Accueil > L’ Iiac > Activités scientifiques > Séminaires et enseignements de l’IIAC 2018-2019 > Séances de séminaires 2018-2019

Analyses critiques des configurations identitaires populistes

Séance du 19 mars 2019, Didier BIGO (King’s College London/Sciences Po Paris)

publié le

19 mars : Didier BIGO (King’s College London/Sciences Po Paris), Les suppliants d’Elfriede Jelinek en mode numérique. Les demandeurs d’asile s’adressent-ils à des êtres humains ou à leurs doubles informatiques ?

Didier Bigo développe depuis une dizaine d’années des recherches sociologiques sur les polices européennes, l’interopérabilité de leurs systèmes informatiques et de leurs bases de données au sein de l’espace Schengen. Son intervention résulte d’un dialogue engagé avec Mariella Pandolfi sur les arts lyriques et la politique, mais aussi sur le devenir de notre humanité face aux mutations technlogiques : sommes-nous encore capables d’entendre les suppliques des demandeurs d’asile ? Sommes-nous encore humains ? Telles sont les questions posées à travers la référence à la pièce d’Elfriede Zelinek, Les suppliantes (2013). La gestion numérique des flux migratoires permet en effet aux policiers européens d’éviter le face à face pour ne plus se voir eux-mêmes, hypothéquant ainsi leur propre humanité.

Pour la police européenne, les migrants sont des identifiants biométriques dissociés de leur humanité
Depuis les années 1980, l’insécurisation imputée aux migrations a justifié la sophistication des contrôles policiers
Chacun porte sa frontière sur soi comme un habit de contrôle
Les dispositifs d’identification aux frontières seront de plus en plus discrets
Vers une sociologie des lieux d’extraction des données

Voir en ligne : Le séminaire "Analyses critiques des configurations identitaires populistes"