthes) : en tout état de cause, le contemporain nous invite à être ponctuel avec lʼHistoire. Or tout semble indiquer un changement de référentiels : le 11 septembre, la Crise, Fukushima, les révolutions arabes, etc. Y aurait-il du nouveau sous le soleil ? Alors que lʼon croyait actée la fin des grands récits et des grandes causes (le nationalisme, le marxisme), voici que dʼautres prennent leur place, certains inédits (le développement durable, lʼInternet, les biotechnologies) dʼautres aux allures de vielle rengaine (le terrorisme, la révolution, lʼimmigration). Comment dès lors faire de lʼethnographie dans ce Nouveau Monde tissé dʼanachronismes ? A nouveaux terrains, nouveaux outils ?


Cinq ateliers thématiques (non exhaustifs) sont proposés pour inciter les doctorants à faire partager leur expérience de terrain :

- Les terrains numériques : TIC, réseaux sociaux, mondes virtuels
- Les territoires du rêve : imaginaires, représentations, identités
- La globalisation terre-à-terre : exils, frontières, ressources
- L’anthropologue dans la Terra(In)cognita : engagement, réflexivité, légitimité
- Les nouveaux carnets de lʼethnographe : radio, vidéo, blog & co


Merci d’envoyer vos résumés en français d’environ 500 mots (soit une page) à l’adresse jd.iiac.2011 chez gmail.com

pour le 15 juillet 2011 au plus tard.


Validation des propositions vers mi-juillet. Les textes finaux sont attendus pour le 15 octobre, les journées auront lieu le 1er et 2 décembre 2011 à Paris.


Organisateurs : Arnaud Dubois, Sébastien Kapp, Tristan Loloum, Sina Safadi.

Mots-clés : Anthropologie ; terrain ; contemporain, doctorant

Appel à propositions

Appel à propositions