Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Articles > Articles 2009-2010

Afrocentrisme et littérature, le cas de l’écrivain noir américain John Edgar Wideman.

par Nadine Boillon - publié le

Bénédicte Monville, article paru dans "Afrocentrismes américains", revue Civilisations, vol. LVIII, n°1

Résumé :

Cet article s’intéresse à la production de discours critiques aux États-Unis qui, à propos de l’écrivain noir américain John Edgar Wideman et de sa littérature, mobilisent certaines des catégories théoriques de l’afrocentrisme. Il y est question de la manière dont ces critiques, littéraires et académiques, contribuent à produire ce qu’elles se donnent pour objectif de décrire, c’est-à-dire un écrivain « afrocentré » ou simplement « africain américain ». Ce faisant, elles échouent, le plus souvent, à cerner la complexité d’une figure d’écrivain qui remet en cause de telles catégories, et ignorent que la trajectoire sociale et la reconnaissance de John E. Wideman éclairent les processus de consécration et d’autonomisation du champ littéraire.

This paper discusses the production of critical discourses in the United States which analyze the figure of the black American writer John Edgar Wideman through the lens of theoretical categories of Afrocentrism. The article shows that these discourses actually produce what they aim to describe, that is an “afrocentered” or simply an “African American” writer. However, these literary critics fail to figure out the complexity of a writer which precisely questions afrocentric categories. Moreover, such discourses ignore that Wideman’s social trajectory and literary recognition highlight processes of cultural legitimization and of the construction of the autonomy of the literary field.

Bénédicte Monville De Cecco

Annonce :