Lahic

Partenaires

Ehess

Laboratoire d’anthropologie et d’histoire
de l’institution
de la culture

105 bd Raspail
75006 Paris
Tél : 01 53 63 51 57
Nous contacter

11, rue du Séminaire de Conflans
94220 Charenton-Le-Pont



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

Archives ouvertes

Archives ouvertes Lahic

Accueil du site > Les membres du laboratoire > Membres titulaires > Moulinié Véronique

Moulinié Véronique

Chargée de recherche - CNRS, habilitée à diriger des recherches

Mail : veromoulinie@club-internet.fr

Thèmes de recherche

- Anthropologie de l’érudition

- Anthropologie de l’entreprise et du monde ouvrier

- Les « oeuvriers » : du bricolage au musée.

Recherches actuelles

- Exposer l’art brut dans un musée d’art moderne : le legs de la collection de l’Aracine au Musée d’Art Moderne de Villeneuve d’Ascq

- Laurent Coulonges ou le voleur de mémoire (un notable local, maire et notaire, peut-il faire de sa commune un chantier archéologique sans encourir les foudres de ses administrés ?)

- Les archéologues amateurs : une « pierre », des mémoires.

- Mémoire ouvrière, mémoire d’une industrie : quand les ouvriers s’en mêlent. Analyse de divers processus de « patrimonialisation », initiés par les ouvriers eux-mêmes.

- Préparation de la publication des Cahiers Noirs de Jules Momméja (1854-1928)

- Les appels à collecte lancés par le CTHS, au printemps 1915 (circulaire du 4 Mai 1915 adressée aux « hommes de lettres », appelant à « recueillir la tradition orale pendant la guerre » ; la circulaire du 11 mai 1915 appelant les archivistes à collecter tous les imprimés, « à réunir des documents de tous ordres relatifs à la guerre »). Recherche effectuée dans le cadre de l’ACI « Histoire des savoirs ».

- (En collaboration avec Sylvie Sagnes) Animation d’un groupe de travail sur « La polygraphie » dans le cadre de l’ACI « Histoire des savoirs ».

Parcours de recherche

Membre du LAHIC depuis sa création, Véronique Moulinié mène plusieurs recherches en parallèle. Ses travaux sur la culture ouvrière ont d’abord porté sur le quotidien du travail à l’intérieur de l’entreprise (passion hiérarchique, idéologie « familialiste », accidents du travail, transmission des savoirs). Son immersion au sein de l’entreprise lui a permis de saisir combien la place même de l’activité salariée est aujourd’hui remise en cause dans la constitution de l’identité ouvrière. Certes, celle-ci ne s’est jamais limitée à l’aspect « encadré » et visible du travail mais les grands bouleversements nés de la crise actuelle donnent une dimension nouvelle aux aspects méconnus de l’activité « de loisirs ». C’est pourquoi ses recherches actuelles portent sur trois d’entre elles, particulièrement riches de sens : les « créateurs singuliers » qui ornent leur maison de statues de ciment ou de pâtre, restaurent de vieilles mécaniques (recherche effectuée dans le cadre de l’appel d’offres : « esthétique populaire ») ou inventent des « machines (extra-)ordinaires », les « archéologues amateurs » qui « cueillent » et collectionnent des fossiles ou tessons jusqu’à composer de véritables « petits musées » et les « ouvriers conservateurs » qui « patrimonialisent » leur activité salarié. Des activités « à soi », destinées à « passer le temps », « parce qu’il faut bien s’occuper », affirment leurs créateurs. Pourtant, on s’aperçoit que le sens de ces passions dépasse de toutes parts le cadre de l’intime, pour devenir l’objet d’un investissement collectif autre, qui modifie profondément l’identité et le statut de leur créateur.

Un autre axe fort de ses recherches porte sur l’anthropologie de l’érudition. Elle s’intéresse plus spécialement au cabinet de travail d’un érudit local, Jules Momméja dont elle prépare actuellement la publication des mémoires. Dans le cadre de l’ACI « Histoire des savoirs », elle envisage de travailler plus spécifiquement sur les enquêtes que le Ministère de l’Instruction Publique et le CTHS lanceront, durant les premiers mois de la guerre, auprès de publics divers. Dans ce même cadre, elle se propose d’animer, en collaboration avec Sylvie Sagnes, un groupe de travail sur la « polygraphie », aujourd’hui considérée comme une persistance provinciale, sous la plume de petits auteurs sans envergure. N’est-ce pas plutôt l’objet même que l’auteur se propose de saisir qui justifie le recours à la polygraphie, seul mode d’écriture permettant de réaliser pleinement le projet intellectuel qu’il se donne ?

Bibliographie

Ouvrage :

2009 - La Retirada : mots et images d’un exode, Carcassonne, GARAE/Hésiode éditeur, collection « Album de la mémoire »

1998 - La chirurgie des âges. Corps, sexualité et représentations du sang, Paris, Maison des Sciences de l’Homme,, 350 p.

Articles :

2004 a « De l’épave au chef d’œuvre : l’auto biographique », in Le goût des belles choses, collectif sous la direction de Véronique Nahoum-Grappe et Odile Vincent, Paris, Maison des sciences de l’homme, pp139-163.

2004b « Peur, méfiance et défi face à la machine. Du bon usage des émotions dans l’usine », in Terrain, Septebre 2004, n°43, Peurs et menaces, 43, pp 47-62.

2005a "Production ‘oeuvrière’ et égo-musée", Communication lors du colloque Art spontané, art brut et art psychopathologique, sous la direction de Benoît Decron, 14 octobre 2000, Jeu de Paume, Paris (article consultable sur http://www.lahic.cnrs.fr/article.ph...)

2005b « De l’âge critique à l’andropause : réflexions sur la ‘validité du ticket’ » in Vous avez dit ‘âges de la vie ?’, collectif sous la direction de Noël Barbe et Emmanuelle Jallon, Journées d’études des 24 et 25 novembre 2004, Musées Départementaux Albert et Félicie Demard, Texte (Pluriel), Collection des Musées Départementaux de la Haute Saône.

2006 « L’arbre et la plume. XVIIIème-XIXème siècle », communication lors du colloque L’homme et le liège, organisé par l’Institut Méditerranéen du Lège, en Juin 2006, à Vivès, Pyrénées-Orientales (communication consultable sur le site de l’IML, http://www.institutduliège.com/colloques2006php.)

2007a « Les Pyrénées-Orientales face au liège : se tourner vers la forêt ou vers l’atelier ? », In Situ (revue électronique), Mars 2007, n°8, (article consultable à l’adresse suivante : http://www.culture.gouv.fr/culture/...)

2007b

"Jules Momméja ( 1854-1928). Parcours d’un érudit sous la Troisième République", in Histoire et archives de l’ethnologie de la France, pp 17-54 (article consultable à l’adresse suivante http://www.culture.gouv.fr/mpe/recherche/pdf/R_435.pdf )

2008a « Des papiers sur soi, des papiers pour soi : l’identité portable », in Etats civils en questions. Papiers, identités, sentiment de soi, ouvrage collectif sous la direction d’Agnès Fine, Paris, Editions de l’EHESS, Collection Le regard de l’ethnologue, pp 293-330

2008b « Maîtres du passé, maîtres du présent : les propriétaires de sites préhistoriques en habits de notables » in Imaginaires archéologiques, ouvrage collectif sous la direction de Claudie Voisenat, Paris, Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, pp 25-59.

2009 « De mère en fille : la transmission de la fécondité », L’homme, Juillet/Septembre 2009, n°191, pp37-76 (Auteurs : Fine, Moulinié, Sangoï)

2011.a « Memória da Retirada e sucessão das gerações : di silêncio ao discurso ensurdecedor », História Unisinos 15 (3) : 358 - 369.

2011.b « Polyphonie ou cacophonie ? La mémoire des républicains espagnols en Languedoc-Roussillon », in Ciarcia, G (dir), Ethnologues et passeurs de mémoires, Actes du colloque international organisé par la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, Paris - Montpellier, Karthala - MSH-M : 255-276.

2011.c « Un village, quatre collections : quand le maire fait carrière », in Vincent, Odile (dir), Collectionner ? Territoires, objets et destins, Paris, Créaphis : 21-39.

2012a. « Comment naissent les œuvres singulières. A propos de quelques sites dans le Nord-Pas-de-Calais et ailleurs », in Heinich, Nathalie et Shapiro, R. (dir), De l’artification. Enquêtes sur le passage à l’art, Paris, Eds de l’EHESS, Collection Cas de figure : 63-79.

2012b, Shapiro, Roberta et Moulinié, Véronique, « L’art brut », in Heinich, Nathalie et Shapiro, Roberta (dir), De l’artification. Enquêtes sur le passage à l’art, Paris, Eds de l’EHESS, Collection Cas de figure : 231 – 239.

2) A paraître

2011 « Paul Servin ou le voleur de passé » in L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie, ouvrage collectif sous la direction de Sylvie Sagnes , Carcassonne, Editions GARAE / Hésiode.

2012 « Ecrire pour être : les Cahiers noirs (1914-1918) de Jules Momméja », in Ecriture et trouble(s) de soi, ouvrage collectif sous la direction d’Isabelle Lusciani et Valérie Piétri. (éditeur pressenti : Presses Universitaires du Mirail)

Rapports

Février 2004 : Le train jaune : des savoirs et des hommes, Projet de Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, rapport tapuscrit, 119 p

Avril 2003 : Relations travail-hors travail : la construction de l’identité ouvrière, Rapport à la Mission du Patrimoine Ethnologique, à la suite d’une allocation de formation, version revue et augmentée, 142p

Novembre 2002 : Les mécaniciens de l’inutile : ethnographie d’une conversion esthétique, Rapport à la Mission du Patrimoine Ethnologique à la suite de l’appel d’offres : Esthétique populaire, 149p.

Liste complète des publications :

PDF - 78.3 ko