Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Productions scientifiques > Ouvrages/Parutions 2014

Socio-anthropologie, N°30 — « Le retournement des choses »

par Marion Dupuis - publié le

Sous la direction d’Anne Monjaret, Socio-anthropologie, N°30 — « Le retournement des choses », Décembre 2014.

Présentation 

Prêter attention à toutes ces petites choses, ces « choses banales » et moins banales, qui composent notre univers ordinaire, et que l’on finit par ne plus voir tant elles se fondent dans le décor devenu lui-même anodin, prêter attention à ces objets qui entrent dans les collections de musée qui ont parfois perdu leur sens originel, sont au cœur des préoccupations de ce numéro de la revue Socio-anthropologie consacré au « retournement des choses ». Socio-anthropologie, N°30 (PDF)

Le « retournement » suppose un « changement radical », un « revirement », une « conversion », un « retour ». Aussi, sortant des chantiers battus consacrés à la « biographie », la « carrière » ou à la « vie sociale » des choses (des objets), la réflexion pluridisciplinaire proposée ici se centre sur leur passage d’un état à l’autre, d’un statut à l’autre, d’un lieu à l’autre, d’une vie à l’autre, à travers l’analyse de cas historiques et contemporains. Étudier ce processus consiste à étudier précisément le moment de l’arbitrage, les circonstances de la transformation matérielle et donc physique des choses, et/ou les modalités de leur requalification et de leur réappropriation.

La nature des choses se voit ainsi bousculée, leur frontière oscillée entre concret et abstrait, vivant et mort, imaginaire et réalité, profane et sacré, ordinaire et extraordinaire, etc. Ce numéro prend au sérieuxles manières dont nous jouons, au propre et au figuré, avec ces choses. Il entend comprendre comment se fabrique un nouveau sens (la narration) et un nouvel usage (l’action).

Télécharger la présentation

Table des matières

Dossier : Le retournement des choses

Anne Monjaret, Introduction. Entrée en matière

Sofian Beldjerd et Stéphanie Tabois, Le grenier, espace de retournement des choses

Véronique Dassié, Les souvenirs domestiques, un retournement affectif

Anne Monjaret et Valérie Guillard, Objets bureaucratisés, objets domestiqués ?

Véronique Moulinié, « Ils se foutaient tous de ma gueule » ou l’objet bricolé comme mise en scène de soi

Claire Bustarret, La carte à jouer, support d’écriture au XVIIIe siècle

Manuel Charpy, La veste retournée. Conver- sions, retournements et détournements dans le vêtement de seconde main au XIXe siècle

Agnès Jeanjean, Anamorphoses souter- raines. Objets exhumés des égouts

Thierry Bonnot, Objets à front renversé. Archéo-anthropologie d’un dépotoir céramique

Laurent Olivier, Ce qui reste, ce qui s’inscrit. Traces, vestiges, empreintes

Julien Bondaz, Le sacre du perroquet. Reliques et relectures au musée Flaubert et d’histoire de la médecine de Rouen

Florence Pizzorni Itié, La Forêt des choses. Substance mémorielle et correspondances sensibles des objets au musée

Mélanie Roustan, De l’adieu aux choses au retour des ancêtres. La remise par la France des têtes māori à la Nouvelle-Zélande

Entretien

Daniel Roche, L’historien et les « choses banales »

Textes classiques

Bronislaw Malinowski, Les Argonautes du Pacifique occidental. Extrait

Images

Marie-France Dubromel, Déambuler, glaner, inventorier, classer, créer, présenter. Vers une dérive du sens