Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAUM > Membres

Puaud, David

par Chrystèle Guilloteau - publié le

mail : puauddavid chez yahoo.fr

David Puaud, chercheur postdoctoral, formateur-chercheur à l’IRTS Poitou-Charentes, éducateur spécialisé

puauddavid chez yahoo.fr

CV

Titulaire d’un doctorat d’anthropologie sociale et d’ethnologie portant sur l’analyse des enjeux symboliques liés à l’explication d’un crime par la biographie psychosociale d’un individu marginal lors d’un procès d’assises, David Puaud poursuit actuellement ses activités de recherches autour de la question de la gestion des marges à partir de deux terrains d’enquête ethnographique, au sein de quartiers populaires français autour d’un projet de recherche-action intitulé : « Jeunes en voie de radicalisation : mythe, réalité et prévention éducative et sociale », en France autour de l’accueil des mineurs isolés étrangers (en collaboration avec Migrinter « UMR 7301 CNRS/ Université de Poitiers »).

THÈSE

« Anthropologie d’un procès. Crime, marginalité et travail social », dir. Michel Agier., soutenu en juillet 2014 à l’EHESS.

Cette thèse s’appuie sur une enquête de « participation observante » menée au sein d’un service social de prévention spécialisée. Du 16 au 25 mars 2010 eut lieu à Tours (France), le procès en cour d’assises de Jean Ouvrard et Julien Lidy. Ils comparaissaient avec cinq autres personnes pour le meurtre avec acte de barbarie de Michel Firmin qui avait eu lieu en 2007. Durant ce procès, je témoignai du suivi éducatif que j’avais mené avec J. Ouvrard dans le cadre de ma fonction d’éducateur de rue. L’hypothèse qui y fut défendue fut, notamment, que le meurtre s’expliquait par les « traits de personnalité pathogènes » du principal accusé, J. Ouvrard. En l’absence de mobile, des extraits de sa biographie psychosociale servirent de support à l’analyse des « raisons du crime ». En ce sens, il y fut « expliqué » une histoire dans laquelle manquait la dimension historique.

Dans la première partie du travail, je réalise l’ethnographie du procès d’assises.

Dans la deuxième partie, à partir de cette situation, je « déplie » dans le temps et l’espace certaines données issues des débats oraux du procès en analysant différents détours. L’étude des transformations du quartier populaire où résidait J. Ouvrard met en évidence que la déstructuration du tissu ouvrier local a entraîné la stigmatisation identitaire des habitants de Châteauneuf. Les familles en situation de marginalité avancée font l’objet de multiples suivis sociaux et judiciaires. Le suivi du déroulement de ces « prises en charge » auprès de la famille Ouvrard, durant treize années, me permet d’appréhender anthropologiquement des éléments contextuels qui ont conduit ce jeune adulte au désastre, mais, au-delà de toutes réifications identitaires, l’attention aux processus socio-anthropologiques favorise également l’observation des tentatives de subjectivation de J. Ouvrard face aux dispositifs sociaux et/ou judiciaires.

L’ensemble de ces « détours » permet de mieux revenir, dans la troisième partie du travail, sur les enjeux symboliques liés au dispositif du procès d’assises de J. Ouvrard. L’analyse de la « trame discursive » déployée par les acteurs de la scène judiciaire met en évidence l’agencement d’un « continuum médico-socio- judiciaire » visant à expliquer le meurtre par le « potentiel morbide » de J. Ouvrard. Les traits de personnalité mis en exergue pour expliquer le crime sont notamment liés à la perception négative d’une partie de la jeunesse issue des quartiers populaires français. Ces représentations se retrouvent être relayées par le biais d’un dispositif médiatique dans la société. L’hypothèse du travail est donc d’appréhender ce procès en cour d’assises comme un lieu où se manifestent des vérités identitaires performées à travers la description du « monstre humain », Ouvrard.

Mots clés : Procès d’assises, quartier populaire, marginalité, travail social, dispositif, lieu de vérité.

PUBLICATIONS

Ouvrages et chapitres d’ouvrages

2017 (à paraître), Monstre humain ?Anthropologie du parcours d’un jeune meurtrier issu d’un quartier populaire (titre provisoire), éditions La Découverte, Paris, février.

2016 (à paraître), Les représentations institutionnelles autour d’une bande de jeunes mis à l’épreuve du terrain dans Manuel Boucher, Jeunesse de rue. Pratiques, représentations et réaction sociales, éditions L’Harmattan, coll. Recherche et transformation sociale.

2013, Le travail social ou l’Art de l’ordinaire, éditions Fabert (France), mars, Paris.

2012, Le travail social ou l’Art de l’ordinaire. Editions Yapaka (Belgique), collection Temps d’arrêt : transformation du travail social, juin, Bruxelles. Distribué à 11000 exemplaires gratuitement dans les institutions sanitaires et sociales en Belgique.

2011, « L’épaisseur des frontières dans le travail social » in « La puissance : débat autour des jeux et enjeux du pouvoir », sous la direction de Sophie Wintgens et Grégory Piet, Actes des après-midis de recherche du Département de Science politique de l’ULg, Belgique Éd. Université de Liège.

Articles scientifiques

2015(à paraître), « Approche situationnelle et participation-observante en anthropologie », Revue e-migrinter, Dossier thématique : L’ajustement méthodologique comme fabrique critique du savoir dans les études migratoires, n°14, Décembre.

2014, « La gestion de la racaille. Éléments de compréhensions d’un acte criminel dans un quartier populaire français », Revue Diálogos Possíveis — Dossier spécial sur : “Jeunesses, violences et vie en ville”, Faculdade Social da Bahia (Brésil).

2012, « L’art de l’ordinaire dans le travail social », Multitudes [en ligne], mise en ligne le 1er octobre 2012. Disponible sur : http://multitudes.samizdat.net/L-art-de-l-ordinaire-dans-le

2012, « Brève histoire d’une floraison industrielle », Variations [en ligne], 17 | 2012, mis en ligne le 15 octobre. Disponible sur : http://variations.revues.org/392

2011, « Les usages du savoir anthropologique en travail social », Journal des Anthropologues n° 126-127, « Formations et devenirs anthropologiques », Second semestre 2011.

2011, « Alter-égo pouvoir », Revue Chimères, « hybrides, trans-humains, post-humain », n°75.

2011, « L’éduc-alter égo », Cahiers de la Plate-Forme, Recherche, Action Sociale et Formation, juin, article en ligne : http://www.praf-alsace.org/

2011, « Des frontières internes, entre discours et pratiques », Revue d’histoire : Le convecteur temporel. Université de Sherbrooke.

2011, « Des frontières internes, entre discours et pratiques », Anthropoweb, mars, article en ligne : HYPERLINK "http://www.anthropoweb.com/"http://www.anthropoweb.com/.

2010, « Une identité racaille », Anthropoweb, avril, article en ligne : HYPERLINK "http://www.anthropoweb.com/"http://www.anthropoweb.com/.

Colloques 

2015,« Le spectre du radical. Jeunesses dangereuses- jeunesses en voie de radicalisation », « journée radicalisation », Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP), juin.

2015,« La démesure comme force de production d’un ‘imaginaire social’ », « La démesure », congrès de l’Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie (AFEA), Toulouse, juillet.

2015, « Le ‘décentrement’ du travail social », colloque « Les nouveaux défis de la question sociale »,organisépar l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention sociales en partenariat avec le réseau thématique "normes, déviances et réactions sociales" de l’Association française de sociologie, Rouen, février.

2014, poster : « Approche situationnelle et participation-observante » in séminaire : « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes. Vers une réflexion critique sur l’enthousiasme pour la nouveauté dans le champ des migrations », Migrinter, juin 2014.

2014, « Les représentations institutionnelles à l’épreuve du terrain », Colloque « Jeunesse de rue. Pratiques, représentations et réactions sociales organisé par l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales en partenariat avec le réseau thématique "normes, déviances et réactions sociales" de l’Association française de Sociologie, Poitiers, février.

2012, « L’empathie méthodologique en travail social », Colloque« Normes, déviances et réactions sociales : méthodes d’enquête et expériences de recherche organisée par l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention sociales en partenariat avec le réseau thématique "normes, déviances et réactions sociales" de l’Association française de Sociologie, Bordeaux, novembre.

2011, « La gestion en prévention spécialisée », Colloque « L’État social dans tous ces états » organisé par l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention sociales en partenariat avec le réseau thématique "normes, déviances et réactions sociales" de l’Association française de Sociologie, Marseille, décembre.

2011, « Une ethnographie des technologies de bio-informatiques en travail social », colloque co- organisé par l’Association française des Anthropologues (AFA-CREA), L’anthropologie au temps du numérique. Objets, pratiques et éthique, université de Lyon. Novembre.

2011, « Des frontières internes entre discours et pratiques », congrès de l’Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie (AFEA), N(o) Limit(es), École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, septembre.

2011, « Les usages de la connaissance anthropologique en travail social », congrès de l’Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie (AFEA), N(o) Limit(es), École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, septembre.

2011, « Puissance du dehors et travail relationnel ». Colloque Département de Science politique Faculté de Droit, de Science politique, « La puissance : débat autour des jeux et enjeux du pouvoir ». Université de Liège (Belgique). Avril.

2011, « Des frontières internes entre discours et pratiques ». Colloque étudiant en histoire, « D’une frontière à l’autre. Penser, définir et représenter la notion de frontière », Université de Sherbrooke (Canada), février.

Articles de valorisation

2015, « Le visage du migrant », Médiapart.fr, tribune (en ligne), juin.

2014, « Les longues peines de prison : emmurés vivants ? », Libération, tribune, 5 septembre.

2011-2015, Articles en ligne site : Délinquance, justice et autres questions de société, Site de ressources documentaires du sociologue L. Mucchielli, HYPERLINK "http://www.laurent-mucchielli.org/index.php"http://www.laurent-mucchielli.org/index.php :

- Les logiques du « projet »

- La ‘Gérontechnologie’ : une nouvelle industrie de la surveillance ?

- La « prévention situationnelle » des travaux sous surveillance

- Des élus « responsables » en visite à la gendarmerie

- Le « copwatching » inverse les rapports de force avec la police

- Front national et jeunes des cités : deux violences en miroir

- Suicide : l’envers de la marginalité juvénile dans les quartiers ?

- Les deux usages du mot « racaille » : une observation de terrain

- Benoit, 19 ans, sans diplômes a rendez-vous au pôle-emploi

- Jeunesse dorée et jeunesse sacrifiée : quel avenir pour les non-diplômés ?

- Forces d’intervention et jeunes des cités. Peurs et besoins réciproques

- Mourad, 20 ans, un jeune « irradié » du pôle emploi

- Jeunesse dorée et jeunesse sacrifiée : quel avenir pour les non-diplômés ?

2012, « Projet », Culture et Démocratie, décembre, n°27, Bruxelles.

2012, « Malaise dans les Centres Educatifs Fermés », Libération, tribune, août.

2012, « La ‘Gérontechnologie’ : surveiller pour assister ? », Le Monde.fr, juillet.

2012, « De la condition ouvrière à la condition ‘racaille’ : entre assignation identitaire et actes de résistance », Les mots sont importants, juin.

2012, « Éducateur de rue, ce métier de médiation si peu reconnu », Le Nouvel Observateur (+), mars.

2012, « De la condition ouvrière à la condition racaille », Les Inrockuptibles, Tribune en ligne, HYPERLINK "http://blogs.lesinrocks.com/cestvousquiledites/2012/03/28/de-la-condition-ouvriere-a-la-condition-racaille/"http://blogs.lesinrocks.com/cestvousquiledites/2012/03/28/de-la-condition-ouvriere-a-la-condition-racaille/

2011, « Le ‘Copwatching’ inverse les rapports de force avec la police », Libération, Tribune édition du 26 octobre, texte en ligne : HYPERLINK "http://www.liberation.fr/societe/01012367763-le-copwatching-inverse-les-rapports-de-force-avec-la-police"http://www.liberation.fr/societe/01012367763-le-copwatching-inverse-les-rapports-de-force-avec-la-police

2011, « Skyrock, les jeunes et la politique : formatage où sensibilisation », Le Nouvel Observateur (+), texte en ligne : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/225686-skyrock-les-jeunes-et-la-politique-formatage-ou-sensibilisation.html

2011, « Opération Tambacounda sur TF1 : le travail social dénaturé », Acrimed, juillet, texte en ligne : HYPERLINK "http://www.acrimed.org/article3632.html"http://www.acrimed.org/article3632.html

2011, « L’affaire skyrock : une révolution virtuelle ? », Acrimed, mai, texte en ligne : HYPERLINK "http://www.acrimed.org/article3590.html" http://www.acrimed.org/article3590.html

2011, « L’Alter-Ego au pouvoir », Non-Fiction Le portail des livres et des idées, janvier, texte en ligne :

 HYPERLINK "http://www.nonfiction.fr/article-4163-lalter_ego_au_pouvoir.htm"http://www.nonfiction.fr/article-4163-lalter_ego_au_pouvoir.htm

Recensions d’ouvrages

2014, « Frédéric Chauvaud, Pierre Prétou (dir.), Clameur publique et émotions judiciaires. De l’Antiquité à nos jours », Lectures [en ligne], les comptes rendus, 2014, mis en ligne le 08 avril 2014, consulté le 15 mai 2014. Disponible sur : http://lectures.revues.org/14312

2013, « Françoise Tschopp, Joëlle Libois, Claudio Botzman (dir.), Le travail social à la recherche de nouveaux paradigmes. Inégalités sociales et environnementales », Lectures [en ligne], les comptes rendus, 2013, mis en ligne le 24 septembre 2013. Disponible sur : http://lectures.revues.org/12273

2013, « Élisa Chelle, Gouverner les pauvres. Politiques sociales et administration du mérite », Lectures [en ligne], les comptes rendus, mis en ligne le 12 février. Disponible sur : http://lectures.revues.org/10677

2013, « Didier Fassin, Samuel Lézé, La question morale. Une anthologie critique », Lectures [en ligne], Les comptes rendus, 2013, mis en ligne le 24 juin 2013. Disponible sur :http://lectures.revues.org/11811

Articles Revues spécialisés dans le travail social

2015, « Le visage du migrant », Lien social, juillet, n°1167.

2014, « Des ‘états généraux’ sans travailleurs sociaux », Actualités Sociales Hebdomadaires, septembre, N° 2874.

2014 (à paraître), « L’art de l’ordinaire et la figure de l’éducateur “ignorant” », Revue Contrepoint, ABREASS, Rennes.

2013, « La gestion proactive » », Journal du Droit des Jeunes : la revue d’action juridique et sociale, septembre, n°327.

2012, « L’empathie méthodologique en travail social », Pensée Plurielle, septembre, n° 30-31.

2012, « Le travail social ou l’Art de l’ordinaire. Aux ressources de l’engagement », Forum, juillet, n°136.

2012, « La prévention situationnelle : des travaux sous surveillance », Journal du Droit des Jeunes : la revue d’action juridique et sociale, juin, n°316.

2012, « Le travail social : un art de l’ordinaire aux sources de l’engagement ? », Les Cahiers du Travail Social : Engagement et désengagement, juin, n°69.

2012, « Le travail social ou l’art de l’ordinaire », Actualités Sociales Hebdomadaires, mars, n° 2753.

2012, « Précarité des jeunes des quartiers populaires et dispositions entrepreneuriales », Lien social, décembre.

2011, « Dossier unique de personnalité » : un risque de réification identitaire, Actualités Sociales Hebdomadaires, septembre, N° 2723.

2011, « Forces d’interventions sociales et jeunes des cités : peurs et besoins réciproques », Lien social, septembre, n°1030.

2011, « La diffusion de la haine raciale », Lien social, mai, n° 1017.

2010, « Lettre d’un éducateur de prévention à Mr Bockel », Lien social, Décembre, n° 997.