Accueil > Centre Edgar-Morin > Membres du Centre Edgar-Morin > Membres associés

Nsonsissa, Auguste

par Guilloteau - publié le

(CAMES) Laboratoire de Logique et Histoire des Sciences, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Marien Ngouabi de Brazzaville
Département de Philosophie,
Tel : (242) 05 548 39 09

DOCTORAT

INTITULE DE LA THESE (Doctorat 3ème cycle - Ph. D. - Doctorat Unique - Doctorat d’Etat) : Transdisciplinarité et Transversalité épistémo-logiques chez Edgar Morin

Directeur de Thèse. M. Charles Zacharie Bowao,

Date et lieu de soutenance : Samedi, 10 juin 2006, Université Marien Ngouabi
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH), Formation doctorale de Philosophie de Brazzaville, Amphi théâtre : Le Phénotype.

PUBLICATIONS ET TRAVAUX DIVERS

1. Ouvrage (thèse de doctorat en philosophie remaniée) : Transdisciplinarité et transversalité épistémo-logiques chez Edgar Morin, Préface d’Edgar Morin, Collection ouverture philosophique, Paris, L’Harmattan, 2010.

2. « Penser la complexité chez Edgar Morin », in Revue Internationale de Philosophie, Le Cahier Philosophique d’Afrique, Année 2009 N°007, Presses Universitaires de Ouagadougou, PUO, ISSN, 07696-5842, PP.167-185.

3. Transdisciplinarité et Transversalité épistémo-logiques chez Edgar Morin, Préface d’Edgar Morin, Paris, Collection Ouverture Philosophique, l’Harmattan, 2010, 343p.ISBN :978-2-296-12912-2.

4. « Le Simple et le Complexe dans la Monadologie leibnizienne », in Les Cahiers de l’IGRAC numéro3, juin 2008, Publication annuelle de l’Interdisciplinaire Groupe de Recherche sur l’Afrique Contemporaine (IRGAC), Brazzaville, République du Congo, pp.81-94. ISSN 1818-6998.

5. « Les Biotechnologies face aux défis de la complexité à la lumière de l’épistémologie d’Edgar Morin », in Les Cahiers de l’IGRAC Numéro4, juin 2009, Publication annuelle de l’Interdisciplinaire Groupe de Recherche sur l’Afrique Contemporaine (IGRAC), Brazzaville, République du Congo,ISSN 1818-6998.pp.9-28.

6. « Le Vide au coeur de l’espace », in Annales de La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, N°4,Deuxième semestre2010, Université Marien Ngouabi, Littératures, Langues, Sciences Humaines, Paris, L’Harmattan, 2010, p.295.ISBN :978-2-296-13897-1.

7. « De la Pragmatique dialogique d’après Edgar Morin appliquée à la question de l’Arbre à Palabre comme canonique de la démocratie délibérative et cognitive en Afrique. Plaidoyer pour une philosophie transculturelle »,in Culture and justice, A working table of contents-as of March 2009-in progress, for publication2009/2010,CulturalHeritage and Contemporary Change Series : Africa&Islam http://www.cryp.org/pubs.htm By the Council for Research in Values and Philosophy (CRVP)Wash D.C. Edited by Helen Lauer, (Editor in Chief,Prof. George Mc Lean, Director CRVP, CatholicU.WashDC.) translated from the French by Ndongo Ibara.

8. « Exigences philosophiques de mathématiques chez Aristote », in Les Cahiers de l’IGRAC, n° 5, juin 2010, Publication annuelle de l’Interdisciplinaire Groupe de Recherche sur l’Afrique Contemporaine, Brazzaville, République du Congo, ISSN : 1818-6998.pp.

9. « Vide ? L’espace l’était peut-être déjà dès les prémices. A propos de la complexité naturelle. »,in Ethiopiques n°85, Littérature, philosophie et art 2ème semestre2010, Revue trimestrielle Négro-Africaine de Littérature et de Philosophie, Dakar, Sénégal,ISSN 0850-2005, pp.195-221.

10. « Les Biotechnologies face aux défis de la complexité à la lumière de l’épistémologie d’Edgar Morin », in Annales de l’Université de Ouagadougou, Nouvelles série volume 012, 2011, Série A Lettres, Sciences Humaines et Sociales, Presses Universitaires de Ouagadougou, ISBN 978-2-915071-94-8, pp. 301-327.

11. « L’intersubjectivité chez Edgar Morin comme paradigme de construction de l’objectivité scientifique », in Plastir Revue Transdisciplinaire de Plasticité Humaine, Numéro 24, octobre 2011, France, Plasticités Sciences Arts, pp.1-25.

12. « Pour une crisologie » in Hermès La Revue Edgar Morin , aux risques d’une pensée libre, Paris, Juillet,CNRS Editions, Cognition, Communication, politique, n°60, 2011,pp. 139-144.ISSN : 0767-9513,ISBN :978-2-271-07220-7.

FONCTIONS ACTUELLES

A/ DANS L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Discipline d’enseignement... Logique et Epistémologie

Grade dans la fonction universitaire. MAITRE ASSISTANT
Brazzaville, le 24 septembre 2008
Date de nomination.

B/ DANS UN AUTRE ORDRE D’ENSEIGNEMENT

Professeur Associé d’Epistémologie et de Philosophie du langage au Grand Séminaire Catholique Firmin Singha de Kinsoundi-Brazzaville, République du Congo, Eglise Catholique du Congo depuis 2008

Professeur Associé d’Anthropologie Philosophique à l’Ecole de Formation pour Officier de l’Armée du Salut (EFO) de Kinsoundi, République du Congo, Brazzaville, depuis 2008.

C/ DANS UN ORGANISME DE RECHERCHE

Membre Associé au Centre d’Etudes EDGAR Morin à Paris, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Laboratoire de transdisciplinarité et Pensée de la Complexité, 22, rue d’Athènes-75009, Paris, France depuis JUIN 2008.

Membre Associé au Centre d’Etudes et de Recherches Philosophiques (C.E.R.P) Université Omar Bongo, République Gabonaise, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, depuis le 16 mai 2010.

Membre Associé au Laboratoire d’Etudes et de Recherches Philosophiques et Sociales Contemporaines sur l’Afrique et le Monde (LERPSCAM), Université Cheik Anta Diop (UCAD), République du Sénégal, Dakar depuis 2007 .

Membre Associé à la Société Internationale d’Etudes Africaines et Philosophiques (International Society for African Philosophy&Studies) (I.S.A.P.S), depuis 2009.

Membre Associé au Centre Régional d’Etudes Fondamentales et d’Epistémologie de la Complexité d’Edgar Morin, (CRECEM-AFRIQUE), République Démocratique du Congo, (RDC) Kinshasa, depuis, 2009.

Membre Associé et Secrétaire Assistant le Président de la Société Congolaise de Philosophie (Sophia), République du Congo, Brazzaville depuis 2008.

Membre Associé au Laboratoire de Logique et Histoire des Sciences, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH), Université Marien Ngouabi, Brazzaville, Formation Doctorale de Philosophie depuis 2003.

Membre Associé au Groupe Interdisciplinaire de Recherches en Sciences Humaines (IGRAC), Université Marien Ngouabi, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines,(FLSH), Brazzaville, depuis 2008.

D/ ACTIVITES (Hors enseignement)

Conseiller Politique au Conseil Economique et Social (C.E.S) de la République du Congo, Présidence de la République, Brazzaville depuis décembre 2010.

Membre du Conseil International de Musique classique de l’Armée du Salut, Quartier Général, République du Congo, Brazzaville depuis 2006.

FONCTIONS ANTERIEURES

A/ DANS L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
Discipline d’enseignement. Logique, Epistémologie, Philosophie du Langage.
Chargé de Cours

Grade dans la fonction universitaire, Date de nomination. Octobre 2004

B/ AUTRE ENSEIGNEMENT

Professeur Certifié de Lycées, de Philosophie au Lycée de Madingou, Département de la Bouenza .année scolaire (2000-2006)......

Professeur Certifié de Lycées au Lycée Savorgnan de Brazza, République du Congo, Département de Brazzaville, année scolaire (2006-2008)

MISSIONS ET STAGES

1. Colloque International de Philosophie, Dakar, Sénégal, juin 2007, organisé par l’Université Cheik Anta Diop de Dakar, sur le thème : « L’enseignement de la Philosophie en Afrique Noire : état des Lieux, Enjeux et Perspectives » du jeudi 21 juin au 22 juin 2007.

Colloque International de Libreville,sur le thème « Les Usages Intelligents des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la réorganisation universitaire », Université Omar Bongo ONDIMBA du Gabon, les 5,6 et 7 juin 2008 sous l’égide de l’Agence Universitaire de la Francophonie, (AUF)

Colloque International de Philosophie et Etudes Africaines organisé par la Société International d’Etudes Africaines et Philosophiques (International Society For Africa Philosophy&Studies) I.S.A.P sur le thème « Repenser l’idée d’Afrique au XXIè siècle » Université Cheik Anta Diop, UCAD, Dakar, Sénégal, les 1,2 et 3 avril 2009.

Symposium sur « Les Etats-Unis d’Afrique. Place et rôle de l’Afrique dans la Gouvernance Mondiale », Université Cheik Anta Diop, UCAD, Dakar, les 27, 28, 29,30juillet 2009, Sénégal.

Colloque International Francophone des Doctorants en Philosophie et Sciences Sociales, du 5-6 janvier 2010, Organisé par l’Université Cheik Anta Diop (UCAD) de Dakar, Ecole doctorale Etudes sur l’Homme et la Société, Formation Doctorale Philosophie et Rationalités, Laboratoire d’Etudes et de Recherches philosophiques et Sociales Contemporaines sur l’Afrique et le Monde (LERPSCAM),

Colloque International EUTIC 2010. Enjeux et Usages des TIC du 25 au 27novemvre2010 organisé par l’université de Bordeaux3 en partenariat avec l’Université Cheik Anta Diop, (UCAD), Dakar, Sénégal,

Colloque International de philosophie sur le thème : « l’Epistémologie de la Complexité et ses enjeux en Afrique » organisé par le Centre Régional d’Etudes Fondamentales et d’Epistémologie de la Complexité( CRECEM-AFRIQUE)du09au11décembre 2010, Université du Bandundu Kikwit, République Démocratique du Congo, (RDC)

Stage de perfectionnement au Centre Edgar Morin à Paris, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS),Centre National de le Recherche scientifique sous la recommandation de M. Edgar Morin et l’Invitation de M. Claude Ficshler , Directeur
De recherche au CNRS, Centre Edgar Morin, EHESS&CNRS, Rue d’Athènes-75009 Paris, du 6 février au 6mars 2011 au laboratoire de transdisciplinarité et pensée de la complexité.

Colloque International et Interdisciplinaire 4è rencontres de socio-anthropologie de Grenoble « Comment peut-on être socio-anthropologue aujourd’hui ? » Autour d’Edgar Morin,du 20-21 organisé par le Laboratoire de Sociologie de Grenoble EMC-LSG/UPMF Emotion6médiation-Culture-Connaissance, Université Pierre Mendès-France, Sciences sociales et Humaines.

I.De la participation aux Colloques

1. Colloque international de Philosophie, Dakar, Sénégal, du 21 au22 juin 2007, Université Cheik Anta Diop sur le thème : « L’enseignement de la Philosophie en Afrique Noire : état des lieux, Enjeux et Perspectives ». J’y est participé en qualité de conférencier et ma communication a porté sur « Les conditions de possibilité d’une philosophie transdisciplinaire » à la lumière de l’ouvrage d’Edgar Morin intitulé « Les sept savoirs pour une éducation du futur ».

2. Colloque International de Libreville, les 5,6et7juin 2008, sous l’égide de l’Agence Universitaire de la Francophonie, sur le thème : « Les usages Intelligents des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la réorganisation de l’enseignement universitaire », Université Omar Bongo Ondimba. Invité en qualité de conférencier, j’ai présenté ma communication sur le sujet : « Logique et Informatique chez Leibniz, Boole et Frege ». Mon étude a pris à bras le corps l’apport de la pensée artificielle dans le fonctionnement des systèmes multi agents, aujourd’hui.

3. Colloque International de philosophie et Etudes Africaines sur le thème : « Repenser l’idée d’Afrique au XXIè siècle », Université Cheik Anta Diop, UCAD, Dakar, Sénégal les 1,2, et3 avril 2009. J’ai participé à ce colloque en qualité de conférencier où j’ai dit ma communication sur le thème : « De la pragmatique dialogique d’après Edgar Morin appliquée à la question de l’Arbre à Palabre en Afrique. Plaidoyer pour une philosophie transculturelle ». Comme on le voit, je me suis proposé dans ma communication d’ouvrir les considérations épistémologiques et épistémologiques de la complexité chez Edgar Morin à la culture et aux réalités anthropologiques, sociopolitiques propres à l’Afrique. 

4. Symposium sur « Les Etats-Unis d’Afrique. Place et rôle de l’Afrique dans la Gouvernance Mondiale », du 27 au 30juillet 2009, Université Cheik Anta Diop, UCAD, Dakar, Sénégal. J’ai présenté à l’occasion de ce Colloque une conférence sur le thème : « Mondialisation, Mondialité et les Africains ». Mon propos a consisté à montrer comment les africains sont marginalisés dans un monde complexe à partir de la persistance de la question sur l’existence ou non de la philosophie africaine.

5. Colloque International Francophone des Doctorants en Philosophie et Sciences Sociales, du 5-6-7 janvier 2010 ; ce colloque a été organisé par l’Université Cheik Anta Diop, UCAD, de Dakar, Ecole doctorale, Etudes sur l’Homme et la Société, Formation doctorale Philosophie et Rationalités, Laboratoire d’Etudes et de Recherches Philosophiques et Sociales Contemporaines sur l’Afrique et le Monde (LERPSCAM), Sénégal. J’ai exposé sur le thème : « Valeur et portée philosophique du concept de Mondialité chez Edgar Morin ». J’ai essayé de montrer comment aujourd’hui on peut articuler pensée complexe, mondialité et humanité diversale chez Edgar Morin ».

6. Colloque International EUTIC 2010 : « Enjeux et Usages des TIC » du 25 au novembre2010, Université de Bordeaux3 en partenariat avec l’Université Cheik Anta Diop de Dakar, UCAD, Sénégal. J’ai participé à ce colloque pour y avoir présenté une conférence sur le thème : « Mimétisme et dialectique d’appropriation médiatique à l’ère de la mondialisation ». J’ai voulu dire à ce colloque que nous pouvons relier dans la postmodernité l’organisation adaptative des entreprises, Management par les finalités et les TIC.

7. Colloque International de philosophie sur le thème : « Epistémologie de la complexité et ses enjeux pour l’Afrique ». Il a été organisé par le Centre Régional d’Etudes Fondamentales et d’Epistémologie de la Complexité (CRECEM-AFRIQUE) du 9 au11 décembre 2010 à Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC). J’ai participé à ce colloque en qualité de Membre Associé au Centre (CRECEM-AFRIQUE) et en qualité de conférencier. Ma conférence a porté fondamentalement sur le sujet : « La crisologie. Essai sur la théorie de la connaissance d’Edgar Morin ». Mon problème a été celui de penser la crise comme condition de possibilité de la complexité épistémologique pour un monde complexe. Cette crise, ai-je montré, concerne non moins profondément les principes et les structures de notre connaissance.

8. Colloque International de Philosophie, organisé par l’Eglise Catholique au Congo, Brazzaville, du 15 au 17 septembre 2008 sur le thème : « La contribution de l’Eglise Catholique à l’enseignement au Congo ». J’ai participé à ce colloque en qualité de Rédacteur du Rapport Général du Colloque (Comité scientifique du Colloque International).

9. Colloque International sur « Les valeurs Kongo : Spécificité et Universalité »,organisé par l’Association Mbanza –Kongo en partenariat avec l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville,Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, à Brazzaville du 4 au 6 novembre 2010, République du Congo. J’y ai participé en qualité de Rapporteur Général du Colloque, Secrétariat Scientifique.

10. Colloque International sur « Entreprenariat, Migrations, Santé et Développement », 2èmes Journées Scientifiques du 19 au 19 novembre 2010, organisé par l’Université Marien Ngouabi, Faculté des Sciences économiques de Brazzaville, République du Congo en partenariat avec l’Université Paris Descartes (IDSI). J’y ai été comme Rapporteur Général du Colloque International, Comité scientifique.

11. Colloque national sur « L’Ethique » organisé par l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville du 16 au 18 décembre 2010, République du Congo. J’ai participé à ce Colloque en qualité de Rapporteur Général, Secrétariat Scientifique.

12. Colloque International de Grenoble, Université Pierre-Mendès-France organisé du 20 au 21janvier 2012 en France par le laboratoire de Sociologie de Grenoble EMC2-LSB/UPMF Emotion-Médiation-Culture-Connaissance à l’occasion des 4è rencontre de socio-anthropologie de Grenoble sous le thème : « Comment peut-on être Socio-anthropologue aujourdh’hui ? » Autour d’Edgar Morin. Conformément au programme, j’ai été retenu en double qualité de conférencier et de membre du comité scientifique International. J’ai présenté ma communication le samedi 21janvier 2012 Dans le panel conscré au rapport théorie et terrain au présent. Je l’ai intitulé : « La quête des fondements philosophiques et anthropologiques de la connaissance chez Edgar Morin ».

a)Des recherches effectuées et des Résultats acquis.
Mes recherches se déclinent en deux champs disciplinaires précis : la logique et l’épistémologie. Elles portent essentiellement sur la complexité épistémologique dans la mesure où c’est le domaine de prédilection que j’ai choisi depuis que j’ai présenté et défendu publiquement ma thèse de doctorat unique en philosophie sur la pensée complexe d’Edgar Morin. Pour ce faire, j’ai publié 6 articles dans des revues spécialisées à caractère interdisciplinaire et un ouvrage.

I. Le domaine épistémologique :

1. « Penser la Complexité chez Edgar Morin » in Revue Internationale de Philosophie. Le Cahier Philosophique d’Afrique, 2009, n°007, Presses Universitaire de Ouagadougou, PUO, ISSN ? 0796-5842, pp.167-185. Après la soutenance de ma thèse de doctorat unique en philosophie, option : logique et histoire des sciences, j’ai cru utile de poursuivre mes recherches dans le domaine de l’épistémologie de la complexité. J’ai essayé d’éclairer la rationalité » scientifique pour un monde complexe. Cet article rappelle les concepts de la pensée complexe, le paradigme de la complexité, la méthode et l’épistémologie d’Edgar Morin. J’ai montré des possibles applications dans la science contemporaine. Tout au long de l’article, j’ai repoussé une pensée scientifique incapable de concevoir la complexité des réalités vivantes, logiques et la complexité des problèmes posés par la rationalité et le devenir incertain des rationalités modernes. Enfin, j’ai ouvert les sciences vers la voie de la Scienza nuovo, désignant ainsi la science du complexe qui relie les connaissances tout en les complexifiant.

2. « Le Simple et le Complexe dans la Monadologie leibnizienne », in Les Cahiers de l’IGRAC, n°3, juin 2008, Publication annuelle de l’Interdisciplinaire Groupe de Recherche sur l’Afrique Contemporaine, IGRAC, ISSN 1818-6998, pp. 81-94.

Mon étude qui ressortit à cet article qui suit tout justement ma thèse doctorale, se veut épistémologique. Assumant le complexe monado-logique, elle a examiné aussi la pensée complexe de Morin qui renvoie historiquement à la métaphysique.
J’ai examiné l’épistémologie complexe de Morin à partir de l’histoire de la philosophique moderne, mais du point de vue logique. J’ai trouvé chez G.W.Leibniz, à la suite de Morin, que l’univers monadique est poly centré. Il est un ensemble innombrable de monades qui sont, chacune, comme des points du vue tous différents, sur la totalité de la réalité.

Enfin, je suis parvenu au résultat à savoir que l’architectonique leibnizienne distribue les régions du savoir sous l’aspect d’une cartographie du clair et de l’obscur, du distinct et du confus. Chaque monade est l’expression d’un continent du savoir qui est une partie éclairée du vrai laissant ainsi dans l’obscurité les autres parties qui s’efforcent d’éclairer autant que possible les autres régions du savoir. Morin a donc raison de dire que la pensée complexe est philosophique, pour autant qu’elle ne soit pas neuve. La pensée logique de Leibniz atteste l’unité dans la pluralité et vice versa. Elle est donc une pensée du rapport Un-Multiple-Multiple-Un.

3. « Les Biotechnologies face aux défis de la complexité à la lumière de l’épistémologie d’Edgar Morin », in Revue n°4, janvier 2010, Les Cahiers de l’IGRAC, Interdisciplinaire Groupe de Recherche sur l’Afrique Contemporaine, ISSN, 1818-6999, pp.4-20.

J’ai orienté mes recherches dans le domaine biotechnologique après la rédaction et la soutenance de ma thèse parce que l’épistémologie de la complexité s’articule bien avec les problèmes bioéthiques qui se posent aujourd’hui. Cette recherche rend compte à la fois de l’application de la complexité épistémologique comme paradigme aux biotechnologies, le tout sur fond d’une perspective éthique et des conditions qui rendent possible l’épistémologie de la technologie chez Edgar Morin. J’ai la conviction que du point de vue de l’interdisciplinarité qui m’intéresse, il n’est pas possible de séparer la technologie de la science et vice versa et d’elle à l’industrie, l’éthique, en passant par la société. J’ai montré qu’au sortir du siècle dernier, l’humanité est devenue paradoxalement capable de se détruire elle-même, soit directement par la guerre nucléaire, soit indirectement par l’altération des conditions. C’est dire donc que les biotechnologies s’exposent, chemin faisant à des complexités croissantes de et dans toute réalité : physique, biologique, humaine, sociale, économique, politique et culturelle ou religieuse. Il est donc possible, ai-je pensé dans cette recherche que l’épistémologie des sciences et des techniques débouche sur l’éthique philosophique.

II. Le domaine logique :

4. Transdisciplinarité et Transversalité épistémo-logiques chez Edgar Morin, Préface d’Edgar Morin, Paris, L’Harmattan, Collection Ouverture Philosophique, 2010, 343p.
Cet vient de paraître. Il est le fruit d’un travail post-doctoral. C’est donc ma thèse de doctorat unique en philosophie que j’ai soutenue publiquement le 10 juin 2006. Après l’avoir recommandée à l’édition, M. Edgar Morin en a rédigé la Préface. Avec son appui inconditionnel et sous sa conduite éclairée, l’ouvrage vise à montrer que les carences épistémologiques et méthodologiques que j’ai cru pouvoir relevé sont dues à l’exposé de la vision propre de Morin relative à son vaste traité de La Méthode. Au fond,j’ai davantage montré que dans les médiations disciplinaires chez l’auteur, la logique qui constitue le nœud même de son entreprise , c’est-à-dire le noyau central de son œuvre a été mal située.

Ce noyau articule bien à la fois, les conditions anthropologiques de la connaissance, les conditions socio-historiques de la connaissance qui renvoient au temps et aux cultures comme lieu d’élaboration de l’épistémologie de la connaissance, enfin les conditions logiques de la connaissance venant d’Aristote, les conditions paradigmatiques de la connaissance à l’instar de l’épistémologue Thomas Kuhn. Enfin, cet ouvrage a éclairé de plus comment la logique chez Morin est contrôlant et contrôlée.
Cela tient tout justement de la pertinence de la connaissance humaine. Car celle-ci se veut dynamique, en mouvement récursif et dialogique dans le sens où elle se veut complémentaire, associative et antagoniste aux autres types d’épistémologies classiques amarrées à Descartes et Kant.

5. « Le Vide au cœur de l’Espace », in Annales de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, n°4,Deuxième semestre 2010, Littératures, Langues Sciences Humaines, Université Marien Ngouabi, Paris, l’Harmattan, ISBN : 978-2-296-13897-1.p. 295.

Dans le but de montrer l’épiphanie de la complexité chez les philosophes des sciences modernes, j’ai élaboré une recherche sur Blaise Pascal que Morin considère également comme un protagoniste de la pensée complexe. J’ai fixé cette réflexion autour de la notion du vide. Et Blaise Pascal bien avant Edgar Morin a eu le grand mérite de mettre en avant la complexité de la nature. La nature de la nature est aussi vide. C’est donc un essai sur l’épistémologie de la physique qui d’Aristote à Pascal laisse entrevoir une approche controversée de la notion du vide qui vient problématiser la catégorie de l’espace. L’intérêt de cette recherche a été celui de justifier pourquoi Edgar Morin s’inscrit dans la tradition philosophique pour montrer la valeur et la portée de la complexité au sein des sciences de la nature. J’ai abouti au résultat tel que si l’expression pascalienne de la complexité de l’espace a été maintes fois relevée en philosophie de la nature, nul plus que Morin n’en a autant tiré les conséquences épistémologiques et méthodologiques. Aussi Pascal compte-t-il parmi ceux qui ont affirmé la complexité comme le grand défi de la raison

6. « The question of Palabre tree as a canonical deliberative and cognitive democarty in Africa. A plea for transcutural philosophy” in Culture and Justice” www.crvp.org/pubs.htm. By the Council for Resarch in Values and Philsophy (CRVP)WashD.C.Editor Helen Lauer (Editor Chief .Prof. Goerge Mc. Lean, Directoty CRVP, CatholicU ; WashDC. 12p.
Cette recherche dont les intuitions directrices ont été prsénetées au Colloque International de philosophie organise par la Société Internationale d’Etudes Africaines et Philosophiques, (ISPAS) à Dakar, Université Cheik Anta Diop, en Avril 2009, est la première traduite et publiée en Anglais. Ici, je plaide pour une philosophie transculturelle. Cette réflexion ouvre à la Culture et aux réalités anthropologiques, sociopolitiques propres à l’Afrique. Après un appréciable travail d’appropriation et de prolongement épistémologique de la philosophie de la culture chez Edgar Morin, je l’associe et le place dans la culture africaine, apportant à son œuvre multi référentielle et à son principe dialogique une part africaine qui vient s’ajouter aux contributions déjà existantes sur la pensée complexe aujourd’hui.

b) De la perspective de développement des recherches en cours

L’appropriation ici justifiée de la quête des fondements de la méthode de la complexité d’Edgar Morin, par-delà la perspective qui me conduit à un certain rapprochement entre la complexité logique et la philosophie du langage, suivant la triple approche philosophique de la sémantique, la syntaxique et la pragmatique, est régulatrice d’une attitude critique face au mode de vie et de penser de la science d’aujourd’hui.
Conscient de cela, je tente d’ouvrir des pistes de réflexion tant soit peu intéressantes sur l’articulation de sens entre anthropologie et philosophie, la crisologie , la théorie de la crise au cœur de la science et des sciences aujourd’hui selon qu’elles seront concluantes ou non , sous le paradigme de la complexité, dans la consolidation de la recherche et de l’enseignement transversal des épistémologues comme Gaston Bachelard, Karl R. Popper, Thomas Kuhn, Russell Hanson, Karl Paul Feyerabend et Edgar Morin en vue d’asseoir non seulement le lien possible entre l’épistémologie française et l’épistémologie anglo-saxonne autour de la complexité, mais aussi sur les conditions logiques et méthodologiques de la complexité chez Edgar Morin appliquées à la réalité africaine. Cela est possible en choisissant de travailler aux concepts opérationnels comme la complexité, la vérité et la rationalité scientifique pour une Afrique complexe.

c) Résultats acquis :

Les résultats de toutes ces recherches en cours, auxquels je suis parvenu depuis quelques années de travail sur l’épistémologie de la complexité d’Edgar Morin et d’autres épistémologues contemporains comme Paul Feyerabend, Thomas Kuhn Karl Popper et la science d’aujourd’hui, recherches discutées dans des colloques et publications spécialisées, sont disponibles au Centre Edgar Morin à Paris, EHESS&CNRS où j’ai été recommandé par M. Edgar Morin en qualité des Chercheur Associé. J’y ai passé un séjour de recherche durant l’année académique (2010-2011) au Laboratoire de La pensée complexe et la Transdisciplinarité, sous l’invitation de M. Claude Fischler, Directeur de Recherche au CNRS, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). De plus, j’ai cru utile de les mettre à la disposition du Centre Régional d’Etudes Fondamentales et d’Epistémologie de la complexité d’Edgar Morin (CRECEM-AFRIQUE).celui-ci a été crée le 6octobre 2009 à Paris, autour d’Edgar Morin. Ce Centre qui permet de recenser toute la production intellectuelle africaine sur la pensée et auquel je suis attaché comme Chercheur Associé travaille à la recherche scientifique et promotion sociale. Il a ouvert ses portes et ses activités officiellement par un colloque international qui a eu lieu du 9 au 11 décembre 2010, à Kinshasa RDC et qui a connu la participation active de plusieurs chercheurs congolais et étrangers et à l’occasion duquel j’ai présenté une conférence sur le thème : « Pour une crisologie. Essai sur la théorie de la connaissance d’Edgar Morin ».

A l’étape actuelle de mes recherches sur l’épistémologie de la complexité , je m’attache à l’approche transversale et transdisciplinaire qui me permet aussi de montrer combien il est important de savoir que présentement les recherches sur l’œuvre épistémologique d’Edgar Morin ne se situent pas toujours au niveau strictement épistémologique et sociologique comme certains continuent de le croire ; mais plutôt au niveau de l’opérationnalisation empirico-philosophique des principes de la pensée complexe comme le Chaos, l’ordre et le désordre, les considérations méthodologiques sur la fractalité… Le paradigme de la complexité dont Morin vise l’instauration est devenu un problème philosophique et culturel qui me sert d’opérateur afin de produire une modélisation intégrative et rotative du philosophique, du sociologique et de l’anthropologique.
C’est pourquoi, j’ai choisi aujourd’hui d’élaborer un projet d’Etude fondamentale et de recherche scientifique sur la Crise des sciences sociales en Afrique. Cette perspective qui expose les sciences sociales et humaines au paradigme de la complexité me permettra aussi d’analyser épistémologiquement les Crises, les Conflits et les mutations sur fond d’analyse des réactions et perspectives méthodologiques africaines.
Au total, donc, mes travaux d’épistémologie de la complexité en cours s’efforcent d’encourager la recherche sur la pensée complexe d’Edgar Morin en Afrique ; considérer et proposer les réformes politiques, économique, sociale,communicationnelle, cognitive, éducationnelle, vitale et morale d’Edgar Morin comme fondement de remise en question des schismes traditionnels et comme chance pour la refondation de la société complexe en Afrique ; considérer les divers champs d’application de la pensée complexe : sciences de l’information, cybernétique, théorie des systèmes, économie, politique, relations internationales,TIC, comme des domaines transversaux et interagissant ; encourager et promouvoir une éthique du genre humain en vue de former par la complexification à la conscience politique et citoyenne.