Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Rencontres scientifiques > Rencontres 2007-2008

Les émotions patrimoniales - 3ème session

par Nadine Boillon - publié le

Journées d’études des 30 septembre et 1er octobre 2008

Hôtel de Vigny - 10, rue du parc Royal 75003 Paris - Salle Nicolas Loir - 1er étage

Le patrimoine ou le monument ne sont plus aujourd’hui de simples témoins immobiles de l’histoire nationale (l’ont-ils d’ailleurs jamais été ?) mais la source de débats, d’engagements collectifs voire de révoltes qui surgissent de façon souvent inattendue et incontrôlable et témoignent d’une forte sensibilité au passé dans des groupes sociaux très divers ou très composites.

On sait combien la notion de patrimoine s’enracine dans ce qui fut son repoussoir : la destruction, révolutionnaire, moderniste ou mercantile, des traces du passé, stigmatisée sous le vocable de vandalisme. Aujourd’hui, un répertoire restreint d’événements déclenchent ces mouvements. Il suffit qu’un site, un paysage, un édifice, un quelconque support de mémoire et d’identification soit détruit, transformé, détourné de sa fonction antérieure ou, simplement, menacé de l’être. L’émotion conjure le spectre de la perte. Reste à comprendre la dynamique sociale de sa genèse, de sa diffusion et de son extinction, à définir les modalités de l’engagement des groupes et des individus, à identifier les processus de la médiatisation et de la confrontation institutionnelle qui contribuent puissamment à métamorphoser un débat restreint en « scandale » puis en « affaire », à expliciter la diversité des langages (controverse scientifique, combat politique, manifestations collectives de tous ordres ...) et les régimes de valeurs qu’ils expriment.

Les recherches conduites sur ce thème par le Lahic et ses partenaires partent tous de cas précis, minutieusement analysés. Même si le rayonnement de l’émotion - du local au mondial - est variable, son épicentre et sa temporalité sont toujours délimités, offrant à l’enquête ethnographique et micro-historique des terrains exemplaires.

PROGRAMME

Mardi 30 septembre

Modérateur de la journée : Pierre Centlivres

Matinée

9h30-11h : Introduction par Christian Hottin, Mission ethnologie/DAPA, et Daniel Fabre, EHESS / Lahic (IIAC, UMR 8177), Paris.

Discussion

Pause

11h30-12h30 : Frédéric Maguet, MuCEM / Lahic (IIAC, UMR 8177), Paris.

Émotions patrimoniales et standards visuels.

Après-midi

14h30-15h30 : Sylvie Sagnes, CNRS / Lahic (IIAC, UMR 8177), Paris.

Le tombeau de Champlain : variations sur une émotion.

15h30-16h30 : Anne-Christine Taylor, CNRS / Musée du quai Branly, Paris.

Le crâne de Rouen et la question des restes humains dans les musées.

Pause

17h-18h : Françoise Clavairolle, université François Rabelais, Tours.

La destruction de la Picharlerie : entre émotion et résistance.

Mercredi 1er octobre

Modératrice de la journée : Nathalie Heinich

Matinée

9h30-10h30 : Anthony Pecqueux, S.H.A.DY.C., UMR 8562, Marseille.

Catalogue d’émotions patrimoniales. À partir du cas du château de Lunéville (54), pris entre reconstruction, requalification patrimoniale et usages habitants.

Pause

11h-12h : Nathalie Hamel, consultante en patrimoine, Québec.

Pillage ou sauvetage ? L’histoire tumultueuse des boiseries de la Maison

Estèbe à Québec.

Après-midi

14h30-15h30 : Jean-Louis Tornatore, université Paul Verlaine, Metz / Lahic (IIAC,UMR 8177), Paris.

"... comme une image. L’arraisonnement patrimonial du point de vue d’un haut fourneau".

15h30-16h30 : Dominique Sacchi, CNRS / TRACES, UMR 5608, Toulouse.

L’art paléolithique à l’air libre du Côa : d’une émotion l’autre.

Pause

17h-18h : Conclusion par Daniel Fabre et Christian Hottin.

Discussion

Résumés des communications :

Programme de la première rencontre

Programme de la deuxième rencontre

Pour tous renseignements, contacter Mme Nadine Boillon.