Lahic

Partenaires

Ehess

Laboratoire d’anthropologie et d’histoire
de l’institution
de la culture

105 bd Raspail
75006 Paris
Tél : 01 53 63 51 57
Nous contacter

11, rue du Séminaire de Conflans
94220 Charenton-Le-Pont



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

Archives ouvertes

Archives ouvertes Lahic

Accueil du site > Les membres du laboratoire > Membres associés > Dassié Véronique

Dassié Véronique

Post-Doctorante LAHIC

ATER Université de Tours François Rabelais

lionver@club-internet.fr

Thèmes de recherche :

- Ethnologie de la culture matérielle contemporaine, de la mémoire familiale et de l’individu.

- Ethnologie de l’intimité et du patrimoine.

- Représentations de la forêt et du patrimoine arboré dans la France contemporaine.

- Patrimonialisation des mémoires

Recherches actuelles :

- Ethnologie des objets d’affection contemporains

- Emotions patrimoniales et patrimonialisation des mémoires

- Pratiques culturelles enfantines

Mots clés :

- Ethnologie, mémoire, souvenirs, intime, affection, émotions, objets, culture matérielle, linge, arbres, parcs, patrimoine, musées, individu, Versailles.

Parcours de recherche :

Docteur du LAHIC, après avoir réalisée une thèse d’ethnologie sur les objets d’affection dans l’espace domestique contemporain sous la direction de Daniel Fabre, Véronique Dassié poursuit des recherches sur les pratiques de l’intime et les relations affectives que nos contemporains entretiennent avec le patrimoine privé ou public.

Après une première enquête menée auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs familles, Véronique Dassié a pu reconsidérer le rapport qu’entretient notre société contemporaine avec la mémoire. Cette approche des représentations du symptôme amnésique l’a amenée à étudier la place des objets souvenir. Elle a ainsi pu analyser l’attachement et le détachement auxquels sont soumis les souvenirs à travers la narration de parcours biographiques et la valeur subjective attribuée aux objets inventoriés dans l’espace privé des témoins.

Par ailleurs, une enquête menée en Ariège sur les représentations de la nature chez les professionnels de la forêt l’a conduite à considérer plus largement la notion de patrimonialisation. La tempête de 1999 dans le parc de Versailles lui a permis d’analyser ensuite les ressorts d’une émotion patrimoniale.

Ses travaux l’amènent aujourd’hui à envisager les frontières de l’intime et ses déclinaisons dans la sphère publique.

Elle aborde les conditions de l’institution d’une relation patrimoniale dès l’enfance, par le biais d’une enquête sur les pratiques culturelles des enfants de moins de sept ans et des processus de patrimonialisation des mémoires individuelles.

Actuellement chargée de cours à l’Université François Rabelais de Tours, elle est impliquée dans les enseignements du département de sociologie où elle enseigne depuis neuf ans, tant en anthropologie qu’en sociologie.

Bibliographie

Sous presse (mars 2010), Objets d’affection, une ethnologie de l’intime, Paris, éditions du CTHS.

1. Revues à comité de lecture

Sous presse (2010). « On the Ethnographic Museum in Arles. Are Popular Indigenous Artefacts Exotic ?”, Journal of Museum Ethnography, n° 22 (avec Dominique Séréna-Allier)

2009, « Réinventer son patrimoine : Du Vent et des Larmes pour le parc du château de Versailles », Livraisons d’histoire de l’architecture, n° 17, pp. 27-39.

2009. « Les fils de l’intimité », Ethnologie française, XXXIX, 1, pp. 133-140.

2003. « Perdre la mémoire, l’étiolement de l’âme », Face A Face. Regard sur la santé, 5, CNRS UMR 5036 Bordeaux 2 : www.ssd.u-bordeaux2.fr/faf.

2002. « Décembre 1999 ; tempête sur Versailles : chronique d’une émotion », Ethnologies comparées, 2, « Mémoire des lieux », http://alor.univ-montp3.fr/cerce/revue.htm

2. Revue sans comité de lecture

2009. « Le prix de l’émotion : la restauration du parc de Versailles après la tempête », Journées d’étude Forets et tempêtes, IHMC. Paris, école normale supérieure, janvier 2006. Publ. IHMC-CNRS, Cahiers d’étude, n° 19.

1999. « Autonomie et indépendance », Journal d’ergothérapie, 2, pp. 72-75 (avec S. Fressecolson et G. Bernis).

3. Contributions dans des ouvrages collectifs

2008. « L’Amérique française enracinée à Versailles », Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française, http://www.ameriquefrancaise.org/index.php

2005. « Mobiliser l’opinion après la tempête : la forêt victime », in Corvol Andrée (dir.), Tempête sur la forêt française, XVIe-XXe siècle, Paris : L’Harmattan, pp. 167-175 (avec M. Dupuy).

2005. « Mobiliser l’opinion après la tempête : l’arbre victime », in Corvol Andrée (dir.), Tempête sur la forêt française, XVIe-XXe siècle, Paris : L’Harmattan, pp. 177-187 (avec M. Dupuy).

4. Actes de colloque

2008. « Conserver ou réanimer la Provence : le Museon Arlaten entre ethnographie et identité », in Anne-Solène Rolland et Hanna Murauskaya (dir.), De nouveaux modèles de musées ? Formes et enjeux des créations et rénovations de musées en Europe XIXe-XXIe siècles, Paris ; L’Harmattan, pp. 195-212.

2008. « Incorporer l’affection. A propos des reliques ordinaires contemporaines », in Monique Manoha et Alexandre Klein (dir.), Objet, bijou et corps. In-Corporer, Paris : L’Harmattan.

2007. « L’incessante repatrimonialisation des arbres du château de Versailles : matérialiser l’immatériel », in Marie-Blanche Fourcade (dir.), Patrimoine et patrimonialisation : entre le matériel et l’immatériel, Québec : Presses de l’université Laval, collection Patrimoine en mouvement.

2004. « Histoires de linges, histoires de liens : reliques et souvenirs dans l’espace domestique contemporain », Des vivants et des morts. Des constructions de la bonne mort, Actes du colloque international Brest 21-23 novembre 2002, Brest : Faculté des Lettres et Sciences sociales – Victor Segalen UBO, pp. 385-394.

1995. « L’expérience au quotidien d’une prise en charge conjointe famille-équipe pluridisciplinaire de la personne démente », in Izard, M. ; Moulin, M. Nespoulous, R. (dir.), Expériences en ergothérapie, Montpellier : Sauramps Médical, pp. 103-111 (avec G. Bernis et B. Rauzy).

5. Catalogue d’exposition

2002. « L’antichambre du patrimoine ou l’itinéraire du linge de famille jusqu’au musée », Ce linge qui nous retient, Argenton-sur-Creuse : Musée de la chemiserie et de l’élégance masculine, pp. 20-70.

6. Travaux universitaires et rapports de recherche

2007. Pièces à confession. Ethnologie des objets d’affection dans l’espace domestique contemporain, Thèse de doctorat, sous la direction de Daniel Fabre, Paris : EHESS (publication en cours).

2006. Une émotion patrimoniale contemporaine : le parc de Versailles dans la tempête, Rapport de recherche de la Mission à l’ethnologie, Paris : Ministère de la culture – DAPA, 197 p. (publication prévue)

2000. Objets sauvages, objets domestiqués. De la forêt à la maison, histoire d’une chasse aux trésors : objets d’affection, représentations professionnelles et espace domestique chez les forestiers ariégeois, Rapport de recherche, Mission du patrimoine ethnologique, 45 p.

1999. Boules à neige et autres souvenirs. Ethnographie des objets souvenir dans l’espace domestique contemporain, mémoire de D.e.a d’anthropologie sociale, Fabre, D. (dir.), Ehess de Toulouse, 117 p.

1998. Perdre la mémoire. La mémoire individuelle et ses représentations, mémoire du diplôme de l’Ehess, Fabre, D. (dir.), Toulouse, 138 p.