Accueil > Centre Edgar-Morin > Membres du Centre Edgar-Morin > Membres titulaires

Richard, Ghislaine

par Loridant - publié le

Ingénieur d’études en production et analyse de données
Docteur en psychologie sociale

EHESS - Centre Edgar Morin - 22 rue d’Athènes - Paris 9e

Tél. 33 (0)1 40 82 75 39

E-mail : Ghislaine.Richard at ehess.fr

Thèmes de Recherche


Approche psychosociale des comportements alimentaires


Le champ de l’alimentation est abordé autour des problématiques suivantes : alimentation et psychologie du développement ; pratiques éducatives et socialisation alimentaire de l’enfant ; processus psychosociologiques en jeu dans les comportements alimentaires (comparaison sociale, optimisme comparatif) ; perception des campagnes de prévention nutritionnelles.

Recherches actuelles
1. Ré-enchanter la cantine


Recherche-action financée par la Fondation Nestlé France visant à favoriser le plaisir du passer à table dans les restaurants scolaires des écoles primaires en France. Faire en sorte que les repas pris à la cantine constituent un moment de convivialité, de socialisation, au cours duquel l’enfant a du plaisir à manger et à discuter. Les actions envisagées relèvent toutes du contexte, de l’environnement dans lequel les repas sont pris, et leurs effets sont mesurés grâce à des outils méthodologiques qualitatifs (entretiens, vidéo) et quantitatifs (questionnaires).

2. Optimisme comparatif et alimentation


Dans le domaine de l’alimentation, l’optimisme comparatif se traduit par la tendance à se considérer moins exposé, comparativement à autrui, au risque de surpoids et d’obésité ou au risque de développer des maladies spécifiques associées à une mauvaise alimentation telles que l’hypertension ou les maladies du cœur. Ce « biais » a des conséquences importantes sur les comportements qui seront adoptés par les individus (prise de risque, comportements préventifs, etc). Nous étudions l’apparition de l’optimisme comparatif auprès d’un échantillon de Français(e)s adultes en faisant varier expérimentalement la « réputation » (bonne vs. mauvaise) de la cible de comparaison en matière d’alimentation.

Relations de l’individu à la justice et à la citoyenneté


Exploration approfondie du thème des rapports que les citoyens entretiennent avec la justice et l’institution judiciaire et ce sous ses différentes facettes. Aussi bien thématiques (représentations sociales de la justice et de la citoyenneté, conceptions de la fonction de juré d’assises, pratiques de recours et de non-recours à la justice ou à des modes alternatifs de règlement…) que méthodologiques : enquêtes qualitatives au moyen de questions ouvertes, d’associations de mots ou d’entretiens individuels, et quantitatives par questionnaires standardisés.

Recherches actuelles
1. Les déterminants psychologiques, cognitifs et sociaux du rôle de juré d’assises


Comment, sans jamais l’avoir rempli, les individus perçoivent-ils le rôle de juré d’assises ? Étude des réactions et des attitudes des citoyens français lorsqu’ils sont désignés juré : responsabilité perçue, participation citoyenne, crainte, engagement, implication personnelle, réticences.


2. Le recours à la justice : pratiques, expériences, représentations
Identifier les déterminants psychosociaux et les mécanismes qui conduisent les citoyens à faire appel à la justice « traditionnelle » vs. à un mode alternatif pour résoudre un conflit mineur.

Les déterminants sociaux et contextuels de la prise de décision


Qu’est-ce qui déterminent nos décisions ? Étude expérimentale de l’influence du contexte social :


1) sur les prises de décisions référant à des règles normatives logiques ou statistiques et susceptibles de révéler des biais et des erreurs dans notre manière de raisonner ;


2) sur les prises de décision référant à des règles « sociales », culturelles ou politiques (arrêter de fumer, entamer un régime, etc.).

Recherches actuelles
1. Influence du contexte social sur les biais cognitifs


Impact des normes conversationnelles (règles de communication entre enquêteur et enquêté), des normes de jugement (analyse des conditions qui font que l’on s’autorise ou non à formuler un jugement), et des caractéristiques socio-démographiques sur la tendance des gens à opérer via des raccourcis mentaux pouvant mener à des prises de décision erronées.

2. Approche « naturaliste » de la prise de décision au quotidien


Étudier dans quelle mesure l’humeur d’une personne (joie, tristesse, stress, etc.) influe au quotidien sur sa capacité de raisonnement et de décision. L’autre aspect important des déterminants sociaux et contextuels de la prise de décision de tous les jours et qui est étudié réfère au contexte collectif (discussion de groupe) vs. individuel (réflexion personnelle) dans lequel la décision est prise.

Principales publications


Richard, G., Finkelstein, R., Oberlé, D., Rainis, N. et Scharnitzky, P. (2011). Être désigné juré d’assises : une analyse des attitudes de citoyens français face à une convocation simulée du tribunal, Pratiques Psychologiques, 17(3), pp.341-357.


Lage Elisabeth, Richard Ghislaine, Caupenne Jacotte, « Une maïeutique magistrale », in Béatrice Madiot, Elisabeth Lage, Angela Arruda (eds), Une Approche engagée en psychologie sociale : L’œuvre de Denise Jodelet, Ramonville Saint-Agne, Erès, 2008, p. 243-253.


Richard G. et Drozda-Senkowska E., « Traitement de l’information et jugement prédictif : une approche intégrative ». L’Année Psychologique, 101 (2), 2001, p. 247-276.


Drozda-Senkowska E. et Richard G., « Comment perçoit-on la fréquence d’un événement ? » Risques : Les cahiers de l’assurance, 39, 1999, p. 87-92.


« Quand les ressemblances l’emportent », in E. Drozda-Senkowska (ed.), Les pièges du raisonnement, Paris, Retz, 1997, p. 28-42.


Bouchet J., Chanton O., Kreel V., Maze C., Ric F. et Richard G., in P. Gosling (ed.), Psychologie sociale : l’individu et le groupe (Tome 1), Paris, Bréal, 1996.


Bouchet J., Chanton O., Kreel V., Maze C., Ric F. et Richard G., in P. Gosling (ed.), Psychologie sociale : approches du sujet social et relations interpersonnelles (Tome 2), Paris, Bréal, 1996.