Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Séminaires > Séminaires 2012 - 2013

Ruralités contemporaines. Séminaire interdisciplinaire de recherches

Pierre Alphandery, chargé de recherche à l’INRA, Rolande Bonnain-Dulon, maître de conférences à l’EHESS (*), Aline Brochot, chargée de recherche au CNRS, Jacques Cloarec, maître de conférences à l’EHESS (*), Martin de La Soudière, chargé de recherche au CNRS (*), Bernadette Lizet, directrice de recherche au CNRS (TH), Martyne Perrot, chargée de recherche au CNRS (*), Michel Streith, chargé de recherche au CNRS

par Maryse Cournollet - publié le

Jeudi de 10 h à 13 h (salle 3, RdC, Bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), les 15 novembre, 20 décembre 2012, 17 janvier, 21 février, 21 mars, 18 avril, 16 mai et 20 juin 2013. La séance du 17 janvier se déroulera en salle M. & D. Lombard (96 bd Raspail 75006 Paris)


Au cours du séminaire qui se veut résolument pluridisciplinaire sont présentés et discutés les derniers travaux concernant les territoires ruraux de France et d’Europe occidentale.

Séance du 15 novembre 2012

- Projection de « Traces », 2012, Durée 59’, film de Jean-Christophe Monferran, Françoise-Eugénie Petit et Martin de la Soudière, réalisation Jean Christophe Monferran


1961. En Lozère, le cinéaste italien Mario RUSPOLI tourne Les inconnus de la terre (produit par Argos film). Nous l’avions d’ailleurs projeté dans notre séminaire en juin 1996. Film sur les paysans de ce département, et au-delà, sur les déshérités, sur l’homme isolé, comme le dit lui-même Ruspoli, il marque une date dans l’histoire du film documentaire.
Cinquante ans après, Jean-Christophe Monferran (réalisateur au IIAC, Institut interdisciplinaire de recherche sur l’anthropologie du contemporain – CNRS/EHESS), Françoise-Eugénie Petit (INRA) et Martin de la Soudière (Centre Edgar Morin, EHESS), chercheurs familiers de ces terrains, retournent sur les lieux-même du tournage, pour tenter de retrouver les « acteurs » de jadis. Une quête-enquête. Sur l’Aubrac et la Margeride, sur les Causses et dans les Hautes-Cévennes, que sont les inconnus devenus ? Quel mémoire gardent-ils de ce film ? Aujourd’hui, quels souvenirs personnels, quels pans de leur parcours de vie fait-il émerger ? Comment se le sont-ils appropriés ?
Chemin faisant, outre le chef-opérateur québécois Michel Brault, ils rencontrent deux témoins importants : les enfants des deux passeurs qui aidèrent et inspirèrent Mario Ruspoli dans sa démarche : François Tosquelles, alors médecin-chef à l’hôpital psychiatrique de Saint-Alban ; et Pierre Gazo, instituteur itinérant agricole.
Film sur un film, Traces ouvre de nombreuses pistes de réflexion sur le milieu rural, en particulier celle de l’image des agriculteurs que donne à voir, hier et aujourd’hui, le cinéma. À travers plusieurs témoignages, il ré-interroge également le basculement, tant technique, agronomique que social, qu’ont connu plus généralement les campagnes françaises au début des années soixante.

- Projection de « Sur le causse Méjean », 15’, 2012, des mêmes auteurs


Du berger Contastin des années soixante de Mario Ruspoli, aux jeunes éleveurs contemporains menant jusqu’à 600 têtes de brebis, vous sera conté un pan de l’évolution de l’agriculture sur le causse Méjan en Lozère. À l’appui, en même temps que des paysages caussenards (« clapas », dolines, landes en cours de défrichement), quelques portraits :
un couple retraité, jadis très actif au sein de la J.A.C., qui fait le bilan de sa vie ; un conseiller agricole qui avait, localement, accompagné la modernisation de l’élevage dans les années 60 / 70 ; un éleveur qui nous dit son attachement aux lieux.

Séance du 20 décembre 2012

- Isac Chiva, (7 septembre 1925, Jassy, Roumanie / 30 avril 2012, Paris), passeur entre ethnologie rurale et patrimoine

- Séance animée par l’équipe organisatrice du séminaire, avec la participation de Françoise Zonabend. Projection d’un court film sur I. Chiva,

Séance du 17 janvier 2013


« Un village sans dimanche », film de Philippe Baron, et Corinne Jacob en présence du réalisateur Philippe Baron
et avec la participation de Mona Ozouf et André Burguière
Présentation : Françoise Dubost


Durant les années d’après-guerre, le maire socialiste d’une commune bretonne est en conflit avec les autorités ecclésiastiques. L’affrontement s’envenime et débouche sur une succession d’actes exceptionnels, dont la fermeture de l’église. Yvonne Hellou, chrétienne pratiquante, ne sait pas alors que son engagement social au service de la commune va l’amener à une rupture avec l’institution catholique qui la marquera toute sa vie...
Le récit de cette lutte exemplaire entre la République et le Clergé encore très puissant nous replonge dans une époque pas si lointaine, où les églises étaient pleines et les villages bretons divisés entre "blancs" et "rouges".

Attention !! la prochaine séance aura lieu exceptionnellement 96 boulevard Raspail, salle Lombard

Séance du 21 février 2013
Empaysannement des luttes urbaines.
Quand la défense de la terre nourricière s’invite au cœur des villes :
du potager collectif des Lentillères (Dijon), à Notre Dame des Landes
Yannick Sencébé, sociologue, UMR INRA-Cesaer, Dijon
Présentation : Pierre Alphandéry


« Notre zad à nous » est l’expression qu’utilisait l’un des participants du potager collectif des Lentillières (occupé illégalement à Dijon depuis 2010) pour marquer le lien étroit entre cette expérience et certaines formes de mobilisation contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, près de Nantes. A partir d’une posture particulière, celle de la participation observante, on montrera en quoi ces expériences relèvent d’un empaysannement des luttes et des militants urbains concernant la terre, sa préservation et sa réappropriation.

Séance du 21 mars 2013
Le célibat des agriculteurs : réalité sociale et mise en scène dans les médias
Christophe Giraud, sociologue au CERLIS–CNRS, Université, Paris V
Anne-­Sophie Béliard, "doctorante en sociologie des médias","Laboratoire CIM, équipe MCPN ", Paris III
Nelly Quemener, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Laboratoire CIM, équipe MCPN, Sorbonne Nouvelle, Paris III
Présentation : Martyne Perrot


A partir d’une analyse des grandes enquêtes statistiques (Ined, Insee), Christophe Giraud revisite le thème du célibat agricole en remettant en cause une vision misérabiliste et univoque. La construction d’une typologie lui permet en effet d’en révéler toute la diversité. Réalité sociale, le célibat est aussi une mise en scène dans l’émission de TV réalité : l’amour est dans le pré, que Nelly Quemener et Anne Sophie Béliard, spécialistes des médias ont pris comme
terrain d’enquête et d’analyse.

Séance du 18 avril 2013


Coopérer pour la terre, coopérer sur la terre : de la Sicile aux comparaisons

Niccolò Mignemi, historien, EHESS (Centre de Recherche Historique)
Présentation : Michel Streith

Séance du 16 mai 2013


Les théories de l’émergence d’une sensibilité paysagère en Occident :
L’apport anglosaxon des dernières décennies
Invité : Serge Briffaud, Professeur à l’ENS d’Architecture et du Paysage de Bordeaux.
Présentation : Jacques Cloarec


La théorisation de la question du paysage en France a fait l’objet de nombreuses publications dans les années 1980-2000, impliquant plusieurs disciplines des sciences sociales. Géographes, sociologues, , historiens d’art, et aussi les philosophes, y ont contribué. Mais ces travaux sont restés très auto-centrés sur la culture française ou continentale. Les travaux anglo-saxons en particulier (Grande- Bretagne et Etats-Unis) ont été largement ignorés. Cette séance a pour objectif de prendre connaissance et discuter de cet apport anglo-saxon aux réflexions de ces dernières décennies en France.

Séance du 20 juin 2013
Politiques du retour à la terre au Japon : vers une économie de la vulnérabilité ?

Kenjiro Muramatsu, JSPS (Japan Society for the Promotion of Science), Research Fellow, postdoctorant (université de Saitama et Ladyss)
Présentation : Aline Brochot

Programme

Mots-clés : Agriculture, Alimentation, Développement durable, Environnement, Géographie, Histoire,

Aires culturelles : Europe,

Domaine de l’affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l’Europe

Intitulés généraux :
Rolande Bonnain-Dulon- Ethnohistoire de la France rurale

Renseignements : contacter Rolande Bonnain-Dulon, tél. : 01 42 06 31 22.

Réception : le mardi et le mercredi après-midi au France, 190-198 av de France 75013 Paris, bureau 510.

Adresse(s) électronique(s) de contact  : rolande.dulon(at)gmail.com