Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Rapports de recherche

La réception de la mise en lumière du haut fourneau d’Uckange

par voisenat - publié le

Jean-Louis Tornatore et Fabien Hein.

Enquête par questionnaire sur la réception de la mise en lumière du haut fourneau d’Uckange : « Tous les soleils », œuvre de Claude Lévêque, par Jean-Louis Tornatore et Fabien Hein.

« Tous les soleils », Claude Lévêque. © Marc DomageLa mise en lumière du haut fourneau d’Uckange, en forme d’œuvre d’art réalisée par le plasticien Claude Lévêque, intitulée « Tous les soleils », et inaugurée le 2 octobre 2007, marque le terme d’un long et chaotique processus de mise en patrimoine de l’usine à fonte d’Uckange, débuté seize ans plus tôt avec l’extinction de ses hauts fourneaux et officiellement porté par son inscription à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. Parcours chaotique parce que la conversion culturelle de cette usine a toujours été controversée. Aussi le geste artistique est venu contribuer de façon décisive à la fondation du monument au sens où il l’installe dans ses valeurs monumentales, historiques, esthétiques, de remémoration. Il ratifie la labellisation par l’État et veut rendre irréversible le processus. C’est au regard de ce processus et de cette controverse qu’il a paru opportun de prendre la mesure de la réception publique de « Tous les soleils », au moyen d’une enquête quantitative visant spécifiquement la population d’Uckange. Fin juin 2008, un questionnaire a été administré en face à face par une équipe d’enquêteurs à la faveur d’une déambulation pédestre dans la ville, en mode aléatoire. Ce rapport propose une synthèse des résultats.

- Lire le rapport en pdf