Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Articles > Articles 2011-2012

Les métamorphoses d’Omai

par Nadine Boillon - publié le

Une foisonnante production théâtrale et romanesque a été, à la fin de l’Ancien Régime, le lieu d’expérimentation d’un savoir de la différence culturelle qui apparaît comme le complément du paradigme naturaliste habituellement associé à l’anthropologie des Lumières. Nous proposons de relire en ce sens quelques épisodes de la réception anglaise et française, dans les dernières décennies du XVIIIe ­siècle, des premiers Tahitiens qui séjournèrent en Europe. Alors qu’elle a suscité une multiplicité d’interprétations fragmentaires, il s’agit de rétablir la complémentarité entre l’expérimentation sociologique destinée à produire un « naturel », la performance théâtrale qui associe le réalisme ethnographique au projet de conversion culturelle, et la fiction autobiographique qui invente la figure de l’ethnographe autochtone.