Accueil > LAHIC > Productions scientifiques > Ouvrages > ouvrages 2012-2013

Montrer les violences extrêmes

par Nadine Boillon - publié le

Sous la direction d’ Annette Becker et Octave Debary, Créaphis-éditions, 2012.

Textes de Claire Angelini, Vincent Auzas, Annette Becker,
Anne Bourgon, Philippe Braunstein, Jean-Baptiste Clais, Octave Debary,
Jochen Gerz, Marc-Olivier Gonseth, Nina Gorgus, Philippe Mesnard,
Liza Nguyen, Natacha Nisic, Marianne Petit, Catherine Perret,
Adeline Rispal, Isabelle Rivé-Doré, François Soulages, Sophie Wahnich.

Pour moi, la mémoire n’est pas une fin mais un début, et même un espoir. C’est le démarrage d’une sensibilité presque révolutionnaire contre la violence.
Jochen Gerz

Comment montre-t-on aujourd’hui les différents temps de la Shoah ou les évènements du 11 septembre, les lieux de déportation, le camp de Rivesaltes, le lieu de torture de Tuol Sen ? Comment historiciser la douleur des conflits ? Peut-on faire une théorie de la violence de masse, théoriser son existence ?
L’ouvrage réunit les contributions d’historiens, d’anthropologues, d’artistes, d’architectes et muséographes autour de la question des représentations des violences extrêmes et est illustré de nombreux documents photographiques.