Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAUM > Productions scientifiques > Ouvrages

Les traces psychiques de la domination - Essai sur Kardiner

publié le

Anne RAULIN,

Editions Le Bord de l’Eau, avril 2016
Collection « Perspectives anthropologiques », dirigée par Albert Piette 196 p., 20€

La biographie inédite d’Abram Kardiner sert de fil conducteur pour revisiter la question du rapport entre individu et société, lui donner sa profondeur de champ qui remonte, aux États-Unis, au croisement de la psychanalyse avec l’anthropologie puis avec la sociologie, dont Kardiner fut un promoteur – y compris sous l’angle méthodologique – et qu’il mit en œuvre dans une approche de la question noire.

L’après-Seconde Guerre mondiale a vu aux Etats-Unis une mobilisation des sciences humaines — associant chercheurs européens (Adorno, Horkheimer, etc.) et américains — pour comprendre les causes de l’antisémitisme et du racisme et ses conséquences sur la société américaine. Dans ce contexte, Kardiner, psychanalyste formé auprès de Freud et promoteur du rapprochement entre psychanalyse et anthropologie, a cherché à estimer l’impact de la hiérarchie raciale et sociale sur le psychisme et dans l’inconscient de ceux qu’elle opprime. Inventant une méthodologie entre cure analytique et enquête sociale, il le saisit ici dans le rapport entre Noirs et Blancs.
Afin de donner à cette œuvre sa puissance d’interpellation, Anne Raulin a établi une biographie originale de Kardiner et l’a située dans sa synergie intellectuelle entre Harlem Renaissance et Black Empowerment.
Articuler anthropologie, sociologie et psychanalyse dans l’approche des questions communes aux grandes métropoles contemporaines, aux Etats-Unis comme ailleurs, semble plus que jamais nécessaire.
En France tout particulièrement, cette conception d’un rapport dynamique entre individus et sociétés avaient en leur temps alimenté des auteurs aussi divers que Merleau-Ponty, Balandier, Bastide, ou Bourdieu, et aussi, à sa façon, Simone
de Beauvoir. L’actualité de ce pays ne lui donne-t-elle pas un nouvel écho ?