Accueil > LAHIC > Les membres du laboratoire > Doctorants

Guevara Manuel

par Nadine Boillon - publié le

Doctorant à l’EHESS sous la direction d’Irène Bellier

Mail : mnl.guevara chez gmail.com

Thèmes de recherche

Le patrimoine culturel immatériel

Les politiques culturelles transnationales

Anthropologie des organisations internationales notamment l’UNESCO

Les instruments juridiques internationaux concernant les droits de l’Homme

Parcours de recherche

Mes premiers travaux de recherche se sont inscrits dans le cadre de ma formation initiale en Sciences politiques à l’Université du Chili. Ils ont porté sur la question des relations internationales entre les États en matière culturelle. Suite à un stage à l’Ambassade de la République du Chili en France, j’ai décidé d’analyser plus particulièrement la politique de coopération culturelle entre ces deux pays.

Ensuite, je me suis installé en France afin de poursuivre un projet d’études visant la question du patrimoine culturel. Ainsi, j’ai effectué un master 2 professionnel en Médiation culturelle à l’Université Paris III. J’ai appris sur l’histoire des institutions culturelles françaises et j’ai travaillé sur l’influence de son modèle dans l’élaboration des politiques culturelles internationales. A cet effet, j’ai effectué un stage au siège central de l’UNESCO à Paris et je me suis intéressé au sujet du patrimoine culturel immatériel. Enfin, j’ai consacré mon mémoire à l’étude des droits culturels dans le cadre de la législation internationale des droits de l’Homme.

Cependant, j’ai voulu approfondir sur la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée par l’UNESCO en 2003. Pour cela, j’ai été admis dans un master 2 recherche en Ethnologie et anthropologie sociale à l’EHESS. Dans cette occasion, le sujet de mon mémoire porta sur les aspects juridiques des instruments normatifs internationaux concernant le patrimoine culturel immatériel.

Grâce au soutien financier du gouvernement chilien, j’ai eu la possibilité de poursuivre une thèse à l’EHESS sous la direction de M. Daniel Fabre. Actuellement, mes recherches abordent la question du patrimoine culturel immatériel en tant que dispositif de pouvoir. A partir de l’étude des archives de l’UNESCO, j’essaie de retracer l’histoire de ce nouveau type de patrimoine afin de mettre en évidence sa relation avec le système capitaliste mondial. En m’appuyant sur un travail d’observation ethnographique des organes institués par la Convention de 2003, j’analyse plus profondément l’articulation d’un nouvel espace de pouvoir transnational où des nouvelles représentations de l’humain et de la culture sont créées et récréées à travers un processus de catégorisation des identités et des communautés.

Bibliographie Cours

2010 : Enseignant en « Histoire politique de l’Amérique latine » à l’Institut d’études politiques de Lille.

Articles

Guevara, Manuel, 2011, “Orígenes del patrimonio cultural inmaterial : la propuesta boliviana de 1973”, Apuntes, n° 24 (2), pp. 26 – 43.

Comptes-rendus

Compte-rendu de la Sixième session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO