Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages > Ouvrages 2000-2004

L’épreuve de la grandeur - Reconnaissance et prix littéraires

publié le

Nathalie Heinich

Paris, Éditions La Découverte

Il n’est pas facile, certes, de réussir. Il ne l’est pas non plus, paradoxalement, de supporter sa propre réussite. Ainsi l’expérience des prix littéraires est exemplaire en ce qu’elle opère un changement spectaculaire, instantané et durable dans la grandeur de la personne, quant à la reconnaissance du talent, à la notoriété ou à la richesse.

Jean Carrière, Claude Simon, Jean Rouaud, Annie Ernaux, Emmanuèle Bernheim, Michel Tournier, Andreï Makine, Jacques Chessex livrent ici leur version - chacune très différente - de cette expérience singulière. Ils nous permettent ainsi de réfléchir sur les raisons de la difficulté de vivre un « écart de grandeur » entre soi et autrui, ou entre les différents moments de soi-même. Problèmes de cohérence identitaire, d’envie, de justice, de conciliation entre grandeurs hétérogènes : l’épreuve de la reconnaissance, centrale dans le domaine de la création, est particulièrement sensible aujourd’hui dans les démocraties modernes.

Le parcours s’opère ici du niveau le plus concret de l’histoire de vie au niveau le plus théorique des modélisations récentes offertes par la sociologie, l’anthropologie, la psychanalyse ou la philosophie politique. Nathalie Heinich parvient ainsi à dévoiler ce qui n’est pas spontanément accessible aux acteurs, sans pour autant céder à la dénonciation des intérêts cachés ou des motivations illégitimes.

Avec ce livre, elle poursuit son programme : faire de la sociologie « froide » sur des sujets « chauds », de l’analyse anthropologique sur des problèmes fortement investis par les acteurs, sans tomber dans la sociologie de magazine, le pamphlet moralisateur ou le traité d’épistémologie.