Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > Centre Edgar-Morin > Séminaires et enseignements > Journées d’études, conférences, colloques, projections

Siegfried Kracauer. Actualité cinématographique

publié le

Journées d’études organisées par le Centre Edgar Morin/iiAC
à l’initiative de Monique Peyriere, chercheure associée au Centre Edgar Morin

Les 22 et 23 juin 2010 à l’amphithéâtre de l’EHESS, 105 Bd Raspail, Paris 6è





1ère parution en langue française de l’ouvrage de Siegfried Kracauer, Théorie du Film, La rédemption de la réalité matérielle (Theory of Film, The Redemption of Physical Reality, 1960).
Traduit de l’anglais par Daniel Blanchard et Claude Orsoni. Éditions Flammarion, 2010.
Édité par Nia Perivolaropoulou et Philippe Despoix)


Argumentaire

Nouant une relation contrastée entre le réel et l’imaginaire, le médium contemporain de notre modernité, le cinéma, entretient, dès les expériences inaugurales de Etienne-Jules Marey, des accointances singulières avec la vie, et plus particulièrement son flux – mobile, continu ou discontinu – son énergie – portée par le mouvement. Cette spécificité du cinéma hante l’œuvre de Siegfried Kracauer, proche d’Adorno, de Walter Benjamin et de Panofsky, ayant croisé le chemin de Hans Richter, de Eugen Schufftan, de Henri Langlois et de Georges Franju. Ce spectateur assidu, et critique attentif, échafaude, au fil d’un demi-siècle, une étude filmique, chronique fragmentée du siècle, mouvement discontinu de notre Histoire. L’ouvrage ultime de Kracauer sur le cinéma paru en 1960, Théorie du film, porte la marque de l‘exil en Amérique de ce journaliste allemand et juif, essayiste, romancier et de surcroît sociologue et philosophe.

À l’occasion de l’édition française, par Nia Perivolaropoulou et Philippe Despoix, de cette « théorie » du film au sous-titre incertain (Rédemption de la réalité matérielle), ce colloque cherchera à explorer les alentours de cet ouvrage dont les prémisses ouvrent sur des questions si actuelles : le cinéma comme guide de lecture du vivant.

Responsabilité scientifique et coordination
Monique Peyriere, chercheure associée au Centre Edgar Morin/iiAC (EHESS-CNRS)

Filmage, tournage, montage, aide à l’organisation
Hanane Idihia, étudiante en M2 Image et Société, Université d’Evry.

Contact : monique.peyriere chez ehess.fr

plaquette



Partenaires
Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (EHESS-CNRS)
Centre Edgar Morin, équipe de l’iiAC
École des Hautes Études en Sciences Sociales
Centre Pierre Naville/Université d’Évry
CNRS Images
Ville de Paris

Site

Blog
Coordination et contact