Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Articles > Articles 2006-2008

Et puis quand les serpents… L’archéologue et ses/en ses “ rompols ”. Une lecture de Fred Vargas

par Nadine Boillon - publié le

Noël Barbe. Article paru dans Les Temps Modernes, avril-juillet 2007, n° 643-644, pp. 149-173.

Résumé :

Désormais nul n’ignore que si Fred Vargas écrit des romans policiers, elle fait aussi sous un autre nom profession d’archéologue. C’est à cette double appartenance que ce texte s’intéresse, non pour instruire un quelconque procès en légitimité, mais pour examiner les porosités établies entre l’une et l’autre activité, prenant pour fil rouge un roman particulier sans toutefois s’y cantonner. Dans le déroulement de l’intrigue de /Pars vite et reviens tard,/ ces porosités sont d’abord de l’ordre du transport documentaire des résultats de la recherche historique vers l’écriture imaginative (occurrences historiques de la peste, moyens prophylactiques, attribution des causes, aspect des corps pestiférés…), sur le mode d’un anachronisme transformant les temporalités et redistribuant les documents historiques. Le futur est informé par l’énonciation d’un passé, certains des personnages sont qualifiés par leur rapport familial à des épidémies passées de peste, le tout mis en ordre de marche par les temporalités individuelles.

Ces porosités sont aussi de l’ordre de la méthode. Parce que le roman policier est une enquête et une tentative d’établissement d’une vérité, il est en général porteur d’une théorie de la connaissance. Les figures du savoir, les modes de présence et d’appréhension du réel, le tableau des ressources cognitives nécessaires à l’établissement du passé renvoient ici à des questions traitées en philosophie ou sociologie des sciences tels les rapports entre sensation et connaissance, cognition et conscience, texte et hors-texte ; ou encore la reproductibilité des faits historiques, la distance à l’objet de recherche comme moyen ou non de sa connaissance, les procédures de validation des constructions théoriques, l’architecture des temps historiques. Et si /Pars vite et reviens tard/ était un traité d’épistémologie historique ?