Accueil > LAHIC > Les membres du laboratoire > Doctorants

Luzi Federica

par Nadine Boillon - publié le

Doctorante à l’EHESS sous la direction de Daniel Fabre

Titre de thèse en cours

« L’exil espagnol de 1939 en France : recompositions et usages des mémoires »

Thème de recherche

Cette thèse propose d’analyser l’émergence des savoirs et des discours historiques et mémoriaux sur l’exil espagnol de 1939 dans la France contemporaine. Cet exode massif fait aujourd’hui l’objet d’un important processus de récupération historique marqué par la constitution d’associations travaillant sur la mémoire, la célébration de nombreuses commémorations et l’édification de lieux de mémoire. Il s’agit donc d’étudier ce surgissement du passé dans le présent à travers une ethnographie du processus de récupération et de patrimonialisation de la mémoire de l’exil de 1939. Elle guidera notre réflexion sur la production de ces mémoires, sur les façonnements de ce passé par les différents acteurs et l’apparition récente de rituels commémoratifs.

Parcours de recherche

2009 : Master 2 d’anthropologie à l’Université La Sapienza de Rome : « L’esilio spagnolo del ’39 in Francia : frammentazioni e ricomposizioni delle memorie », sous la direction de Anna Iuso et de Francesca Socrate.

2006 : Licence d’anthropologie à l’Université La Sapienza de Rome : « La fanciulla dalle mani tagliate : fiabe, letteratura orale, tradizione scritta », sous la direction de Alberto Sobrero etMaria Federico

Publications

2012, à paraître, « La reinvención de la identidad colectiva de los descendientes de los refugiados españoles. El antifascismo como instrumento de legitimación de la memoria del exilio en Francia y en Europa », Migraciones Exilios. Cuadernos AEMIC.

2012, à paraître, « Réfugiés espagnols en France. L’évolution des discours mémoriaux », New Cultural Frontiers.

2011, « Repubblica, Rivoluzione e Guerra nelle memorie dei figli dei rifugiati spagnoli in Francia », Diacronie, Studi di Storia Contemporanea, N. 7.

2010, « L’exil espagnol de 1939 en France : fragmentations et recompositions des mémoires », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine, 7/2011.

Interventions

2011 : Communication à l’Atelier de jeunes chercheurs « La mémoire dans la pratique sociologique », Paris, 27, 28 et 29 octobre 2011, CADIS-EHESS (« Réfugiés espagnols en France. L’évolution des discours mémoriaux à travers le prisme de l’histoire »)

2011 : Communication à la journée d’étude « Diasporas et antifascisme en Europe (1920-1950) », Centre universitaire Jean François Champollion, Albi 14 avril 2011, FRAMESPA – CNHI – RÉSEAU EXILIO (« La réinvention de l’identité collective des descendants des réfugiés espagnols. L’antifascisme comme instrument de légitimation de la mémoire de l’exil en France et en Europe »)