Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1

Rechercher






Accueil > LAHIC > Labex CAP > L’Autre de l’art

L’Autre de l’art

1 - Actualité des processus créateurs noirs américains à la Nouvelle-Orléans

par voisenat - publié le

Les musiques inventées par les populations afro-américaines depuis la fin du XIXe siècle ont répondu à des besoins communautaires vitaux tout en devenant l’objet d’une commercialisation et d’une appropriation mondialisées. Ces musiques ont ainsi contribué à la formation d’un canon culturel dominant, tout en continuant à faire sens pour des communautés localisées et définies socialement, racialement, géographiquement. C’est à l’examen de ce paradoxe qu’est consacré le terrain en cours à La Nouvelle Orléans – terrain qui constitue un extraordinaire espace de production, de renouvellement ainsi que de récapitulation des musiques populaires américaines, noires et blanches, du blues au rap, en passant les gospels songs et la country music. Ces processus créateurs se donnent à voir et à entendre dans cette cité créole et « dixie », la plus au sud des États-Unis, la plus au nord des Caraïbes.

Mots clés  : lore noir, institution contre-culturelle, mémoire musicale, imaginaire diasporique