Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages > Ouvrages 2010-2011

René Nelli, la recherche du poème parfait

par Nadine Boillon - publié le

Philippe Gardy, éditions GARAE/Hésiode, 2011.

L’oeuvre poétique de René Nelli (Carcassonne 1906-1982) est de celles qui donnent le vertige. On
y est toujours en pays de connaissance, et l’on s’y perd toujours... Les pièces qui la composent
nous apparaissent innombrables, non pas tant l’ampleur d’une écriture abondante et multiple, que
par le jeu constant des rappels, des échos et des correspondances qui nous assaillent au fur et à
mesure que nous croyons en avoir épuisé l’inventaire. La dualité des langues, occitan et français,
ne fait que renforcer une faculté d’illimitation dont elle constitue peut-être l’origine profonde, à la
fois cachée et affichée par le poète.
L’ouvrage de Philippe Gardy propose un voyage chronologique à travers cette marqueterie de
poèmes, depuis Présence (1928) jusqu’à l’Ode à Montségur (1971-1981), afin de nous aider à
mieux appréhender ce qui se trouve au cœur d’une expérience littéraire très surprenante : la
présence, en deçà et au-delà des poèmes isolés ou réunis en recueils, d’un Poème supérieur, les
réunissant tous et se trouvant à leur origine, mais dont il n’était possible d’envisager la
représentation autrement que sous les espèces d’une réalité intouchable. Un « Poème parfait »,
semblable à ce « Conte parfait » à la recherche duquel Joë Bousquet, d’après Nelli, aurait consacré
les dernières années de son existence.
L’ouvrage s’appuie sur un Choix de poèmes de René Nelli.
Poète et critique littéraire, Philippe Gardy est directeur de recherche au CNRS, membre du Lahic
(IIAC), il consacre ses travaux à l’élucidation des processus créateurs, tout particulièrement dans
une langue littéraire minoritaire, l’occitan.

Couverture Charles-Pierre Bru, Miroir de la Trinité, n°2, 1991, acrylique sur bois 160 x 130 x 40.
Les oeuvres de Charles-Pierre Bru sont exposées à la galerie Moulins 4, rue du rempart Saint-Etienne, 31 000 Toulouse.