Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Evénements IIAC

Colloque Franco-Japonais

par Maryse Cournollet - publié le


Les 3 et 4 novembre 2011
Salle du Conseil B (R-1, bâtiment Le France)
EHESS
190-198 Avenue de France - Paris 13e

Organisation : Henri-Pierre Jeudy, Marc Abélès (IIAC, CNRS-EHESS), Masahiro Ogino



La thématique retenue pour cette rencontre est celle des cultures émergentes. Seront abordées les questions des singularités culturelles dans l’uniformisation globale de la culture, les crises des identités culturelles. Le mot « culture » revient dans tous les discours institutionnels mais aussi dans bien des échanges quotidiens, et son emploi pléthorique prouve le fait de son universalisation. Reconnue et critiquée, l’équivalence générale que produit le « tout culturel » ne cesse d’engendrer le risque d’une uniformisation par la répétition des modèles et des comportements culturels. Et c’est dans cet espace sans frontières de l’uniformité culturelle que nous restons en quête du singulier. Il existe bien sûr des distinctions culturelles, des signes qui démarquent les « aires culturelles », mais c’est la manière de les appréhender et de les médiatiser qui provoque d’abord leur similitude apparente. L’objectivation de la différence peut entraîner paradoxalement l’abolition des distinctions culturelles en imposant une équivalence du regard porté sur les signes culturels. La revendication des identités culturelles, trop soumise à un encadrement patrimonial, peut induire des tentations de communautarisme. L’hypothèse de « nouvelles cultures » peut-elle alors faire « objet de connaissance » ? Qu’en est-il du libre jeu de nos facultés de connaître, de percevoir, de sentir dans un encadrement culturel où se joue encore une aventure des signes ? Peut-on croire, comme le faisait Georges Bataille, qu’au sein même d’une apparente homogénéisation culturelle, impulsée par la globalisation, se manifeste toujours une hétérologie des signes culturels ?

Programme