Accueil > LAHIC > Les membres du laboratoire > Membres titulaires

Maisonneuve Sophie

par Maisonneuve Sophie, Nadine Boillon - publié le

Maîtresse de conférence, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

143 avenue de Versailles, 75016 Paris, Département Carrières sociales

sophie.maisonneuve chez parisdescartes.fr

Thèmes de recherche

Mutations des modes de présence et d’appropriation de l’objet musical ?depuis le XVIIIe siècle. Plus spécifiquement, étude comparée des relations entre les modalités techniques d’inscription de la musique (manuscrit, imprimerie, phonographie, numérique) et celles de sa présence au sein de la société : usages, circulation, catégorisations, médiations, patrimonialisation.

Sociologie de l’écoute musicale.

Sociologie des innovations culturelles : processus sociotechniques et symboliques.

Mutations de la culture musicale à l’ère numérique : enjeux pour les politiques culturelles.

Parcours de recherche

La volonté de forger des outils d’analyse permettant d’aborder le fait musical dans ses aspects tant esthétiques que techniques et sociaux m’a conduite à construire un parcours pluridisciplinaire entre musicologie, sociologie, anthropologie et histoire:1996 : DEA de musicologie (ENS-Université de Tours) : « Les transcriptions d’opéra sous Louis XIV et la Régence. Contribution à l’étude du statut de la musique sous la société de cour ».1997 : DEA de sciences sociales à l’EHESS : « Le disque et la représentation de la musique classique aujourd’hui » (dir. A. Hennion).2002 : Doctorat d’histoire à l’Institut Universitaire Européen (Florence, Italie) :« Le disque et la musique classique en Europe, 1877-1949 : l’invention d’un médium musical, entre mutations de l’écoute et formation d’un patrimoine ». (dir. J.Brewer et J.-L.Fabiani). Dans la continuité de ces travaux, mon intérêt s’est ensuite porté sur une autre étape majeure de l’histoire sociotechnique de la musique : celle de l’entrée dans le numérique. Ma réflexion s’est également élargie aux questions de politiques culturelles associées à ces évolutions. Ainsi, outre l’analyse des univers actuels de consommation musicale, mes recherches portent sur les enjeux que représentent ces mutations pour les institutions culturelles, en particulier les médiathèques.FonctionsExperte consultée dans le cadre de la mission Lescure sur l’« Acte II de l’exception culturelle » (MCC, sept.-nov. 2012)

Ancien membre du comité scientifique international du Research Centre for the History and Analysis of Recorded Music (CHARM) : http://www.rhul.ac.uk. (2003-2010)

Ancien membre du comité scientifique international de la revue italienne Studi Culturali (2003-2010)

Conseillère scientifique du projet de recherche « La circulation et l’usage des supports enregistrés dans les musiques populaires en Ile-de-France » (F. Ribac, projet financé par la DRAC Ile-de-France : http://culture-et-territoires.fr/IMG/pdf/rapport_F_Ribac-2.pdf) (2005-2007)

Membre du comité de rédaction de Musiques/Pratiques : Musiques et sciences sociales (premier numéro invité par la Revue de musicologie, t.88, n°102, 2002). (1999-2002)

Bibliographie Ouvrages

L’invention du disque, 1877-1949. Genèse de l’usage des médias musicaux contemporains. Paris, Editions des archives contemporaines, 2009.

avec A.Hennion et É. Gomart : Figures de l’amateur. Formes, objets et pratiques de l’amour de la musique aujourd’hui. Paris, La Documentation française, 2000.

Articles dans des revues à comité de lecture

« L’industrie phonographique et la patrimonialisation de la musique dans la première moitié du XXe siècle », Le Temps des médias n°22, printemps-été 2014, p.77-91.

« Techno-logies musicales », Communications, n°91, 2012, p.77-92.

« Il medium ed i suoi usi : il disco, tra cultura di massa ed individualizzazione delle pratiche e dei gusti », Archivio trentino 1/2007, p.325-332.

« ‘La voix de son maître’ » : entre corps et technique, l’avènement d’une écoute musicale nouvelle au vingtième siècle », Communications, n°81 « Corps et technique », coordonné par T. Pillon et G. Vigarello, 2007, p.47-59.

« De la machine parlante au disque : une innovation technique, commerciale et culturelle », XXe siècle, octobre 2006.

« Du disque comme médium musical », Cahiers de médiologie, n°18 (« Révolutions industrielles de la musique »), novembre 2004, p.35-43.

« Per una socio-storia dell’ascolto : situazione, metodi, prospettive », Studi Culturali, n°1, juin 2004, p. 191-214.

« La constitution d’une culture et d’une écoute musicale nouvelles : le disque et ses sociabilités comme agents de changement culturel dans les années 1920 et 1930 », Revue de musicologie, tome 88, vol.102, n°1, 2002, p.43-66.

« Du concert à l’écoute : tendances récentes de l’histoire sociale de la musique », Revue de musicologie, tome 88, vol.102, n°1, 2002, p.171-186.

« De la « machine parlante » à l’auditeur : le disque et la naissance d’une culture musicale nouvelle dans les années 1920 et 1930 », Terrain n°37, septembre 2001, p.11-28.

« Between history and commodity : the production of a musical patrimony through the record in the 1920-1930s », Poetics, n°29/2, juillet 2001, p.89-108.

« Dischi e socialità : la nuova cultura dell’ascolto musicale negli anni venti e trenta del novecento », Quaderni Storici n°104, août 2000, p.437-467.

Contributions à des ouvrages collectifs

« L’expérience festivalière. Dispositifs esthétiques et arts de faire advenir le goût », in O. Roueff et A. Pecqueux dir., Écologie sociale de l’oreille. Enquêtes sur l’expérience musicale. Paris, EHESS, 2009, p.85-115.

« ‘L’art d’écouter la musique’. Les commentaires discographiques des années 1910 à 1950 : genèse et paradigmes d’une nouvelle pratique analytique », in R. Campos et N. Donin dir. : L’analyse musicale, une pratique et son histoire. Genève, Droz/Conservatoire supérieur de musique de Genève, 2009, p.241-276.

« L’écoute, une performance située », in V. Casanova dir., L’écoute, Strasbourg, Éditions du Conservatoire de Strasbourg, 2009.

« La révolution du disque dans l’Europe mélomane du XXe siècle », in L’art dans son temps, dir. J.-L. Fleckniackoska, L’Harmattan, 2006.

« Écouter la musique : repenser l’histoire de la musique. Une histoire de l’écoute musicale au XXe siècle, du phonographe au disque compact », in Un Musée aux rayons X, Cité de la musique, 2001, p.63-70.

Comptes-rendus

« Du concert à l’écoute : tendances récentes de l’histoire sociale de la musique », Revue de musicologie, tome 88, vol.102, n°1, 2002, p.171-186 [William Weber : Music and the Middle Class : The Social Structure of Concert Life in London, Paris and Vienna. London, Croom Helm, 1975, 172p ; Mary S. Morrow : Concert Life in Haydn’s Vienna : Aspects of a Developing Musical and Social Institution. New York, Pendragon Press, 1989, xxvii-552p. ; James H. Johnson : Listening in Paris : A Cultural History. Berkeley/Los Angeles/London, University of California Press, 1995, 384p. ; William Weber : “Did People Listen in the Eighteenth Century ?”, Early Music, November 1997, p.678-691].

Activités de diffusion de la recherche

« L’écoute, une performance située », Journée de travail des enseignants sur le thème de l’écoute, Conservatoire de Strasbourg, 13 février 2009.

« Reproduction technique et réception de la musique : le phonogramme, entre culture de masse et patrimonialisation », Leçon magistrale, Cité de la musique, 21 février 2006 (diffusion sur France Culture).

Conseillère pour l’émission Phénomania (TV5) consacrée à l’engouement actuel pour la musique, mars 2006.

Participation à la table ronde « Claviers : pourquoi jouer des instruments originaux ? » avec Martine Kaufmann, Alain Anselm, Joël Dugot, Jean-Jacques Eigeldinger et Christophe Rousset, Cité de la musique, 6 mars 2004.