Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Mémoires et thèses

L’alphabet et le pinceau

par Nadine Boillon - publié le

Digraphie et calligraphie dans le Việt Nam contemporain

Thèse présentée le 13 décembre 2005 en vue de l’obtention du grade de docteur de l’EHESS par Mademoiselle

Phương Anh PHAN

Sous la direction de Monsieur Daniel Fabre

Présentation de la recherche doctorale :

Au moment de l’ouverture du Việt Nam, il y a une quinzaine d’années, apparaît la calligraphie du quốc ngữ, - l’alphabet vietnamien issu de l’alphabet latin -, au pinceau chinois. L’emprunt par une écriture alphabétique de l’outil de la calligraphie des idéogrammes chinois (qui fait elle-même également retour après des décennies d’interdiction ou de marginalisation) illustre une situation de digraphie liée au contexte historique de ce pays qui a connu successivement les deux systèmes d’écriture. La description ethnographique et l’analyse des discours et pratiques des calligraphes de l’alphabet, d’une part, et des usages (cérémoniel, rituel, cultuel) qui sont faits de leurs productions graphiques, de l’autre, mettent en évidence la concurrence des deux écritures, alphabétique et idéogrammatique, dans ce qui a longtemps constitué le monopole de la seconde. Ce qui permet de saisir et de caractériser la forte empreinte de l’idéogramme chez les usagers de l’alphabet. Chaque système résulte d’une synthèse particulière de l’image et de la parole et l’utilisation de l’un ou de l’autre par la même communauté linguistique obéit à des règles de répartition dont on peut rendre compte, en interrogeant, au passage, la relation admise entre systèmes graphiques et modes de penser.