Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Archives > Séminaires > Séminaires 2012 - 2013

Embryon et parenté

Enric Porqueres I Gené, directeur d’études à l’EHESS (TH)

par Maryse Cournollet - publié le


2e et 4e jeudis du mois de 9 h à 13 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 8 novembre 2012 au 23 mai 2013.


Les travaux du séminaire porteront cette année sur les rapports entre embryologie, parenté et personne. La prolongation d’une réflexion comparative en cours devrait permettre de situer les débats contemporains autour du statut de l’embryon dans le cadre de l’anthropologie de la parenté. Les comités de bioéthique, laïques et religieux, les milieux cliniques et de laboratoire, les forums juridiques seront ainsi confrontés tant à ce que les usagers des nouvelles techniques de reproduction disent de l’embryon qu’aux enseignements de l’ethnologie en la matière. Les liens entre parenté et personne tout comme ceux entretenus entre l’entité embryonnaire et les discours sur les origines des hommes, entre ontogenèse et phylogenèse, constitueront les fils rouges de nos réflexions. À côté, une attention particulière sera portée au moment de l’individuation de l’être in utero. Face à des discours anthropologiques trop enclins à opposer l’individualisme occidental à l’holisme d’autres cultures, la dimension relationnelle de l’individu contemporain ainsi que la dimension individuelle du corps relationnel de certaines cultures exotiques seront traités systématiquement. Les thèmes du destin personnel et de l’acquisition du caractère de sujet, voire de la responsabilité morale lors des diverses phases embryonnaires, seront scrutés à partir de leur dramatisation dans les rituels funéraires associés, dans diverses cultures, aux fausses couches. Sans négliger l’Europe, nous approfondirons l’étude d’ethnologies portant sur : l’Afrique de l’Ouest, la Mélanésie, l’Australie et l’Inde. Le séminaire sera divisé en deux. Les deux premières heures seront consacrées à un travail conjoint sur des textes ; les dernières deux heures accueilleront des exposés, tant du responsable du séminaire que d’étudiants avancés et d’invités.

Programme :


8 novembre  : Véronique Muñoz-Dardé, professeur de philosophie à UCL (Londres) et à l’Université de Berkeley, « Corps et personne : le corps humain peut-il être considéré comme un objet ou comme un marchandise ? »


22 novembre : Dominique Laufer, Unité de recherche du Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à Lausanne, « Discours sur l’embryon cryoconservé, vers un nouveau modèle de filiation ? »


13 décembre  : Mary Picone, EHESS, « Le fœtus comme esprit malveillant : nouveaux rites bouddhiques, enjeux sociaux et pratiques médicales au Japon »


10 janvier : Véronique Duchesne, Centre d’Études des mondes africains (CEMAf),« Individuation de l’être in utero : matériaux ethnographiques anyi (Côte d’Ivoire, XXe siècle) »


24 janvier : Simone Bateman, CNRS-Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société, « Peut-on tout transmettre à sa descendance ? Le projet d’enfant à l’épreuve d’une maladie grave héréditaire »


14 février : Stéphan Dugast (EPHE), « Vie avant la conception et vie intra-utérine : à propos de certains déterminants du destin individuel chez les Bassar du Togo et quelques autres peuples d’Afrique de l’Ouest »


28 février : Sandra Ott, anthropologue de l’Université de Reno, Nevada, « Conception parmi les bergers : Aristote chez les Basques »


14 mars  : Marit Melhuus, anthropologue de l’Université d’Oslo : « On the Tales of the Embryo et The embryo : human life-human being ? Implications for legislation »


28 mars : Maaike van der Lugt, Université Paris VII « « L’animation de l’embryon et le statut de l’enfant à naître dans l’Occident médiéval »


11 avril  : Sylvain Missonier, professeur des universités en psychopathologie clinique de la périnatalité et de la première enfance, Paris-Descartes « Le fœtus, les parents, le diagnostic anténatal et le psychanalyste »


25 avril : Séverine Mathieu, EPHE, « Se représenter l’embryon dans des parcours d’Assistance médicale à la procréation (AMP) : éléments de réflexion »


23 mai  : Joâo de Pina Cabral, professeur en anthropologie à l’Université de Kent, « La notion de la personne dans la littérature anthropologique »

Mots-clés  : Comparatisme, Corps, Épistémologie, Éthique, Genre, Parenté,

Aires culturelles : Afrique, Europe, Inde, Océanie,

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités  :
- Ethnologie et anthropologie sociale
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

- Genre, politique et sexualité
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

- Santé, populations, politiques et interventions sociales
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

- Sciences des religions et société
(Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

Domaine de l’affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :
Enric Porqueres I Gené- Parenté politique

Direction de travaux d’étudiants : sur rendez-vous.

Réception : sur rendez-vous.

Adresse(s) électronique(s) de contact : enric.porqueres(at)ehess.fr