Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages > Ouvrages 2008-2009

Le Bêtisier du sociologue

par Nadine Boillon - publié le

Nathalie Heinich, Paris, Klincksieck, collection Hourvari, 2009.

Nous autres sociologues sommes payés pour être intelligents. Ce qui ne nous empêche pas, à l’occasion, de dire des bêtises…

Ce livre tente d’en répertorier les raisons : depuis le goût pour les généralités jusqu’au souci de défendre ses opinions, qui fait parfois déraper les « intellectuels engagés », en passant par la croyance aux arrière-mondes complotant dans notre dos, les erreurs de raisonnement, voire les manipulations rhétoriques qui embrouillent leurs auteurs autant que leurs lecteurs. Il y a même, paradoxalement, le désintérêt pour le réel, qui fait détourner pudiquement les yeux au passage des faits ; et aussi, plus profondément, la peur d’être seul, qui incite à penser « comme nous »…

Le lecteur intéressé par les chausse-trappes de la pensée trouvera dans ce petit répertoire beaucoup d’exemples, mais pas de noms, du moins d’auteurs vivants : car on peut éviter d’être bête sans pour autant devenir méchant.

Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur l’art, l’identité féminine et l’histoire des sciences sociales, parmi lesquels Etre artiste (Klincksieck, 1995), ainsi que La Gloire de Van Gogh (Minuit, 1991), États de femme (Gallimard, 1996), La Sociologie de Norbert Elias (La Découverte, 1997), Le Triple jeu de l’art contemporain (Minuit, 1998), Etre écrivain (La Découverte, 2000), L’Élite artiste (Gallimard, 2005), Pourquoi Bourdieu (Gallimard, 2007).