Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Articles > Articles 2006-2008

Le corps et ses doubles

par Nadine Boillon - publié le

Michèle Coquet, (avec Michael Houseman), Qu’est-ce qu’un corps ?- Afrique de l’Ouest/Europe occidentale/Nouvelle-Guinée/Amazonie, sous la direction de Stéphane Breton, Michèle Coquet, Michael Houseman, Jean-Marie Schaeffer, Anne-Christine Taylor, Eduardo Viveiros de Castro, Paris, Musée du quai Branly, Flammarion, 2006 : 25-57.

Extrait de l’article : En Afrique de l’Ouest, dans les régions mandé et voltaïque (qui s’étendent à travers le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée, le nord de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo et du Bénin), et où l’on trouve, parmi d’autres, les Dogon, les Bambara, les Lobi et les Sénoufo, le corps est à la fois le support et l’expression d’une relation privilégiée entre les vivants et les morts. Les substances composant la personne tout comme son apparence sensible l’inscrivent dans une relation de filiation avec des ancêtres occupant la position d’instances originaires, de figures posthumes et de modèles. La corporéité des vivants et l’ancestralité des défunts s’imposent ainsi comme les aspects indissociables d’un même processus où reproduction humaine et reproduction sociale vont de pair.

Certaines de ces populations ont connu une grande tradition statuaire. La figuration de l’être humain tient une place importante dans la représentation de personnages mythiques, fondateurs de village, de clan ou de culte. Ces sculptures, inférieures à la taille humaine (les plus grandes dépassent rarement un mètre), figurent des hommes et des femmes adultes, debout ou assis, le corps saisi dans une attitude où prévalent la frontalité et un hiératisme marqué. Chacune d’entre elles offre l’image d’une totalité érigée en singularité. Dotées d’une gestualité réduite connotant des événements particuliers ou des actions accomplies, elles sont dénuées de toute dimension narrative. Elles offrent au contraire, avec une grande sobriété, des images archétypales d’individus parvenus à un stade de maturité physique et sociale…