Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Séminaires et enseignements de l’IIAC 2017-2018

La financiarisation par le bas. Une économie morale et politique de la dette

par junior - publié le

Programme complet

Isabelle Guérin, directrice de recherche à l’IRD (TH) ( Hors EHESS )
Solène Morvant-Roux, maître assistante à l’Université de Genève ( Hors EHESS )
Hadrien Saiag, chargé de recherche au CNRS ( IIAC-LAIOS )

Emilia Schijman, chargée de recherche au CNRS ( CMH )

Ce séminaire prolonge la réflexion engagée l’année dernière sur le concept de dette, afin de mieux saisir la complexité de la financiarisation contemporaine des rapports sociaux. La financiarisation est ici appréhendée « par le bas », à travers l’interconnexion des pratiques monétaires quotidiennes des populations et de l’accumulation du capital financier, par le biais d’intermédiaires financiers aux fonctions et statuts multiples (banques, compagnies privées, ONG, etc.). Ce processus a donné lieu à deux types d’interprétations : d’un côté, certains chercheurs et citoyens voient dans la démocratisation du recours à des formes impersonnelles et standardisées de crédit une forme d’émancipation, tandis que d’autres y voient une nouvelle forme d’exploitation. Malgré la distance qui sépare ces travaux, ils se rejoignent autour d’une conception monolithique de la dette qui en fait une entité marchande par essence, fondée sur la quantification et le principe d’équivalence.

Nous mettrons au contraire l’accent sur la diversité des dettes, leur ambivalence (à la fois source d’exploitation et de solidarité), et leurs implications à la fois morales, sociales et juridiques. Saisir la dette dans toute sa complexité permettra de mieux comprendre les recompositions actuelles des rapports sociaux, aussi bien entre pairs qu’à l’égard de l’État.