Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Articles > Articles 2009-2010

Radioscopie de grands lecteurs. La dimension physiologique de la lecture

par Nadine Boillon - publié le

Bérénice Waty, Terrain n° 53, Paris, septembre 2009

Les héros de la littérature, mais aussi les écrivains et les lecteurs, utilisent fréquemment le registre de la maladie pour parler de leur interdépendance avec l’univers de la lecture. Pourquoi cette utilisation du discours médical est-elle si prégnante et que cachent véritablement ces mots (maux) ? En se plaçant du côté des lecteurs, et plus précisément des grands lecteurs qui vivent un rapport au lire et à l’objet-livre quasi exclusif, on verra l’amplitude des références à la pathologie et au registre physiologique dans leurs propos, dénotant l’affirmation du rôle principal du corps dans l’activité de lecture. On verra enfin comment ces « syndromes » et « infections » permettent aux grands lecteurs de se distinguer de manière élitiste.