Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Séminaires > Séminaires 2012 - 2013

Atelier des doctorants du IIAC

Ide Blériot, doctorante, Morgane Govoreanu, doctorante, Annalisa Iorio, doctorante, Sina Safadi, doctorant

par Maryse Cournollet - publié le


La première séance se tiendra le Mardi 11 décembre de 13 à 15H dans la salle 587, 5e étage, B, en face du bureau du LAIOS, au bâtiment France.


1er vendredi du mois de 9 h à 11 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 décembre 2012 au 7 juin 2013


Cet atelier est l’occasion pour les doctorants de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC) de présenter leurs recherches et d’échanger sur des problèmes pratiques, méthodologiques et théoriques. Chaque séance est organisée autour de la présentation d’un ou deux doctorants, appuyée par une discussion sur des textes majeurs de l’anthropologie. L’objectif du séminaire est triple : renforcer les liens entre doctorants et chercheurs du laboratoire, tenter de surmonter, par la réflexion en groupe, certains des obstacles rencontrés aux différentes étapes de la thèse, et approfondir la connaissance et la maîtrise des outils de l’anthropologie politique par les doctorants.

Programme :

Séance du 15 janvier 2013 : séance inaugurale de l’atelier des doctorants de l’IIAC, salle 587 du bâtiment du France, de 13h à 15h qui s’intitule :

"Les pratiques sociospatiales, entre ségrégation et contrôle de l’espace : penser le politique au quotidien"


Cette séance est organisée selon le modèle des regards croisés, entre Sina Safadi qui interrogera les thèmes en jeu à partir de sa présentation "Habiter son quartier" et Morgane Govoreanu, qui le fera en jouant sur les "Mouvements dans la ville : les plantones".
Il y aura des invités surprises, des chercheurs que vous appréciez et toujours cette convivialité et cette émulation intellectuelle qui caractérisent cet atelier des doctorants. Venez donc nombreux, pour réfléchir ensemble sur ces phénomènes.

Programme

plaquette de présentation de l’atelier


Article de Mario-Antonio da Silva Mello intitulé "quand la rue devient maison"


Article écrit par Gustavo A. Saravi, interroge les expériences de ségrégation et d’inégalité dans la ville de Mexico.

Séance du 16 avril


Cette seéance portera sur les retours et remaniements d’un doctorat et d’une thèse, à partir de l’expérience de Camila van Diest dans sa recherche sur les lieux culturels au Chili.


Lors de cette séance, Camila van Diest, doctorante au Cerlis en sociologie (sous la direction de Bruno Péquignot) nous présentera les remaniements de son projet de doctorat, après la confrontation au terrain et à ses lectures.
Pedro Araya, doctorant en fin de thèse en anthropologie à l’EHESS (IIAC), enseignant à l’université de Paris 13, travaillant sur les pratiques poétiques et l’activisme politique au Chili, discutera le travail de Camila.


L’intervention de Camila s’intitule : "Représentations et enjeux autour des lieux culturels au Chili (1990-2010). Le cas de la transformation de l’ancienne prison de Valparaiso".


Elle montrera en quoi la transformation de l’ancienne prison publique de Valparaíso (Chili) en lieu culturel, à l’aube du changement de siècle, coïncide avec la période des gouvernements de la Concertación de partidos por la democracia, coalition politique de centre-gauche au pouvoir depuis la récupération de la démocratie au Chili, entre 1990 et 2010. Cette coalition, notamment depuis le gouvernement socialiste Ricardo Lagos, a donné une grande importance à l’implantation d’une nouvelle infrastructure culturelle, ainsi qu’à la préparation des célébrations du Bicentenaire de l’indépendance du Chili (2010). Ces deux démarches font appel à un ensemble de représentations à travers desquelles le pays est présenté et mis en scène par le biais des discours officiels.


Cette thèse se propose d’interroger l’imaginaire urbain construit autour de l’ancienne prison, ainsi que les discours culturels et les enjeux politiques qui y sont convoqués. Dans ce cadre, elle vise à réfléchir sur les politiques culturelles entre 1990 et 2010 au Chili à la lumière de ce cas, où les initiatives officielles d’infrastructure culturelles, la façon d’imaginer la culture dans ce pays, l’émergence d’actions citoyennes, et la mise en place de pratiques artistiques très hétérogènes, semblent tisser des liens significatifs.


La perspective de l’enquête est qualitative et ses sources empiriques sont basées, d’un côté, sur les témoignages (entretiens semi-directifs), et d’un autre côté sur un travail d’archive.

Séance du 14 mai


Lors de cette séance, Chan Langaret, doctorant au LAIOS (sous la direction de Pierre Bouvier) nous présentera un article à paraître en mai dans un ouvrage collectif « Actors’ Life Rhythms in the Metropolitan Art Worlds »


Aurit Kouts, doctorante en fin de thèse au Centre Edgar Morin (sous la direction de Daniel Friedman), travaillant sur les interactions lors d’un tournage et son incidence sur le processus créatif, commentera son texte.


"Comme en de nombreux pays à travers le monde, les mondes de l’art en France sont concentrés pour une grande part dans les aires métropolitaines. Cette concentration spatiale a inévitablement des conséquences sur vies et rythmes des individus en faisant partie. Différentes stratégies sont mises en place pour faire face à cette concentration de population. Elles requièrent une certaine mesure d’adaptation et ne sont pas sans conséquence sur les individus et leur vie personnelle. Les acteurs, comme d’autres artistes, doivent apprendre à rendre compatibles des segments de leur vie, alors même que ces segments les orientent parfois dans des directions opposées. La vie de famille à côté du travail d’incorporation du rôle, la construction du personnage, les répétitions, le temps du jeu sur scène, aussi bien que la vie en société, également pourvoyeuse d’occasions professionnelles, sont autant de sphères gouvernées par des exigences différentes et des temporalités divergentes."

Article de Chan Langaret

Mots-clés : Anthropologie,

Intitulés généraux  :

Renseignements : par courriel.

Adresse(s) électronique(s) de contact : Annalisa.iorio(at)hotmail.it, morganegovoreanu(at)hotmail.com, ide.bleriot(at)laposte.net, sinasafadi(at)gmail.com