Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Productions scientifiques > Parutions

Anthropologie de la ville

par Boillon - publié le

Au moment où la ville se défait et disparaît dans de vastes conurbations sans borne, le regard anthropologique s’avère plus que jamais nécessaire pour retrouver, sans préjugé ni modèle a priori, les genèses et les processus qui recréent l’espace partagé de la ville. L’anthropologue Michel Agier défend et décrit une approche situationnelle et dynamique prolongeant les trois traditions d’enquête urbaine de l’école de Chicago, de l’école de Manchester et de l’anthropologie française du contemporain. L’ethnographie urbaine et réflexive permet de repenser la ville à partir des citadins et des logiques sociales, politiques et culturelles qui la font naître et se transformer. La question du faire-ville est ainsi au centre d’une réflexion qui se fonde sur des enquêtes menées dans les quartiers périphériques, les « favelas » et les campements en Afrique noire, au Brésil, en Colombie et plus récemment en Europe.

Table des matières


Avant-propos

Introduction. De l’ethnographie des marges à l’anthropologie de la ville


Première partie. La ville des anthropologues

Chapitre 1. La ville comme hologramme

Chapitre 2. Les savoirs urbains de l’anthropologie

Chapitre 3. Les situations élémentaires de la vie urbaine

Deuxième partie. La ville à l’œuvre

Chapitre 4. Ce qui rend la ville familière

Chapitre 5. Lieux, non-lieux, hors-lieux

Chapitre 6. Brouillons de ville

Troisième partie. La ville en mouvements

Chapitre 7. La culture des villes, ou l’habit d’Arlequin

Chapitre 8. Imaginaire et politique des

Chapitre 9. Occupations, invasions, installations : l’agir urbain

Conclusion. Du « droit à la ville » au « faire-ville »