Accueil > Centre Edgar-Morin > Membres du Centre Edgar-Morin > Membres associés

Magioglou, Thalia

par Guilloteau - publié le

Thalia Magioglou

E-mail : thalia_magioglou chez yahoo.fr

1. Situation Professionnelle

A. Directrice du Programme Scientifique EPoPs (Psychologie Politique Sociétale) de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris

B. Chargée de cours à l’Université Paris V René Descartes, (département de Psychologie) et l’Université Américaine de Paris.

2. INTERETS DE RECHERCHE

Mes nouveaux projets de recherche et de publication concernent :

a. Le défi de la globalisation et de la crise économique sur la formation des représentations, les identités sociales et la démocratie. Notre Programme collabore avec l’Université de Litoral (Argentine)et l’Université d’Athènes dans cette perspective.

b. La représentation sociale du port de voile, projet de recherche comparatif sous la coordination de W.Wagner (Université de Linz, Autriche)

c. La créativité sociale

d. Les jeunes et la démocratie (publication de livre en cours par la FMSH)
Mes recherches sont orientées vers deux dimensions principales :

a. La psychologie théorique, la conceptualisation de la créativité du sens commun, et les apports de la logique mathématique et de la linguistique (méthode d’analyse de discours développée avec Carel et Ducrot, article avec Stefaneas).

b. La psychologie politique sociétale, l’étude de la question de la démocratie et de l’économie au niveau des représentations sociales.
Plus précisément, je me focalise sur le potentiel créatif de la pensée ordinaire, surtout la création des nouvelles représentations et identités. Mon approche est dialogique et constructiviste. Au niveau méthodologique je travaille tant avec des méthodologies qualitatives (entretien non directif, focus groupes, analyse de discours) qu’avec des
méthodes expérimentales. Les thèmes de recherche abordés dans le passé se situent dans le domaine de la pensée politique (démocratie) avec des populations de jeunes adultes en Grèce.

• Mots clefs : créativité sociale, identité, sens commun (représentations sociales), approche dialogique, jeunes adultes, éducation, méthodologie qualitative et expérimentale, démocratie, mobilité, technologie

3. FORMATION UNIVERSITAIRE : A. DIPLOMES OBTENUS :

12 Décembre 2005 Doctorat en Psychologie Sociale de l’Université de
Picardie, Jules Vernes (les deux premières années de thèse à l’I.E.P. de
Paris)

Titre : « Le sens commun et la création de sens : la question de la démocratie chez les Jeunes Grecs ».

Directeur d’études : Professeur Lucy Baugnet (Université de Picardie)
Jury :
Professeur Thalia Dragonas (Université d’Athènes)
Professeur Gerard Duveen (Université.de Cambridge),
Professeur Helen Haste (Univ. de Bath et Harvard Univ.),
Professeur Jean Louis Marie (Institut d’Etudes Politiques de Lyon)
Professeur Alain Trognon (Université de Nancy II)

Mention : « très honorable d l’unanimité »

Résumé :
La thèse, qui se situe en psychologie sociale et politique, avance une proposition théorique et méthodologique pour l’étude de la pensée du sens commun, en utilisant la question de la démocratie et de sa représentation chez les jeunes Grecs, comme point de départ. En ce qui concerne l’aspect théorique, elle met en avant un cadre conceptuel pour l’étude de la dimension créative du sens commun. Il s’agit de la possibilité de créer des significations « nouvelles », vis-à-vis de celles véhiculées par l’idéologie et la science, à travers son aspect, organisé et ambivalent à la fois. Notre démarche s’inscrit dans une épistémologie dialogique de la théorie des représentations sociales (Moscovici, 1976, Markova, 2003), et du point de vue méthodologique, elle suit une démarche qualitative, de « grounded theory », (Strauss et Corbin, 1990). Des entretiens non-directifs sont effectués auprès de jeunes Grecs de 18 à 26 ans, et analysés de quatre manières différentes. Concernant l’analyse des données, deux nouvelles sont inventées et utilisées : une analyse de discours, et une analyse narrative des entretiens. Plus précisément, les entretiens non-directifs sont analysés par une analyse de contenu (Bardin 1977), une analyse d’homogénéité, une analyse de discours (développée par Carel et Magioglou, 2001), et une analyse narrative que nous ont inspiré les travaux de Bruner (2000) et Billig (1996). Nous constatons que la signification de la
démocratie dépasse le domaine politique. La représentation des formes apolitiques comme « la démocratie privée » et la « démocratie métaphysique » constituent un exemple des significations « nouvelles » que nous retrouvons dans la pensée des jeunes participants de l’étude. La sensation de manque d’efficacité dans l’espace public et de l’appartenance à une catégorie « en attente », la jeunesse, combinée avec un regard critique face au système institutionnel, expliquent en partie le retrait des jeunes des formes de participation traditionnelles.

1998 Université de Genève : D. E. S.(Dipl6me d’Etudes Supérieures
en Psychologie Sociale, équivalent au D.E.A). Directeur d’études : W. Doise.

1998 Universités de Bari, de Genève, Lausanne, Lisboa (I.S.C.T.E.),
Madrid (U.N.E.D.), Neuchâtel, Pais Vasco, Paris V, Paris X, Porto, Roma (la Sapienza), et de Valencia.

D. E. E. A. P. S. (Dipl6me Européen d’Etudes Avancées en Psychologie Sociale).

Directeurs d’Etudes : W. Doise (Université de Genève et Gabrielle Poeschl, Université de Porto).

1994 Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et Université
Paris V

D. E. A. De Psychologie Sociale.

Directeur d’études : Serge Moscovici.

1992 Université d’Athènes

Maîtrise de sciences politique (mention : très bien).

B. AUTRES DISTINCTIONS ACADEMIQUES

2002¬-2003 “Affiliated Visitor » à l’Université de Cambridge,
Faculty of Social and Political Sciences, Corpus Christi avec une bourse Marie Curie de la Communauté Européenne. Department of Social and Developmental Psychology. Professeur responsable : Gerard Duveen
2000‐2001 Institut d’Etudes Politiques de Paris, département de
sociologie politique, Validation des enseignements de l’école doctorale

1996¬1997 Bourse de la Confédération Suisse

1994 Bourse de la fondation Onassis

3. ACTIVITES DE RECHERCHE

2011 Participation au projet de recherche européen « Creative Little Scientists » financé par Fp7, Coopération, de l’Union Européenne.

2010- Projet de recherche sur les représentations de l’économie en collaboration
avec le Centre Edgar Morin et l’Universidad del Litoral, Argentine.

2008-¬2011 Entretiens effectués à propos des jeunes Grecs et la démocratie, pour actualiser ma recherche doctorale qui sera publiée par la FMSH de Paris.

2008¬-2009 Participation à l’équipe de recherche « Futurelab » en Angleterre,

Université de Bath, pour faire une expertise demandée par le Ministère de l’Education Britannique sur les liens entre l’éducation, la citoyenneté et la technologie. Responsable, Professeur Helen Haste.

Depuis 2003 Création et coordination d’un centre européen de jeunes chercheurs en psychologie politique et sociale (E.P.O.P.S.), dans le cadre de la “Maison des Sciences de l’Homme de Paris (www.epops.msh-paris.fr). Il s’agit d’un réseau international et interdisciplinaire (voir Annexe).

2001¬-2003 Création et coordination, avec P. Lefébure de l’atelier de psychologie politique de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Depuis 2010¬ Université Paris V (Département de Psychologie Sociale)

Depuis 2009¬ American University of Paris (Théories et méthodes de la Psychologie Sociale, Introduction à la Psychologie)

1/2/2006-¬31/8/2006 Poste « ATER » en psychologie sociale à l’Université de Bretagne Occidentale à plein temps (Cours enseignés : 1. Introduction à la méthodologie de l’enquête, 2. Introduction à la psychologie sociale 3. Communication et influence sociale).

1/1/2005¬- 31/8/2005 Poste « ATER » en psychologie sociale à plein temps à l’Université de Bretagne Occidentale).

2003-¬2004 Séminaire bimensuel de recherche en psychologie politique conçu et
donné à la M.S.H. de Paris, dans le cadre d’EPOPS, du réseau international des jeunes chercheurs en psychologie politique sociétale que nous avons créé. Le 2e cycle est dédié à la présentation des travaux des membres du réseau qui sont discutés par des professeurs invités, provenant de disciplines différentes

(la psychologie, la linguistique, la sociologie politique, l’histoire). Nous l’avons organisé autour de trois axes : a. les questions de participation politique, b. les questions méthodologiques et c. le lien entre la Psychologie Politique Sociétale et les idées démocratiques (Plan en Annexe)

2003¬-2005 Séminaire mensuel de recherche en psychologie politique à la M.S.H. de Paris
conçu et donné avec Tina Nebe et la participation des professeurs invités. Son objectif a été de saisir l’histoire et les développements de la psychologie politique dans le monde, la diversité des approches théoriques et méthodologiques et la conception du politique utilisée (Plan en Annexe). A chaque séance, deux ou trois participants introduisent quelques textes de références sur le thème retenu. Ensuite, à partir des présentations introductives et des réactions qu’elles ont suscitées, l’ensemble des participants de la séance discute de manière libre, notamment les aspects méthodologiques et la dimension interdisciplinaire. Enfin, chaque séance est conclue par un chercheur ou professeur invité qui synthétise et commente les débats.

4. PUBLICATIONS ARTICLES

1. Magioglou T., ( 2012). L’entretien non directif de recherche : contribution
dans le débat entre la psychologie sociale et la sociologie. (6.975 mots). Bulletin de
Psychologie (revue indexée par Psychinfo).
Résumé : L’entretien non directif est utilisé en sciences sociales à partir d’approches différentes ; le même outil correspond dans la réalité à des pratiques et des choix épistémologiques divergents. L’article soutient que c’est en prenant en considération ces différences que le dialogue devient possible entre perspectives et disciplines. Dans le passé, des critiques de subjectivisme, d’artificialité et de domination de l’interviewé, ont été faites, surtout de la part des sociologues, sous l’influence de certains travaux de Durkheim qui se prolonge dans ceux de Bourdieu. De même, en psychologie sociale, oil la méthode expérimentale prédomine, l’entretien non directif constitue une méthode qui a eu du mal à convaincre pour sa scientificité (Jodelet, 2003). Après avoir présenté le débat, centré sur les positions de la psychologie sociale et de la sociologie en France, nous postulons que la révision de la posture des sciences sociales en faveur de la notion de la subjectivité (Touraine, 2007 ; Jodelet, 2008) peut servir de plateforme de dialogue en ce qui concerne l’utilisation de l’entretien non directif.

Mots clés : entretien non directif, sens commun, subjectivité, approche dialogique et co‐ constructiviste, représentations sociales, psychologie sociale, sociologie.

2.Magioglou Thalia (2008). “The creative dimension of Common Sense Thinking in the case of the Representation of Democracy for Young Greeks”. In Culture and Psychology, vol. 14, n° 4. (revue indexée par Psychinfo).
Abstract This article intends to make a contribution to the study of lay thinking on
democracy and proposes a theoretical framework based on the notion of the ‘argumentative pole’ that I have developed in my Ph.D. dissertation (Magioglou, 2005) and will be further presented in a series of articles. It focuses on the dialogical and creative dimension of lay thinking, based in a question–answer style. Argumentative poles are a number of open questions, such as ‘what is good ?’, or what is democracy ?’, ‘who should act ?’ and ‘how ?’, that attract different and, at times, opposing answers. The answers present a dynamic tension between an organized and an ambivalent dimension. In this article, the presentation is focused on the contradictory and ambivalent dimension of lay thinking and draws, from a theoretical point of view, on perspectives in social and cultural psychology (Bruner, 1986 ; Marková, 2003 ; Moscovici, 1976 ; Valsiner & Van der Veer, 2000) that attend to language and social and cultural context. This contradictory element is related to the creative character of lay thinking as a form of social thinking : bringing together ideas that do not match according to logic or ideology, which allows new combinations and new representations of democracy to appear. I present data from the narrative analysis because it led to the notion of the ‘argumentative pole’. The logic of the presentation is theoretical and does not follow a linear demonstrative style. It is typical of qualitative research (Flick, 2002), where the results of the data analysis inspire a ‘grounded’ theory that fits the research questions (Strauss, 1987).

Key Words : ambivalent thinking, argumentative pole, democracy, dialogical
epistemology, lay thinking, meaning making, societal creativity

3.Magioglou Thalia, (2008). “L’entretien non directif comme modèle générique d’interactions”. In Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale (revue indexée par Psychinfo) n°78.

Résumé : L’article porte sur l’utilisation de l’entretien non directif pour la recherche à partir d’une perspective épistémologique dialogique (Moscovici, 1984 ; Markova, 2003 ; Bakhtin, 1981). L’entretien non directif est envisagé comme un modèle générique d’interactions, qui permet la mise en scène par l’interviewé des « dialogues » multiples et des discours sociaux auxquels il participe en tant qu’acteur ou récepteur. L’interviewé projette sur l’interviewer divers rôles, par exemple, ceux de ses interlocuteurs habituels. Il s’investit aussi des « soi multiples » en personnifiant des acteurs individuels et collectifs qui participent au débat social sur l’objet de l’étude. Nous soutenons que le manque de neutralité et l’aspect « artificiel » de l’entretien, qui ont été critiqués (Bourdieu, Chamboredon et Passeron, 1983), constituent en effet, une qualité pour la recherche. L’entretien non directif ne sert pas à révéler « la » vérité de l’interviewé sur un objet donné, par un interviewer neutre et objectif, mais permet à la pensée du sens commun de se construire dans sa complexité.

Mots clés : entretien non directif, approche dialogique, sens commun, interaction sociale, représentations sociales.

4. Magioglou Thalia, (2005). “Le sens commun et la création de sens : la question de la démocratie chez les jeunes Grecs”. In Bulletin du Centre de Recherches en Psychologie, n°14.

Résumé : Notre étude concerne la possibilité du sens commun à créer des significations « nouvelles » de la démocratie, à côté de celles véhiculées par l’idéologie politique et la science politique. Notre conception du sens commun s’appuie sur celle de la perspective des Représentations Sociales (Moscovici, 1976), et plus particulièrement sur l’approche dialogique développée par Markova (2003). Nous proposons la notion des « pôles argumentatifs » qui constituent des questions ouvertes autour desquelles des argumentations différentes sont attirées en guise de réponse. Du point de vue méthodologique nous suivons les principes de la « grounded theory », (i.e. Gaskell, 2000). Une série d’entretiens non directifs avec des jeunes Grecs (18 à 26 ans), sont analysés de 4 manières différentes. Dans le texte qui suit, nous esquissons notre conception du sens commun et nous présentons par la suite, des résultats de l’analyse narrative sur chaque entretien individuel, appuyée sur le concept d’argumentation de Billig (1996) et du récit de Bruner (2000).

5. Magioglou Thalia, (2003). « The theory of Enablement and Social
Representations as Contributions to “Societal” Political Psychology. Some thoughts on Valsiner (2003) and Wagner (2003) » In Papers on Social Representations, vol. 12, www.psr.jku.at/PSR2003/12_11Mag.pdf
Abstract : Social Representation’s theory is a social psychological theory ; Valsiner’s (2003) theory is a contribution from the perspective of cultural and developmental psychology that insists on the dynamic aspect of social representations. My main interest when I read both Jaan Valsiner’s (2003) “theory of enablement” and W. Wagner’s (2003) comment, was in their possible contribution to a “societal” political psychology, with an approach of the political that : 1. goes beyond the institutional dimension, and focuses on the ways individuals, groups and collectivities construct/ deal with conflicts and decide about their common future 2. pays particular attention to the analysis of the everyday, ‘ordinary’ citizens and common sense thinking.

6. Magioglou T., (2000). « La démocratie : idéal et réalité. Les représentations sociales de la démocratie chez les jeunes Grecs ». Actes de la Cinquième Conférence Internationale sur les Représentations Sociales. Montréal.

B. CHAPITRES

1. Magioglou T., (2010) “Young people’s reaction to a feeling of self‐inefficacy and the role of technology towards a new kind of citizenship”. In H. Haste (Ed.) Identities, Communities and Citizenship, BEYOND CURRENT HORIZONS, London : Futurelab/Dept of Children, Families and Schools.

Abstract
The review paper concerns the issue of citizenship, as it applies to young people,
especially those who have a sense of inefficacy in the political system. Starting from a
normative point of view in political philosophy, concerning the meaning of democracy, citizenship is defined as a way people relate to and create communities, especially as active participants, in the formation of common rules that are open to revision (Castoriadis, 1987). Citizenship is also defined as a cultural and social dimension of the self. Many studies in the last ten years underline the absence of younger generations from the traditional channels of participation of representative democracy (i.e. Haste and Hogan, 2006). Based on field work with Greek young adults, (Magioglou, 2008) but also on evidence from other European (British, French) and North-American populations, my starting point is that there is a feeling of inefficacy in the pubic sphere, but that new technologies already channel in democratic or less democratic directions (Bennett, 2008). In that sense, the role of education, state, community or groups, could be to empower young people so that they may assume responsibility for their actions in the local and global community. Key words : citizenship, young people, self-efficacy, technology, public sphere, dialogical self, autonomy, community, democracy

2.Magioglou, Th., (2012). Democracy as an open ended question : a model on lay thinking tested in two cultural contexts. In Th. Magioglou, (ed.), Culture and Political Psychology : a societal perspective. Charlotte, NC, Information Age Publishing.

3. Magioglou, Th., (2012). Introduction. In Th. Magioglou, (ed.), Culture and Political Psychology : a societal perspective. Charlotte, NC, Information Age Publishing.

4. Magioglou, Th., (2012). Symbolic power in Japan and Greece. Concluding remarque on Feldman and Geka. In Th. Magioglou, (ed.), Culture and Political Psychology : a societal perspective. Charlotte, NC, Information Age Publishing.

5. Magioglou, Th., Haste, H., (2012). Culture and Ideology : a world where symbols are negotiated and confronted in power relations. General Conclusion. In Th. Magioglou, (ed.), Culture and Political Psychology : a societal perspective. Charlotte, NC, Information Age Publishing.

6. Magioglou, Th., (2012). La Psychologie Politique en Grèce et les jeunes adultes. Dans, Metaxas, I., (ed.), Encyclopaedie des Sciences Politiques, Athènes, Sakkoulas (en Grec).

OUVRAGES

The book project is associated with an initiative started in Paris in 2003, as a dialogue between social psychologists that work on “political issues”, with other social scientists such as political theorists, historians, linguists, that ask themselves questions about the way we decide and live together in society. Politics was defined in a very broad way, not as a process, related to a specific political system, but as our way, as members of communities and social actors, to make decisions about our life together.
Everyday thinking, lay conceptions of democracy have been emphasized in our conception since we care for the way ordinary people create meanings and act in ways that could differ from monological, or ideological representations of politics and democracy, as well as the representations of various currents in political theory.
From a theoretical and methodological perspective we have drawn from traditions of thought in social psychology that value common sense thinking such as the Social Representations theory (Moscovici, 1976, Doise, 2002) and adopt a dialogical, co‐constructivist epistemological perspective (Valsiner, 2000, Markova, 2003). The work of Billig (1996) on the importance of argumentative thinking and Bruner (2000) on meaning and narrative is also very helpful. These traditions are close to the work of Bakhtin (1980), phenomenologists as Schutz (1972) and anthropologists, such as Geertz (1986).

2. Magioglou, Th. ,(à paraître). Le sens commun et la création de sens : de l’analyse du discours des jeunes Grecs sur la démocratie, vers un modèle de la pensée ordinaire. Paris, Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris.
Ouvrage qui présente le model de la créativité du sens commun dans le cas de la représentation de la démocratie, avancé dans ma thèse. Il s’appuie sur des données qualitatifs (entretiens non directifs) qui ont été recueillis au début des années 2000 et aussi en 2009 (après la révolte du 2008) et en 2010 (après la crise économique) auprès des jeunes adultes.

A. ARTICLES EN COURS

1. Magioglou T. (à soumettre) “Ways to think about democracy : binary thinking versus consensual thinking”. (8.151 mots). Theory and Psychology

2. Magioglou T. (à soumettre) “Clotilde Reiss as a Social Representation : analysis of the comments of public on newspaper articles related to the case of the arrest of a French Citizen in Iran from 2009 to 2010.”. Political Psychology.

3. Magioglou, Th., Stefaneas, P., (à soumettre). The mathematical structure of lay thinking : an analysis of the discourse of young adults on democracy in Greece. Theory and Psychology.

B. OUVRAGE EN COURS

Magioglou Thalia, (à paraître 2014). Social representation of the “hero” and “victim” in political conflict : fights for symbolic power in different cultural contexts. (General
series editor : Jaan Valsiner). Routledge.
Abstract : This volume focuses on the use of symbolic power in politically conflicting situations. It brings together results from investigations of the social representation of “heroes” and “victims”, used in conflicts between ethnic, linguistic, religious groups, or in a smaller scale, between groups of adolescents in one neighbourhood, or opposing subgroups in an association for the preservation of cultural inheritance. Institutions produce constant efforts for the creation and maintenance of ideological representations that could be considered “monological” social representations (e.g., Columbus as “discoverer” of the Americas ; colonizers as “civilizers”, etc). However, common sense thinking and minority groups have the possibility to challenge the distribution of roles and create challenging, “dialogical” social representations.

6. ORGANISATION DES COLLOQUES et SEMINAIRES Mars 2011 : Médiation interculturelle, EHESS, Paris.

2005­present : Conférences invitées à la Maison des Sciences de l’Homme in Paris, concernant des questions théoriques et méthodologiques de psychologie politique et culturelle, par exemple de Jaan Valsiner, en mars 2008.

Septembre 2005 Co-organisatrice de la section Psychologie Politique de la Conférence Générale de l’ECPR avec le professeur Henk Dekker (Université de Leiden).

4 et 5 juin 2004 Organisation des Premières Journées d’Etudes de Psychologie Politique Sociétale, à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris.

7. COMMUNICATIONS DANS DES COLLOQUES NATIONAUX ET INTERNATIONNAUX :

Magioglou, Th., (9-12 juillet 2011). Réunion de groupe de travail autour de la publication du livre : ‘Culture and Political Psychology. A societal perspective’. ISPP, Istanbul, Turquie.
Magioglou, Th., (16-18 juin 2011) Les jeunes adultes et la démocratie : résultats d’une
étude en Grèce et comparaison avec des cas de jeunes Tunisiens à Paris. Arforghe et Fondation Conrad Adenauer, Tunis, Tunisie.
Magioglou, Th., (27-30 septembre 2010). Intervenante à l’Université Internationale d’été, Centre Edgar Morin, Poitiers.
Magioglou, T., (12 novembre 2009) : Young adults and the creation of new meanings for Democracy. Conférence invitee par la Fondation Onassis Foundation, Athènes, Grèce.
Magioglou, T., (9-12 septembre 2009. Clotilde Reiss as a Social Representation : the way the French citizens represent Iran through their comments on newspaper articles. (Dans le panel organisé par la Professeure Catarina Kinvall, Université Lund, Suède), Potsdam, Germany
Magioglou, T., (3 et 4 juillet 2009). Political psychology in the context ofglobalization. Workshop on “Revisiting Asian Society”, Yogyakarta, Indonesia.
Magioglou, T., (26-29 août, 2008) A dialogical conception of lay thinking. 5th Dialogical self conference, Cambridge, U.K. Présentation et présidente et discutante de la séance sur les methodologies qualitatives.
Magioglou T., (9-12 juillet 2008). New perspectives of political psychology. Panel organiser with participants : Joao Oliveira (Iscte, Portugal), Diana Gonzalez (EHESS, France), Helena de Preville (Université ParisV, France). ISPP, 31rst International Conference of Political Psychology, Paris, France.
Magioglou, T. (12-14 of September, 2007). A grounded theory on Lay Thinking : how young adults create new representations of Democracy in Greece. Politics, Culture and Socialization, IPSA RC 21-29 Antwerp Conference Information and Program, Antwerp, Belgium. (paper giver and discussant).
Magioglou, T., (8e Colloque Internationale de Psychologie Sociale Appliquée 29-31 août, 2007, Besançon) : « Une théorisation du sens commun à partir d’une étude sur la représentation sociale de la démocratie chez les jeunes Grecs).
Magioglou, T., (ISPP, 30e Conférence Internationale de Psychologie Politique, Portland, Oregon, EtatsUnis, 4-7 juillet 2007). « Societal political psychology and the importance of culture ». Communication orale présentée et
- présidente et discutante du panel « causes, correlates and consequences of shared beliefs ».
Magioglou, T. (CURAPP, Amiens, Picardie, 2007). « Le contexte comme dimension intégrée du discours dans le cas de l’entretien ». Dans le cadre des Journées d’Etudes : Discours en contexte.

cadre de la journée d’études organisée par ECCHAT, le 26 mai 2005 à l’Université de Picardie, Amiens.
Magioglou Thalia, (ECPR, Conférence Générale, Budapest, septembre 2005) : discutante sur deux panels de la section de la psychologie politique (avec Paul Dekker et Ofer Feldman), et présentation de papier intitulé : « the creative dimension of Common sense thinking in the case of the representations of young Greeks for democracy ».
Magioglou T., (2005). « Le sens commun et la création de sens ». Communication dans le cadre de la Journée d’Etudes organisée par Jean Viaud le 30 mars 2005 à l’Université de Bretagne Occidentale, Brest : « Psychologie sociale d’ici et d’ailleurs ».
Magioglou Thalia, (4 et 5 juin 2004).
- Modératrice de l’atelier « qualité de démocratie et société civile des Premières Journées d’Etudes en Psychologie Politique Sociétale, Maison des Sciences de l’Homme de Paris. - « The creative dimension of common sense thinking, in the case of the representation of young Greeks for Democracy ». Communication présentée au même atelier.
Magioglou Thalia (7-16 June 2003, Rome). “ The common sense on democracy between ideal and reality. A qualitative study with young people in Greece”. The 9th International Summer School on Social Representation and Communication.
Magioglou Thalia (10 Mai, Cambridge, 2003). “Ways to think about democracy in Greece : binary thinking versus consensual thinking. A study on the representation of democracy for the Greek Youth”. Fourth Inter-University Graduate Conference on Social Psychology, Cambridge University.
Magioglou, Thalia, (L.S.E., London, 2003) : Institut d’ Etudes Politiques de Paris areti chez hotmail.com. Social Representations of Democracy ; Ideal versus Reality. 1st LSE PhD Symposium on Modern Greece : "Current Social Science Research on Greece" LSE, June 21, 2003
Magioglou Thalia, (University of Stirling, Scotland, 2002) : The Social Representations of Democracy for young Greeks and the style of their discourse : a linguistic analysis of non directive interviews. Symposium on democracy with I. Markova, J.Uribe and T. Acosta, R. Fasanelli and I. Galli. 6th International Conference on Social Representations.
Magioglou Thalia (Cuernavaca, Mexico, 2001) : Ways to think about democracy : binary thinking versus consensual thinking. International Society of Political Psychology, 24th Annual Scientific Meeting.
Magioglou Thalia (Montréal 2000) : Democracy : Ideal and Reality. The Social Representations of Young Greeks. 5th International Conference on Social Representations.
Magioglou Thalia (Valencia 2000) : La différence entre « noyau central » et « principes

organisateurs » dans l’étude des représentations sociales de la démocratie. Troisième Conférence Internationale de Psychologie Sociale en langue française, (ADRIPS).
Magioglou Thalia (Amsterdam 1999) : The role of Ideology in the Social Representations of Democracy. A case study of young Greeks. International Society of Political Psychology, 22nd Annual Scientific Meeting.
Magioglou Thalia (Paris January 1999, Barcelona, May 1999) : Participation aux séminaires européens du “S.P.E.C”, en sociologie politique, avec la participation des différentes universities européennes et sous la coordination de l’I.E.P. de Paris.

8. RESPONSABILITES COLLECTIVES

• Création depuis 2003 et direction du Centre de Psychologie Politique Sociétale, EPOPS, à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris

• Experte pour les revues : a. Culture and Psychology, b. Political Psychology, c. Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale et c. Bulletin de Psychologie

• Membre du comité de lecture de la revue internationale Journal İLETİ-Ş-İM (COMMUNICATION), UNİVERSİTE GALATASARAY

9. LANGUES :

Grec, langue maternelle
Anglais courant (lu, parlé, écrit : Diplôma of English Studies du British Council en littérature anglaise, équivalent à la première année du B.A. en littérature anglaise)
Espagnol courant (lu, parlé, écrit, Diplôme de l’Institut Cervantes, traductions de l’espagnol)
Allemand intermédiaire (lu, parlé, écrit)
Portugais et Italien, connaissances de base