Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Séminaires > Séminaires 2011 - 2012

Les écritures exposées : évènements et scènes d’écriture

Béatrice Fraenkel, directrice d’études à l’EHESS (TH)

par Maryse Cournollet - publié le


1er, 3e et 5e mardis du mois de 15 h à 17 h (salle 1 - 105 bd Raspail - 75006 Paris), du 18 octobre 2011 au 19 juin 2012. La séance du 18 octobre se déroulera en salle 4 (105 bd Raspail 75006 Paris).


La notion d’« évènements d’écriture » sera cette année au centre des travaux du séminaire. Il s’agit d’approfondir une notion issues de diverses enquêtes et analyses réalisées ces dernières années sur les écritures urbaines. Nous prendrons en compte une certaine actualité de la notion manifestée par la parution de travaux récents (Bensa, Dosse, Fassin, Fraenkel etc.) et plus anciens (Derrida, Foucault, Hymes).


Suivant le constat fait par Brecht d’une litérarisation de l’espace public et l’analyse de Benjamin d’un changement de régime graphique à l’époque contemporaine, nous travaillerons sur les mises en scène de l’écriture dans différentes sphères d’activités sociales. L’hypothèse d’une scénarisation et d’une spectacularisation de l’écriture spécifique à l’époque contemporaine sera évaluée à partir de l’analyse de pratiques politiques et artistiques. Nous inviterons des praticiens experts à participer à nos travaux.


Parallèlement nous proposerons un travail de lecture de textes de références en nous attachant aux repérages des scènes d’écriture qui peuplent la tradition savante (anthropologique en particulier) et configurent diverse théories de l’écriture chez Levy-Bruhl, par exemple.


L’approche de l’écriture caractéristique du séminaire est d’appréhender les relations entre écriture et action. Notre cadre de référence est celui d’une anthropologie pragmatique ancrée sur une approche des actes d’écriture. L’un des enjeux du séminaire est d’articuler l’analyse énonciative à la fabrication des objets écrits qu’effectue chaque scripteur. En effet, les dimensions graphiques (typographiques,calligraphiques) ne peuvent être négligées car elles participent de plein droit à la définition de l’acte d’écriture, tout comme le choix des supports et les modalités d’exposition et de diffusion des écrits.


Les enquêtes sur les écritures exposées que nous privilégions obligent le chercheur à se déprendre d’une conception de l’écriture trop souvent arrimée à l’histoire du livre et aux pratiques d’écriture qui l’entourent. En centrant depuis plusieurs années nos travaux sur les écritures urbaines prises dans leur ensemble (écritures politiques, commémoratives, artsitiques, commerciales et autres) nous cherchons à ouvrir des questionnements inédits, à revisiter des concepts souvent inaboutis (comme celui d’espace public) et à susciter de nouvelles recherches.

Mots-clés : Anthropologie, Anthropologie et linguistique, Arts, Écriture, Esthétique, Techniques, Urbaines (études), Visuel

Aires culturelles : Afrique, Chine, Contemporain (anthropologie du, monde), Europe

Suivi et validation pour le master : Obligatoire sur l’année (bi-mensuel)

Mentions & spécialités :

* Arts et langages
(Tronc commun M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)
* Ethnologie et anthropologie sociale
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)
* Pratique de l’interdisciplinarité en sciences humaines et sociales
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

Domaine de l’affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulé général : Anthropologie de l’écriture

Renseignements  : par courriel

Direction de travaux d’étudiants : sur rendez-vous par courriel

Réception : sur rendez-vous par courriel

Niveau requis : M1

Adresse(s) électronique(s) de contact : fraenkel(at)ehess.fr

Site web : http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/1047/