Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages > Ouvrages 2000-2004

L’arpenteur des nostalgies. Léopold Verguet, 1817-1914

publié le

Jean-Pierre Piniès, Daniel Fabre et Christine Bellan,

Carcassonne, Garae-Hesiode, 2004.

Né en 1817, à Carcassonne, d’un officier de l’Empire, prêtre à 26 ans, Léopold Verguet va traverser le siècle en acteur et témoin de transformations qui bouleversent les sociétés du monde. Membre de la première mission catholique en Mélanésie, entre 1845 et 1848, il ramènera des îles Salomon et de la Nouvelle-Calédonie des dessins, des objets, des récits et, surtout, un rêve d’ailleurs qui ne le quittera plus. Revenu au pays, le missionnaire devient, dès 1860, un adepte ingénieux de la photographie. Il la mettra au service de ce qui reste comme l’oeuvre de sa vie : une chronique de la restauration de la Cité de Carcassonne qui donne à voir la métamorphose des ruines habitées en monument tout neuf, incarnation d’un Moyen âge idéal.

De la christianisation tumultueuse de l’Océanie à l’affirmation du culte national du passé, Léopold Verguet, original impénitent qui meurt en 1914 reclus dans le précieux bric-à-brac de sa chambre des merveilles, aura vécu et saisi, au plus loin et au plus près, deux moments décisifs de l’histoire des cultures.

Cet ouvrage qui accompagne l’exposition « L’arpenteur des nostalgies. Léopold Verguet, 1817-1914 » a été coordonné par Jean-Pierre Piniès avec les contributions de Daniel Fabre et de Christine Bellan. Il est réalisé dans le cadre de L’Ethnopôle Garae (Conseil Général de l’Aude, Ministère de la Culture, Maison des Mémoires, Carcassonne).