Accueil > LAHIC > Les membres du laboratoire > Doctorants

Urien-Lefranc Fanny

par Nadine Boillon - publié le

Doctorante contractuelle à l’EHESS, sous la direction de Sossie Andézian et d’Enric Porqueres i Géné

Contact : urienfanny chez yahoo.fr

Mots clés : Anthropologie religieuse. Mémoire collective. Patrimoine en situation de conflit. Frontières et circulations (politiques, identitaires, etc). Système de parenté. Tourisme.

Titre de la thèse : Rendre visible ses origines et attester son authenticité.

Organisation sociale, transmission et construction identitaire dans la communauté samaritaine, située entre Holon (Israël) et Kiryat Luza (Cisjordanie).

Les Samaritains constituent un groupe ayant des origines communes avec les Juifs. Ils se présentent comme les véritables descendants des anciennes tribus israélites du Nord, dont ils auraient intégralement conservé les rites, restés à leurs yeux inchangés depuis 3000 ans. Ils forment aujourd’hui une communauté de 750 personnes, les unes vivant dans un quartier de la ville de Holon, près de Tel-Aviv (Israël), et les autres dans le village de Kiryat Luza, situé sur le mont Garizim, près de Naplouse (Cisjordanie). Considérés comme juifs par l’État Israélien, ils bénéficient de la loi du retour depuis 1950. De plus, les Samaritains de Kiryat Luza ont obtenu la nationalité israélienne au cours des années 1990, tout en étant autorisés à conserver, à leur demande, la citoyenneté palestinienne. Proches du judaïsme par leur religion et à la fois Palestiniens et Israéliens, les Samaritains bénéficient de nombreux avantages. Mais cette situation leur impose une redéfinition perpétuelle de leur identité.

Ma thèse s’attachera à analyser les stratégies mises en œuvre par la communauté samaritaine afin d’attester son enracinement et son autochtonie dans les territoires israélien et palestinien, à travers notamment, le recours aux généalogies, les dynamiques de patrimonialisation, la génétique des populations, l’usage des NTIC, etc. Par l’analyse de différents moments de rupture dans l’histoire de la communauté, mon objectif est de rendre compte des périodes de refondation de l’identité samaritaine. Pour ce faire, je m’appuierai sur mes enquêtes ethnographiques menées auprès de la communauté samaritaine, durant lesquelles j’ai pu observer la cérémonie de Pâque, mener des entretiens avec les différents acteurs (prêtres, représentants, visiteurs locaux et étrangers, etc.) et accomplir un travail de contextualisation historique à partir des archives de l’État israélien, ainsi que d’articles de journaux produits par la communauté. J’analyserai également plusieurs corpus généalogiques datant du début du xxe siècle jusqu’à aujourd’hui, de même que la littérature de voyageurs et d’universitaires consacrée aux Samaritains.

Au delà de l’étude de la communauté samaritaine, ma thèse vise à mettre en perspective des problématiques anthropologiques plus vastes, portant sur les systèmes de parenté, la reconstruction des cadres identitaires et leur transmission dans les communautés religieuses. Et ce, particulièrement lorsqu’elles se trouvent en situation de minorités, soumises à des enjeux démographiques. Mon objectif est de m’interroger sur les stratégies déployées par ces groupes afin de sauvegarder, de reformuler et de visibiliser leur mémoire collective.

Articles :

2016, « Une autre « Terre sainte » revendiquée : le mont Garizim des Samaritains », La Terre sainte en héritage, Éditions du CNRS (à paraître en 2016)

2016, « Le mont Garizim, nouvelle « Genève de la paix » : une capitale sans territoire ? », Ethnologie française 2016/04 (à paraître en Novembre 2016).

2014, « La Pâque samaritaine : l’annonce d’une paix future entre Israéliens et Palestiniens sur le mont Garizim », in Emma Aubin-Boltanski, Claudine Gauthier (dir.), Penser la fin du monde, CNRS Éditions, Paris.

2014, « La Pâque samaritaine, moment de la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens ? », in Yazid Ben Hounet, Sandrine Lefranc, Deborah Puccio-Den (dir.), Actes du colloque Justice, Religion, Réconciliation, L’Harmattan, Paris.

Enseignement(année universitaire 2013-2014) :

« Transmission et minorités : interroger les mécanismes de perpétuation de la mémoire au sein des groupes sociaux minoritaires ».
1er, 3e et 5e mardis du moisde 17 h à 19 h(EHESS, salle des artistes, 96 bd Raspail 75006 Paris),du 7 janvier 2014 au 17 juin 2014

Organisation de journées d’étude :

2013

· « Patrimonialiser la terre sainte », Journée Doctorale organisée par Elsa Grugeon et Fanny Urien, EHESS, 5 juin 2013.

Communications :

2016

- « Revendiquer l’antériorité et prédire l’avenir dans la société palestinienne. Les Samaritains de Naplouse, de la pratique magique au lien social », Séminaire La magie dans l’Orient chrétien, juif et musulman : Comparaison de pratiques pratiques en comparaison, dirigé par Ayda Bouanga, 10 juin 2016.

2015

- « Dynamiques patrimoniales dans la communauté samaritaine. (Ré)appropriations, recompositions et revendications », Atelier doctoral interdisciplinaire du programme MERAP-MED, « Faire et défaire le patrimoine religieux. Conflit, compétition et coopération à petite échelle », Lisbonne-Évora, du 1er au 5 juin 2015.

2014

- « Montrer ses origines à tout prix. Les Samaritains, entre attestation de l’autochtonie et mobilisations politiques. » Journées doctorales de l’IIAC, 17 Décembre 2014.

- « Les Samaritains au 19e et au 20e siècle : Regards sur la généalogie », Séminaire Entre anthropologie et histoire : la généalogie, dirigé par Enric Porqueres I Géné et Jean-Paul Zuniga, EHESS, 28 avril 2014.

2013

- « La Pâque samaritaine : l’annonce d’une paix future entre Israéliens et Palestiniens sur le mont Garizim », Penser la fin du monde, Colloque international organisé par Emma Aubin-Boltanski et Claudine Gauthier dans le cadre du programme A.N.R. « jeunes chercheurs » Eschatologies, EHESS, 18 et 19 octobre 2013.

- « Retrouver un rituel « vieux de 3 000 ans » ? La Pâque samaritaine, entre mise en tourisme, tentatives d’appropriations et postures de résistance », Patrimonialiser la terre sainte, Journée doctorale organisée par Elsa Grugeon et Fanny Urien, EHESS, 5 juin 2013.

2012

- « Les Samaritains et le Mont Garizim (Palestine) : lieu de culte, lieu de vie et enjeu patrimonial », Séminaire de centre, LAHIC/IIAC :Dynamiques de patrimonialisation des sites et des rituels religieux, dirigé par Sossie Andézian, Christian Décobert et Anna Poujeau, 6 janvier 2012.

- « La Pâque samaritaine, le moment de la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens », Justice, Religion, Réconciliation,colloque annuel de l’Association Française de Sciences Sociales des Religions (AFSR), organisé par Yazid Ben Hounet, Sandrine Lefranc et Deborah Puccio-Den, 7 février 2012.

- « Construction d’un discours prophétique pendant la Pâque samaritaine : l’annonce d’une paix future entre Israéliens et Palestiniens sur le mont Garizim », SéminaireReligion et politique, attentes eschatologiques dans le monde contemporaindirigé par Emma Aubin-Boltanski et Claudine Gauthier, EHESS, 13 février 2012.

- « Le mont Garizim et les Samaritains en Cisjordanie », Quels patrimoines pour quelles communautés ? Valeur sociale du patrimoine. Patrimoines et communautés religieuses, Journée d’étude organisée par le Ministère de la culture et de la communication, 12 mars 2012.

2011

- « Figures de l’Apocalypse dans la religion samaritaine. Croisements, articulations et constructions »,Religion et politique, attentes eschatologiques dans le monde contemporain, séminairedirigé par Emma Aubin-Boltanski et Claudine Gauthier, EHESS, 3 Janvier 2011.

- « Magical pratices among Samaritans », Mystik in Judentum und Islam, Antikes Judentum, Universität Zürich (Suisse), veranstaltet von PD Dr. Ursula Schattner-Rieser, in zusammenarbeit mit dem Lehrstuhl von Prof. Dr. Jörg Frey, 7-9 novembre 2011.