Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > Centre Edgar-Morin > Thèmes de recherche

Audiovisuel : pratiques et recherches

par Chrystèle Guilloteau - publié le

Dans la suite des recherches fondatrices d’Edgar Morin et de Jean Rouch qui interrogeaient alors la relation entre anthropologie, sociologie et ethnologie au regard du langage des images, en particulier celui du cinéma, le CEM accompagne, depuis le début des années 2000, deux propositions qui chacune interrogent la démarche scientifique quand elle s’approprie le langage cinématographique.
La première prend la forme classique d’un séminaire de recherche qui a lieu à l’EHESS ; la seconde se veut pratique et offre aux chercheurs cinéastes la possibilité d’être accompagnés par un professionnel lors du montage de leurs films.

1/ Le séminaire "Filmer le champ social", créé en l’an 2000 et co-animé par Daniel Friedmann et Monique Peyrière, propose depuis 2004 une réflexion sur les écritures filmiques en sciences sociales en associant recherche scientifique en sociologie et production de films documentaires contemporains. Le séminaire part d’une définition de la sociologie filmique qui distingue la démarche de la recherche écrite où le cogito du chercheur est premier et se projette ensuite vers l’extérieur spatial de la page écrite et la démarche de l’écriture filmique de la recherche où les images du monde en mouvement en sont la matière première captée par la caméra et retravaillée ensuite dans le temps ultérieur du montage où se déploie le cogito du filmeur. Dans le sillage d’une sociologie filmique pour qui le film exhibe ce que le texte sociologique tend à refouler, le visage et le corps du sujet pensant, le séminaire interroge tour à tour la capacité des cinéastes et chercheurs à filmer la pensée (année 2015-2016) ou à rendre compte des "manières de vivre" dans des lieux d’exclusion et de relégation lors d’enquêtes immersives qui sont, pour les chercheurs-cinéastes, l’occasion d’inventer des formes filmiques "avec" la participation des habitants.

Ce séminaire est associé à
un ciné club organisé par les étudiants du séminaire qui a lieu le 3° lundi du mois au cinéma le Champollion (75005). Initiative étudiante soutenue par PSL, le ciné club a vocation à favoriser les échanges entre étudiants des institutions partenaires de PSL et cinéastes, autour des films documentaires de création et de leur incidence sur notre approche du social.

2/ L’audiovisuel du Centre Edgar Morin s’appuie aussi sur une cellule audio/vidéo, espace d’échanges et collaboration autour des images animées. Arghyro Paouri, sa responsable, entourée d’un conseil scientifique chargé d’examiner les demandes qui lui sont adressées, apporte un soutien à la production et à la postproduction des projets audiovisuels et multimédia des chercheurs en SHS. Ouverte depuis 2001, la cellule audio/video compte à son actif une importante variété des collaborations dans un large périmètre des sciences sociales et un corpus désormais constitué desnombreuses réalisations : 87 titres/projets soit 168 documents audiovisuels, soit plus de 250 heures de vidéo. Ces projets sont constitués de documentaires / films de chercheur, entretiens, et certains événements scientifiques captés (journées d’étude/colloques) ainsi qu’un objet multimédia/webdocumentaire).

Le Centre Edgar-Morin a intégré le Consortium ArcMC (Archives des Mondes Contemporains) projet labelisé par TGIR Huma-Num notamment par l’activité de la Cellule Audio/Vidéo en 2014
http://arcmc-corpus.huma-num.fr/fonds/films-de-recherche-et-chercheurs-en-sciences-humaines-et-sociales
Dans le cadre du partenariat du Centre Edgar-Morin avec le Consortium ArcMc, le corpus des films de la recherche et des chercheurs en SHS a été documenté (schéma de métadonnées générique DC Terms et protocole OAI-PMH) et déposé sur NAKALA, service d’exposition de données proposé par la TGIR Huma-Num. Depuis février 2016 le corpus du Centre Edgar-Morin est moissonné par ISIDORE, le moteur de recherche unifié des sciences humaines et sociales.
L’amélioration des métadonnées et l’éditorialisation avec le pack NAKALONA du corpus des films de la recherche en SHS / web est en cours :https://films-sciences-sociales.nakalona.fr/
Dans le cadre du Consortium, Arghyro Paouri a participé aux séminaires et journées d’étude du consortium, a animéun atelier et produit deux guides méthodologiques portant sur des problématiques liées au traitement des archives audiovisuelles de la recherche. (standards de métadonnées, identifiants pérennes, formats ouverts, solutions logicielles, protocoles) Ils sont diffusés sur le site web du Consortium ArcMC.
La Cellule Audio/Vidéo de l’IIAC assure également un rôle de conseil auprès des chercheurs - bien souvent formés sur le tas - aux aspects techniques de la prise de vue et de son, du montage ou de la réalisation.
Depuis 2015, Arghyro Paouri participe à l’organisation du séminaireL’enquête et ses graphies : figurations iconographiques d’après société et co-organise L’enquête et ses graphies : l’atelier d’ethnographie visuelle.
Cet atelier a comme objectif de fournir les outils nécessaires afin de transcrire l’argumentation conceptuelle à l’aide de graphies visuelles et sonores. Le protocole consiste à ce que les étudiant(e)s (sélectionné(e)s sur dossier) produisent un court-métrage en l’espace d’une semaine, sur un terrain déterminé.
Il comprend les étapes suivantes :
- construction de l’objet de recherche, avec la participation des chercheurs spécialistes du terrain ou de la thématique ;
- collecte des images sur le terrain ;
- le montage comme opération de transcription et d’argumentation conceptuelle (dans le local de la cellule audio/vidéo du Centre Edgar-Morin/IIAC) ;
- la restitution.
Sur le même protocole, elle a participé à une formation multi-partenaires (professionnels de l’image et du son de Africa24 et de l’Ambassade de France au Kenya) à l’IFRA Naïrobi – Kenya en juin 2015.

Dans les deux cas, chacun des groupes d’étudiants a réalisé un film court, de l’écriture jusqu’au montage et la restitution auprès des personnalités du monde académique et des professionnels des médias et de l’audiovisuel.
Les étudiant(e)s sont accompagné(e)s avant, pendant et après l’atelier (projections publiques, participations aux festivals de leurs films) et sont invitées à participer aux ateliers suivants comme tuteurs/trices.

Vous pourrez visionner les films produits lors des différents ateliers sur le site de l’IIAC/CEM : http://www.iiac.cnrs.fr/rubrique68.html