Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Productions scientifiques > Parutions

Les débris épars du progrès. Évolutionnisme vs anthropologie

par Nadine Boillon - publié le

Jean-François GOSSIAUX, Paris, éditions de la FMSH, Mars 2016.

Les sciences sociales ont trouvé leur inspiration initiale et leurs premières bases théoriques dans l’évolution- nisme. Et celui-ci, même s’il a généralement cessé de constituer un paradigme explicite, continue d’orienter implicitement leurs élaborations et, au-delà, les représentations communes de la condition humaine. Il le fait à travers une certaine façon de fonder les typologies sur le sens du temps et sur son pouvoir hiérarchisant – autrement dit, sur une certaine conception (« progressiste ») de la modernité.
S’inspirant de la pensée antiévolutionniste et universaliste de Herder, et s’appuyant sur des exemples empruntés à l’Europe aussi bien qu’à l’Asie ou à l’Afrique, l’ouvrage, à l’encontre de cette conception, conteste les théories qui font de la séparation du politique et du religieux l’alpha et l’oméga de la modernité et dé- construit les grandes oppositions chrono-typologiques (communauté/société, holisme/individualisme, ethnie/ nation...) qui réduisent caricaturalement la variété des sociétés humaines. C’est de cette variété universelle qu’une anthropologie du contemporain a à rendre compte, et donc de la diversité des ordres – et des contre-ordres – concevables, retrouvant ainsi la vertu subversive de Montaigne et de ses Cannibales.


Table des matières

- Introduction
- Chapitre liminaire · Herder et ses ennemis

- Chapitre 1 · Culture, ethnie, nation... et culture

Une ethnie n’est pas une culture
La sujétion ethnique
La gestion ethnique
Les armes culturelles du nationalisme
Mettre la nation en musée
Les précieuses qualités de l’ethnicité
Le royaume désuni

- Chapitre 2 · Communauté et société

Chrono-typologies
Communautés, communautaire et modernité
Individu et contrat dans les sociétés « non modernes »
« Ici, on ne peut vivre seul »
Sociétés
Mésusages de la « société »

- Chapitre 3 · Le politico-religieux, comme concept et comme réalité Extension de la religion Religions civiles

Modernités chrétiennes
Églises et nations
Le confucianisme – et après

- Conclusion Références bibliographiques · Index